NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 Un samedi après-midi comme les autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un samedi après-midi comme les autres...   Lun 15 Mar - 20:39

Le samedi après-midi. Les rues sont toujours bondées le samedi après-midi. Allez savoir pourquoi ?!

* La ville entière s’est donnée rendez-vous dans ma rue ou quoi ! C’est surement à cause de cette manifestation, là bas un peu plus loin, encore une grève des profs ou des infirmiers à coup sûr. *

Ishida se tenait à la fenêtre de son appartement, accoudé à la balustrade, observant la foule des tokyoïtes qui grouillait en dessous. Il poussa un soupir, puis approcha sa cigarette de ses lèvres et tira dessus. Le jeune homme fixa pendant quelques secondes la fumée qui sortit ensuite de sa bouche. Il ne voyait pas l’intérêt que trouvait les gens à s’agglutiner sur les trottoirs, ils faisaient sans doutes les boutiques, ou allaient quelque part.. Dieu sais où.
Ishida pour sa part avait tout le temps de faire les boutiques pendant la semaine, mais ce n’était vraiment pas sont activité favorite, il laissait cela au commun des mortels. En effet, la vie d’étudiant en droit n’est pas la plus difficile: horaires souples, vacances longues… du moins quand on est un minimum intelligent et qu’on n’a aucune difficulté à répondre aux attentes de ses professeurs. C’était son cas, évidement.
Il était bientôt 16h. Il n’aurait à sortir qu’à 20h, encore un rendez-vous avec une fille. Ishida décida donc de mettre le temps qui lui restait à profit et passa quelques coups de fil. Le premier au restaurant français où il avait prévu d’aller diner ce soir, une table pour deux personnes à l’écart. Le deuxième chez Yves Saint Laurent pour vérifier si sa commande était arrivée, c‘était bon. Et enfin le dernier à un étudiant de sa classe, dont il ne se rappelait plus très bien le nom d’ailleurs…pour se renseigner sur les devoirs à faire pour la semaine, deux trois exercices pour lundi et une dissertation pour la fin de semaine.
Il raccrocha et se laissa tomber dans le canapé.
Ishida décida qu’il ferait mieux d’aller chercher ses habits commandés chez YSL, histoire d’être prêt à l’heure. Malheureusement pour lui il allait devoir se mêler à la foule. Mais ça ne durerait pas longtemps, son chauffeur l’attendait juste en bas de l’immeuble.
Le jeune homme se leva du sofa et attrapa sa veste, ses clefs et sortit. Après avoir verrouillé la porte il s’assura qu’il avait bien son portefeuille dans la poche de sa veste et appela l’ascenseur.

Ishida sortit de l’immeuble et déboucha dans la rue bondée. Il se hâta de rejoindre sa voiture. Quand le chauffeur le vit arriver il sortit et lui ouvrit la portière arrière, le brun s’engouffra à l’intérieur aussi vite que l’éclair. Une fois la portière refermée il s’installa confortablement sur la large banquette en cuir de la berline et dit au chauffeur qui avait retrouvé sa place:


- Chez Yves Saint Laurent.
-  Entendu, Reino-san. 


Il ne prenait jamais le temps de parler avec son chauffeur, déjà parce qu’il n’en voyait pas l’utilité et ensuite parce qu’il savait que c’était un employé de son père et que chaque mot qui sortirai de sa bouche serait répété.
La voiture démarra. Ishida espérait qu’il n’y aurait pas trop de bouchon à cause de la manifestation, ce ne fut pas le cas, heureusement, et quelques minutes plus tard ils étaient arrivés. Le chauffeur sortit à nouveau de la voiture et vint ouvrir la portière, le jeune homme sortit sur le trottoir.


- Ne m’attendez pas.

Le chauffeur s’exécuta et remonta dans la voiture avant de s’insérer de nouveau dans la circulation et de disparaitre au loin. Ishida était enfin débarrassé, il allait pouvoir vagabonder à sa guise. Avant d’entrer dans la boutique, qui était non-fumeur, il décida de s’allumer une autre cigarette. Il sortit donc son paquet de Chesterfield de la poche de sa veste et en alluma une tout en observant les passants.
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Lun 15 Mar - 21:57

Ses paupières étaient lourdes...Elle n'avait pas envie d'ouvrir les yeux, elle était si bien dans ce lit douillet. Ni trop froid, ni trop chaud, tout simplement Zen. La matinée qu'elle avait passé avait été très mouvementée pour l'ancienne chanteuse des Blast. Une interview qui s'était déroulée tôt dans la matinée pour une chaîne télévisée pour ados et trois heures non stop d'enregistrement pour son nouveau single... Après cela, Nana était retournée à l'appartement 707, où elle vivait seule désormais et s'était jetée dans son lit sans prendre la peine de prendre son repas du midi tellement elle était exténuée. Elle n'était pas encore habituée à ce genre d'emploi du temps. De plus, son coach vocal était très sévère avec elle, mais cela était justifié par le fait qu'il fondait beaucoup d'espoir en ce nouveau single...
Nana referma les yeux qui avait tentés de s'ouvrir d'avantage. Elle aussi voulait à tout prix que son single fasse sensation. Cela allait être la première fois qu'elle allait sortir un CD en solo. Elle devait se l'avouer... Elle avait déjà le trac...
Pourvu que ce ne soit pas un bide...! …
Nana ne voulait pas se faire envahir par l'anxiété, c'est pourquoi elle arrêta d'y penser et se résolut enfin à entrouvrir les yeux, le visage à moitié caché sous la couverture. Aussi étrange que cela pouvait paraître, Nana n'avait toujours pas acheté de volets, par conséquent, la lumière du jour ne tardait jamais à se faire sentir très tôt le matin.
Remarque, il fallait voir le bon côté des choses, Nana était toujours en avance pour aller travailler. Elle n'avait quasiment pas besoin de mettre un réveil, car seule la lumière du jour suffisait pour la tirer de son sommeil. Après une bonne minute à hésiter elle ouvrit enfin les yeux en entier.
C'est alors qu'elle s'aperçut à travers les rideaux qu'il faisait un temps resplendissait.
Bah il faisait un temps de merde tout à l'heure...
Elle n'en revenait pas...Le beau temps avec le don d'apporter d'office la bonne humeur chez Nana.
Tout à coup motivée à se lever, elle bondit hors du lit et se dirigea vers la salle de bain pour y prendre une rapide douche. C'est seulement en repassant par la cuisine qu'elle s'aperçut de l 'heure qu'il était. Et cette nouvelle eut chez elle l'effet du bombe.
« DIX-SEPT HEURES?!!!! Mais qu'est-ce que j'ai foutu pendant tout ce temps....?... Pire qu'une mémère... »
Quelque peu dégoutée de se réveiller si tard, elle décida de ne pas perdre plus de temps.
Elle sortit de sa poche son paquet de cigarette et en sortit...
« Putain fais chier...! »
Elle avait complètement oublié d'acheter son paquet de Seven Stars en sortant du studio. Et Comme son manageur lui avait interdit de fumer, elle fumait en cachette, loin des regards indiscrets et avait grillé la dernière ce matin-là. Oui parce que c'était plus une interdiction plutôt qu'un conseil d'ami car lorsqu'arriva le premier jour d'enregistrement, Nana avait fait l'erreur de sortir son paquet de tabac sous les yeux d'Hiroaki, qui l'avait aussitôt menacé de la laisser tomber pour aller s'occuper de chanteuses plus ''motivées''.
Mais pas aussi talentueuse que moi... hein? , avait parlé l'égo de Nana en fusillant du regarde le dos de son coach s'éloignant devant elle et en rangeant par la même occasion son paquet de cigarettes.
Nana se dirigea alors vers le hall, d'entrée, attrapa sa veste en cuir au passage qu'elle enfila en dévalant les escaliers.
Une fois arrivée sur les rues piétonnes, elle se rendit sans hésiter vers un tabac, bondé de personnes.
J'avais oublié qu'il y avait autant de monde le Samedi...
Une fois son tour arrivée, elle paya son paquet de Seven Stars tant désirée et en fuma une en marchant tranquillement le long des vitrines de la ville, observant les passants et les articles que proposaient certaines boutiques.
Ça me fait penser qu'il faut que je m'achète des fringues, moi...
La clope au bec, elle fouilla dans les deux poches de son cuir pour voir si elle avait emporté sa carte bleue et bingo! Elle l'avait emporté avec elle et pouvait se permettre de dévaliser le magasin. A côté d'elle, elle aperçut un jeune homme. Elle arrêta pendant quelques secondes son regard sur lui, le scanant de haut en bas. Il était très bien habillé, un style vestimentaire assez classe et un air presque dédaigneux sur le visage.
Elle ne savait pas pourquoi, mais ce jeune homme lui rappelait Ren... Peut-être pour sa classe naturelle. Elle regarda la vitrine contre laquelle il s'était appuyé... Yves Saint Laurent... Quelle coïncidence, Ren adorait cette marque...
Bref, Nana avait retrouvé sa carte bleue et ne voulait pas que le jeune homme s'aperçoive qu'elle le fixait, alors elle détourna vite le regard et entra dans la boutique Vivienne Westwood qui était juste à côté du Yves Saint Laurent sans se rendre compte qu'elle avait laissé tomber de sa jupe son paquet de clopes.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Mar 16 Mar - 16:05

L’odeur des pots d’échappement et de nourriture se mêlent, les bribes de conversation des passants et les klaxons aussi. Tant de choses qui paraissent désagréables au premier abord mais auxquelles on finit par s’habituer malgré tout. C’est sûr, cela le changeait de Londres. La population n’était pas la même, moins dense déjà. Cela faisait maintenant 2 ans qu’il était majeur, 2 ans qu’il avait coupé les ponts avec son père mais celui-ci restait présent malgré lui, la réputation, l’argent… tout.
Mais Ishida ne s’en plaignait pas, loin de là. Il aurait juste voulu avoir le mérite de tout cela. Il méditait, debout sur son bout de trottoir, observant la foule qui se pressait autour de lui à travers la fumée de sa cigarette. Le jeune homme mit un terme à sa rêverie, sa cigarette était bientôt consumée entièrement.
Il l’ôta de ses lèvres et la laissa tomber dans le caniveau sans prendre la peine de l’écraser, de toute façon elle s’éteindrait toute seule. On était tellement agglutiné sur ce bout de béton qu’on se ressentait même plus la brise légère qui caractérisait si bien le mois de mars. A croire que même les saisons s’adaptaient à la ville.
Ishida fourra ses mains dans ses poches et respira une dernière fois l’air pollué de la rue. Une fille s’était arrêtée non loin de lui, visiblement elle cherchait quelque chose. Il ne lui prêta pas plus d’attention que cela mais l’observa tout de même du coin de l’œil. Après quelques secondes voire quelques minutes elle extirpa une carte bleue de la poche de son blouson en cuir. « Encore une accro au shopping » pensa-t-il. En y regardant de plus près, la jeune fille avait vraiment un style particulier, ce n’était pas rare de voir des gens habillés bizarrement à Tokyo mais la différence était que, dans ce cas là, ce style convenait parfaitement à la personne. En effet, on aurait difficilement pu imaginer cette fille habillée autrement. Justement la fille entrait chez Vivienne Westwood, elle ne devait pas être pauvre…Enfin bon, ce n’était pas ses affaires.
Ishida se retourna pour entrer dans la boutique lorsque quelque chose attira son attention. Un petit paquet blanc rectangulaire à même le trottoir. Un passant shoota dedans et le paquet se retourna: c’était un paquet de Seven Stars, des cigarettes. Le paquet était là où la fille se tenait il y a quelques instants et le jeune homme aurait juré qu’il ne l’avait pas vu avant. Il ne pouvait donc que lui appartenir.
Ce n’était pas le genre d’Ishida de rendre service, mais il savait dans quel était on pouvait être quand on est privé de sa « drogue ». Il se pencha et ramassa le paquet.
De toute manière il avait encore un peu de temps et décida donc, malgré lui, de rendre le paquet à la demoiselle. Si il avait aimé cette marque de cigarette il l’aurait peut être gardé pour lui mais comme ce n’était pas le cas.. Il n’avait qu’à le rendre !
Le brun entra chez Vivienne Westwood. Il se rendit vite compte qu’il n’était pas dans son élément mais garda tout de même un air dégagé, histoire de ne pas montrer sa surprise, il n’aimait pas montrer ses sentiments. Il chercha des yeux la fille et la repéra à coté d’un portique en train de regarder les vêtements. Il traversa la boutique d’un pas décidé et arriva derrière la jeune fille.


- Hum..Excusez-moi… je crois que vous avez fait tombé vos cigarettes tout à l’heure.

A ces mots il sortit le paquet de Seven Stars de sa poche et lui tendit. Il avait l’impression d’être un mauvais dragueur et c’était surement ce que la fille allait penser. Mais peu importe ce qu’elle penserait, il n’aurait sans doute pas l’occasion de se revoir alors il s’en fichait.
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Mar 16 Mar - 22:58


Nana s'engouffra alors dans le magasin, ne se rendant compte de rien. Cela faisait plus de trois mois qu'elle n'était pas entré dans sa boutique de vêtements préférée. Vivienne Westwood, c'était SA marque. Des bottes, passant pas la veste à carreaux jusqu'aux bijoux, tout venait de là-bas! Nana était vraiment une fan. Les articles qui s'y vendaient étaient chers, certes, mais maintenant qu'elle gagnait bien sa vie grâce à son métier qui lui rapportait, elle pouvait se permettre de renouveler sa garde-robe de temps en temps.

« -Bonjour Mademoiselle »

Nana répondit très furtivement à la jeune employée qui la salua dès son entrée dans le magasin, mais un article tout au fond, exposé comme exemple attirait déjà son attention. Sans plus attendre elle se dirigea vers ce manteau de printemps, un par-dessus bleu-ciel à rayures bleu marines et à manche longues. Le manteau était mi-long et la coupe plaisait beaucoup à Nana. La chanteuse se rapprocha d'avantage de l'article et contempla la coupe de celui-ci.

« Haan J'adore... »

Elle jeta alors un coup d'œil au rayon d'à côté où étaient justement rangés les manteaux de la même gamme et en prit un à sa taille qu'elle tourna et retourna pour vérifier que son coup de cœur était justifié. Et en effet, il l'était. Il restait maintenant à savoir combien ce manteau coûtait. Elle retira l'étiquette qui s'était caché dans le manteau et découvrit le prix et c'est alors qu'elle sursauta. Non à cause du prix, mais à cause d'une voix grave, bizarrement proche, qui semblait s'adresser à elle.

Elle se retourna alors et s'aperçut que la personne qui lui parlait n'était nul autre que le jeune homme de tout à l'heure. Elle ne put s'empêcher d'écarquiller un peu les yeux et de hausser les sourcils, ceci témoignant de sa surprise.
- … Je crois que vous avez fait tomber vos cigarettes tout à l’heure.

Nana tapait encore un scotch sur le visage du garçon pendant une demi-seconde avant de réagir.

« Eeeuh... Merci de l'avoir récupéré... »

Elle prit alors le paquet de Seven Stars qu'il lui tendait.

Elle se sentait tout à coup un peu gênée. Quelle gourde... Elle ne s'était même pas aperçu que la paquet était tombé, à peine acheté, déjà perdu. Une vraie gagnante! ça faisait quand même assez de bruit quand un paquet plein tombait par terre, pourtant....

Si cela se trouvait, le garçon avait remarqué qu'elle le regardait tout-à-l'heure sur le trottoir et peut-être qu'il s'était imaginé que faire tomber un paquet de cigarettes allait lui permettre de faire une tentative d'approche...

Merde...

Pour éviter de laisser un blanc s'installer, car le garçon s'était quand même donné la peine d'entrer dans le magasin pour elle et avait décidé de lui rendre ses affaires plutôt que de les garder pour lui.

« Si vous voulez, en guise de remerciement, je peux vous en donner quelques-unes... »

Ridicule... Nana n'était pas très doué en ce qui concernait le fait d'engager une conversation ou tout simplement le fait d'échanger les premières paroles avec un inconnu. Ce n'était vraiment pas son fort, mais elle préférait dire quelque chose comme ça plutôt que de rester silencieuse et laisser le garçon partir comme ça, très probablement avec un sentiment de gêne en prime.

Nana, toujours l'article en main et le paquet de cigarettes de l'autre regardait son interlocuteur en espérant qu'il ne la rejette pas trop froidement.

Car effectivement, elle venait de se rendre compte que le séduisant jeune-homme était impeccablement habillé, sans le chemise qui dépassait du pantalon, soigneusement coiffé et sa façon de lui rendre son porte monnaie avait été faite de façon très solennelle. Il dégageait une aura particulière... Ce garçon devait forcément être quelqu'un de bonne famille, et s'il s'apprêtait à rentrer dans la boutique d'Yves Saint Laurent, c'est qu'il était probablement friqué, peut-être même autant qu'elle, qui sait?

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Mer 17 Mar - 19:16

- Si vous voulez, en guise de remerciement, je peux vous en donner quelques-unes …

Ishida ne s’attendait pas du tout à ce genre réaction. Il aurait plutôt pensé qu’elle l’aurait juste remerciée et se serait retournée pour poursuivre sa chasse à la perle rare dans le magasin. Il était rare de voir des gens qui engageaient la conversation comme ça, sans connaitre la personne de près comme de loin. Quelle étrange fille pensa-t-il en fronçant un peu les sourcils. Néanmoins il fallait avouer que c’était généreux de sa part.
Ishida se demanda s’il avait l’air d’une personne qui n’avait pas assez d’argent pour s’acheter ses propres cigarettes, il pensait que non, mais apparemment c’était le cas. Il aurait voulu refuser par politesse car il ne connaissait vraiment pas cette fille, et en plus il n‘aimait pas fumer cette marque de cigarettes. Mais d’un autre côté, il aurait aussi été malpoli de ne pas accepter, surtout qu’elle semblait y tenir, elle avait l’air de prendre cela comme une sorte de dédommagement. Soit…


- Hum.. Oui pourquoi pas, merci.


Pour s’habiller chez Vivienne Westwood, cette fille ne devait pas être pauvre, loin de là, donc Ishida ne considérait pas le fait d’accepter quelques cigarettes comme un acte égoïste vis-à-vis de celle-ci, elle avait assez d’argent pour s’en racheter d’autres.
Toutefois, la brunette ne semblait pas très à l’aise, peut-être l’intimidait-il? Ca devrait plutôt être le contraire, nombre de mecs seraient intimidés de se retrouver face à une nana comme celle-là.
Ishida se dit que s’il arrêtait de la fixer elle se sentirait peut être plus à l’aise, il détourna donc le regard et en profita pour regarder sa montre. Il était 17h30, ça allait il lui restait du temps, il allait passer chercher ses affaires chez Yves Saint Laurent et ensuite il pourrait rentrer chez lui se préparer pour ce soir. Comment s’appelait la fille qu’il devait voir déjà ? Mmmhhhh…Emily ou Amélie? Il ne savait plus… Il faudrait qu’il vérifie avant de se rendre à son rendez-vous.
Ishida releva les yeux vers la jeune fille, elle devait avoir à peut près son âge, ou un peu plus peut-être, il n’arrivait pas bien à la situer, c’était son look qui la faisait paraitre plus jeune surement. En ce qui concernait Ishida, les gens lui donnait toujours plus que son âge, mais ça ne le dérangeait pas autant que ça, au contraire, il pouvait facilement faire croire qu’il avait 5 ans de plus et cela lui permettait de sortir avec des femmes plus âgées. Ishida préférait les femmes mures, elles étaient plus intéressantes, il n’aimait pas trop les gamines superficielles, surtout celles qui lui couraient toujours après. Evidement il en profitait mais il se lassait très vite, c’est-ce qui lui avait valu cette réputation de tombeur mais à la fois de bourreau des cœurs qui le suivait depuis le début du lycée.
Ishida ne croyait pas en l’Amour avec un grand « A », pour lui les hommes et les femmes ne devraient pas chercher « L’âme-sœur », il trouvait cela ridicule, c’était impossible que deux personnes se conviennent parfaitement. Du moins c’est ce qu’il pensait, et sa théorie ce confirmait car il n’avait jamais rencontré jusqu’à présent quelqu’un qui lui conviendrait et avec qui il voudrait partager sa vie.
Ishida était perdu dans ses pensées, attendant que la jeune fille dise quelque chose, du moins si elle voulait poursuivre la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Mer 17 Mar - 21:54

«- Mademoiselle Nanaaaaaaaaaaaaaa!!!!!!

Nana eut un haut le cœur et se retourna en direction du cri hystérique qui venait d'être poussé. Une adolescente dans les eaux de quatorze quinze ans se précipitait vers elle, le visage illuminé.

Ouh là...

La jeune fille fût aussitôt rattrapée par une adolescente du même âge.

« Vous êtes bien Nana Osaki? »

« Euh... »

La première jeune fille lança un regard sur le paquet que Nana tenait à la main, et se détail ne tromperait aucune fan.

« J'en suis sure! Et vous êtes magnifiiiique! Je suis trop méga fan de vous! »

« Oui moi aussi, on vous adore depuis des années, depuis que vous êtes dans le groupe Blast! »

« Ah... Merci! »

Nana ne s'attendait visiblement pas à ce flot de rencontres inattendues. Déjà d'une ,elle était gênée et n'en connaissait pas la raison, mais en plus, elle venait d'être démasquée dans son magasin fétiche. Et tous ses fans savaient très bien que Nana adorait Vivienne Wwestwood; Si une troupe de gamines s'agglutinaient autour d'elle, elle ne pourrait pas faire ses courses tranquille. Pourvu que peu de gens la connaissaient dans le magasin, car il y avait du monde malgré tout.

Nana balaya rapidement le magasin du regard et s'aperçut qu'effectivement pas mal de monde la regardait. Elle entendit quelques personnes chuchoter entre elles des: ''Nana?'' ''Nana, la chanteuse là?'' ''Nan, elle est là dans le magasin?'' et des coups d'oeil de personnes, par dessus les rayons pour essayer de la voir

« Et lui c'est qui, votre nouveau petit copain? Il est trop classe! Mademoiselle Nana je suis si contente pour vous!! »

« Euh non non, c'est... »

« Quand on va raconter ça aux filles, elle vont être trop rageeeeuses *jubilait l'une*, on aura vu Nana en vrai et avec son copain en avant première! »

Décidément, les jeunes filles n'étaient pas résolues à laisser tranquille la chanteuse. Certes, cela faisait plaisir d'avoir des fans comme celles-ci, mais avec le temps les nombre d'hystériques et d'accrocs à Nana avait grossi et donc elle n'était plus autant en sécurité maintenant.

D'habitude cela arrivait rarement les émeutes, mais Nana se souvint tout à coup pourquoi des fans l'avaient reconnu de loin... Elle portait une mini-jupe en jean, guêpière, bottes, avec en haut, un tee-shirt déchiré et sa fameuse veste en cuir. COMMENT voulait-elle passer inaperçue... Et là le problème, c'est qu'elle n'avait ni garde du corps ni costume de rechange sous lequel se planquer.

Oubliant presque son premier interlocuteur, elle se tourna vers lui, mais:

« Un autographe, je vous en supplie! »

L'une des deux tendait déjà son cahier de texte avec un stylo.

« D'accord, d'accord les filles », dit la brunette avec un sourire aimable tout en se dépêchant d'écrire.

« A quels noms? »

« Aiko et Mayumi! »

Nana signa à la hâte et leur rendit leur autographe.

Les filles, finalement compréhensives remercièrent la chanteuse après avoir hurlé leur joie et s'enfuirent en trombe du magasin, sans doute pour aller raconter leur aventures à leurs amies.

Nana en profita pour se cacher derrière les articles à l'abri des regards mis à part celui du gentleman. secouée par les événement elle soupira.

« Désolée...^^ Elles sont bien mignonnes mais parfois elles sont ingérables! »

Elle sont fortes pour mettre mal à l'aise... Mon petit-copain... Ah ces chipies...

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »


Dernière édition par Nana Osaki le Jeu 18 Mar - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Mer 17 Mar - 22:43

Certaines choses arrivent tellement soudainement et on ne s’y attend tellement pas que lorsqu’elles arrivent on a l’impression que notre cœur s’arrête de battre pendant une seconde. C’est très désagréable comme sensation…Et c’est exactement ce qui arriva à Ishida lorsque deux « choses », on aurait dit des adolescentes, mais elles ressemblaient plus à des furies, foncèrent droit sur la brunette et lui. En plein milieu d’un magasin ! C’était insensé ! Qu’est ce qu’elles nous veulent ?! Enfin qu’est ce qu’elles LUI veulent… En effet les deux énergumènes en avaient surtout après la jeune fille. D’ailleurs celle-ci ne savait plus où se mettre, elle était toute rouge…

*Nana Osaki ?*

Ce nom lui disait quelque chose en effet, mais où est ce qu’il l’avait vu? Il ne s’en rappelait plus du tout. Peut importe, le fait est que les deux filles étaient complètement en transe donc elle devait être assez connue. Mmmh…ah ouais! Il avait du voir ça sur une affiche dans la rue ou à la télévision..Une chanteuse, bah tiens il avait décroché le gros lot… hin hin…
Oups, voilà que maintenant les gens du magasin s’y mettaient eux aussi, le jeune homme n’arrêtait pas d’entendre des voix dans son dos, des chuchotements… Heureusement qu’il n’était pas super super connu parce qu’il ne supporterait pas qu’on parle comme cela sur son passage et que des gens l’abordent comme ça dans les magasins, il y avait des limites quand même…La vie privée c’est sacré quoi!


- Et lui c’est qui, votre nouveau petit copain? Il est trop classe ! Mademoiselle Nana je suis si contente pour vous !

Là, à cet instant précis, Ishida s’étouffa. Il toussa violement et du se tenir au portant pour ne pas tomber. C’était quoi ce délire !!! Lui, le petit copain !? Elles sont folles ! Cependant aucun son ne sortait de sa bouche, il était en total état de choc. Et en plus elles allaient le raconter à leurs potes…Mon dieu…Au moins elles ne connaissaient pas son nom c’était déjà ça. Et elles n’avaient pas de photo non plus, ouf ! Ce n’était pas que la jeune fille, Nana apparemment, ne lui plaisait pas, mais c’était si soudain. Enfin bon, s’il sortait avec toutes les filles qui lui plaisait il aurait pas fini… Bon okay c’était presque le cas. Cependant Nana dégageait quelque chose de spécial, pas commun des autres filles qu’il avait côtoyé, elle avait un certain charme et elle était loin du genre de fille qu’il fréquentait d’habitude.
Quoi qu’il en soit, la priorité était de corriger ce sérieux malentendu!
Cependant quand il reprit contact avec la réalité les deux filles étaient déjà parties. Et m**de…


- Désolée…elles sont bien mignonnes mais parfois elles sont ingérables!

« Parfois », Ishida ne pensait pas que ce soit exceptionnel, à son avis c’était leur nature d’être comme ça, comment appelait-on ça? Ah oui… des groupies. Enfin le principal était qu’elles étaient parties. Nana semblait assez gênée, pourtant elle devrait avoir l’habitude d’être abordée comme ça, pourquoi ne prenait-elle pas de garde du corps si elle était si connue ? C’était son problème après tout. Ishida ne voulais plus rester dans cet endroit, il sentait s’ils ne partaient pas d’ici sur le champ elles allaient revenir.

- Euh ça te dit pas qu’on bouge?

Oups, il l’avait tutoyé sans le faire exprès, ce n’était pas dans ses habitudes de se montrer si familier avec des gens qu’ils connaissaient à peine. Cela devait être le choc. Enfin bon l’erreur était faite. Il essaya tout de même de se rattraper.

- Excusez- moi, mais je pense qu’elles risquent de revenir en fait…Si vous voulez je connais un endroit où elles ne viendront pas vous chercher. C’est un petit bar un peu plus loin.

Le jeune homme pensa que cette proposition était un peu osée, il comprendrait si elle refusait mais il avait déjà eu affaire à des paparazzis à Londres et il savait comment éviter les personnes indésirables. Nana devait penser qu’il était un vrai pot de colle, elle n’aurait pas eu tout à fait tort parce qu’il agissait bel et bien comme tel malgré lui. Il se promit qu’après leurs avoir offert un remontant il partirait sans demander son reste. Apres tout ils ne se connaissaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Jeu 18 Mar - 17:06

Le jeune homme visiblement aussi bouleversé qu’elle en oublia de la vouvoyait, comme il l’avait fait au début. Cela fit sourire Nana. Cela ne la dérangeait pas en fait qu’il la tutoie. Et à ce moment précis, il lui proposa de sortir du magasin ensemble.
Probablement voulait-il poursuivre la conversation avec elle…

« Ah oui c’est un bon plan ! »

Nana savait très bien qu’elles pourraient revenir, mais elle espérait de tout cœur qu’elle ne le fassent pas. Pourquoi ? Parce qu’elle voulait à tout prix acheter ce manteau de saison. Elle avait craqué dessus, il coûtait… Assez cher il fallait l’avouer mais il était hors de question qu’elle reparte sans. Et en général, quand Nana voulait quelque chose, elle l’obtenait. Et oui c’était une obstinée, c’est pourquoi elle dit au jeune-homme :

« Attends-moi deux minutes s’il te plaît, il faut absolument que je m’achète ce manteau. Peut-être qu’en l’ayant sur le dos en sortant, mes fans ne me reconnaîtront pas. »

Sur ces mots, elle fit volte-face et se rendit à la caisse. Par chance, la cliente était sur le point de partir. Elle prit ses affaires, remercia la vendeuse et s’en alla. Nana paya alors son article et rejoint le garçon qui n’avait pas pris la fuite ! Elle fourra son cuir dans le sac et enfila à la place le manteau, qui lui scia à merveille. Mais elle n’eut le temps de jeter qu’un rapide coup d’œil au miroir le plus proche en rajustant un mèche de cheveux derrière l’oreille, puis se tourna vers le jeune homme.

« Je te suis…»

Nana l’avait tutoyé, car il l’avait fait en premier, et il ne fallait pas se le cacher, quand deux jeunes qui font environ le même âge se rencontrent, ils se vouvoient rarement. A part si l’une croit l’autre personne plus âgée et vice-versa. Et puis ça ne faisait pas naturel… Nana aurait bien tutoyé le jeune du premier coup si cela ne tenait qu’à elle. Mais elle avait reçu une éducation, aussi maigre fût-elle et tenait à retenir le peu d’enseignement que ce que sa famille, à l’époque où elle en avait lui avait appris. Enfin bon trop tard... Elle espérait juste que cela ne le dérangeait pas. Il n’avait qu’à le lui dire.
Nana voulut se présenter mais se tût. Si elle disait qu’elle s’appelait Nana, il aurait cru qu’elle le prenait pour un idiot, étant donné que les deux groupies avaient crié son nom pendant les deux minutes où elles s’étaient accroché à ses basques. Donc il devait avoir retenu son nom.

Si ça se trouve il ne sais pas qui je suis…

Nana le regardait discrètement du coin de l’œil.
Oui, si cela se trouvait il ne la connaissait pas. Tant mieux… C’était bien parfois, ça permettait de souffler sans se sentir en permanence observée et suivi. Les paparazzis, maintenant, elle en connaissait un rayon et pareil pour les fans. Donc si il ne savait pas qui elle était, ce n’était pas plus mal.

Comment tu t’appelles ?

Oui cette question lui brûlait les lèvres, il fallait qu’elle la sorte…
Puis en même temps, c’était normal non ? Elle s’apprêtait à prendre un verre avec lui, enfin à son avis, donc il allait à un moment ou un autre lui dire comment il s’appelait… Elle, sa présentation avait été déjà faite. Le hic, c’est que Nana restait pas mal réservée face aux inconnus. C’était pas son genre de taper la tchatche comme ça. Mais en même temps, elle était intrigué par lui… Il était mystérieux et Nana mourait d’envie de savoir qui il était !

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Jeu 18 Mar - 21:09

Le calme était enfin revenu dans la boutique. A la grande surprise d’Ishida Nana avait accepté de l’accompagner hors du magasin, elle devait avoir un minimum confiance en lui pour accepter comme cela sans se poser de questions. C’était un peu imprudent tout de même, surtout qu’elle était connue, elle aurait pu se faire kidnapper ou je ne sais quoi. Enfin heureusement pour elle, elle était tombé sur Ishida, et il n’avait pas du tout l’intention de la kidnapper.
Cependant le jeune homme vit bien qu’elle ne voulait pas partir sans la manteau qu’elle tenait à la main, elle l’avait agrippé depuis qu’elle l’avait vu sur le portant et ne l’avait pas lâché depuis. Ces soupçons se confirmèrent puisqu’elle lui demanda de patienter un peu, le temps de faire chauffer la carte bleue. Une fois cela fait, manteau endossé et cuir fourré dans le sac, ils allaient enfin pouvoir y aller. Il est vrai que c’était une judicieuse idée d’avoir changé de manteau, on la reconnaitrait un peu moins facilement. Et cela éviterait que des hordes de pré-pubères enragées ne se ruent sur eux et les poursuivent. Le jeune homme imaginait déjà la scène, et il était déjà horrifié.
Les deux jeunes gens sortirent donc discrètement de la boutique, Ishida passa d’abord, regarda à droite et à gauche comme pour traverser la rue, rien à signaler, il fit signe à Nana de le suivre et ils s’en allèrent d’un pas rapide. Il avait remarqué qu’elle aussi l’avait tutoyé, peut-être en était il mieux ainsi… C’est vrai qu’ils devaient avoir à peu près le même âge, et généralement les gens du même âge se tutoyaient. De toute façon après ce qu’ils avaient enduré cela ne servait à rien de garder une distance par politesse.
Ils marchaient donc sur le trottoir, côte à côte. La bar n’était pas très loin normalement sur la même avenue, mais comme il était petit il passait souvent inaperçu entre les grands magasins qui l’entouraient. Ishida l’avait découvert par un ami de l’université, peu après son arrivée au Japon. Le brun était tout de suite tombé amoureux de se petit coin perdu. C’était un endroit où il ne se sentait pas perdu puisque c’était un établissement à l’occidentale, il y avait des petites alcôves avec des banquettes en cuir et une table au milieu ainsi qu’un grand bar, avec de nombreux tabourets hauts. On pouvait donc choisir d’être isolé ou non. Le patron le connaissait bien maintenant, il passait souvent. En revanche il fréquentait très rarement tout ce qui était salon de thé traditionnels et tout ça… il ne se sentait pas dans son élément dans se genre d’endroit, c’était sa culture anglaise qui prédominait.


- Comment tu t’appelles ?

Cette question ne le surprit pas vraiment, cela faisait un petit moment qu’ils marchaient, il était évident que cette question allait sortir d’un moment à l’autre. Ishida pensa qu’il aurait été plus correct de se présenter avant mais à la base il n’avait pas eu l’intention de réciter tout son état civil à une fille alors qu’il venait juste lui rendre ses cigarettes, ça aurait parût vraiment bizarre.

- Désolé, je ne me suis pas présenté, je m’appelle Ishida.

Ils étaient arrivés à présent, l’établissement se dressait face à eux. Ishida poussa la porte ce qui fit tinter un petit carillon pendu au dessus. Le gérant était au bar, il tourna la tête lorsqu’il entendit le bruit.

- Konnichiwa Reino-san !

Ishida répondit simplement par un signe de tête, il fit signe à Nana de le suivre, il avait repéré une alcôve de libre, dans le fond. Là bas ils seraient tranquille. Le jeune homme prit place sur la banquette et invita la brunette à faire de même, il interpela ensuite un serveur pour prendre la commande. Il n‘y avait pas beaucoup de gens dans le bar, portant on était un samedi après-midi. Mais Ishida ne s‘en plaignait pas, c‘était mieux ainsi. Il savait que les gens ne peuvent pas s‘empêcher d‘écouter els conversations des autres, c‘est pour cela qu‘il avait choisi un coin un peu éloigné, comme ça ils pourraient parler à l‘abris des oreilles indiscrètes.

- Qu’est ce que tu veux boire? demanda-t-il à la jeune fille.


Dernière édition par Ishida Reino le Ven 19 Mar - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Ven 19 Mar - 18:40

Tout de suite, ils partirent. Prenant soin de pas se faire repérer, cet Ishida ferait un parfait garde du corps, plaisanta Nana intérieurement. Il était évident que vu sa carrure, il ne pourrait la protéger de quoi que ce soit. Imaginons que des furies se jettent sur elle, il ne servirait probablement pas grand chose. Si peut-être bien de carpette ?
Nana sourit légèrement, mais assez imperceptiblement pour que le garçon s’il se retournait ne s’en aperçoive pas immédiatement.. Encore au temps où il y avait Yasu, lui qui était grand et fort malgré sa silhouette mince, il aurait pu la protéger… Il avait d’ailleurs déjà fait ses preuves…
Mais quel âge avait le jeune homme devant justement ?

Nana s’arrêta de sourire. Pourvu qu’il soit pas au collège ! Car Nana n’avait pas vraiment fait attention à ce détail… Il était étrangement petit pour un mec… Il faisait que quelques centimètres de plus qu’elle et Nana était pour une japonaise plutôt petite.

Haaan la honte si j’ai eu le béguin pour un gamin… Enfin le béguin ! Non il est juste classe…

Se rassura Nana temps qu’elle ne savait pas l’âge de son « sauveur ».
Ils arrivèrent enfin dans le bar en question.

-Konnichiwa Reino-San !

Le serveur venait de s'adresser au brun qui accompagnait Nana. Elle se contenta d'un sourire pour le saluer.

Reino? C’est son nom de famille?


Elle se laissa guider par le jeune homme à une table au fond du bar.

C’est donc Ishida Reino qu’il s’appelle…

Ils s’installèrent confortablement sur ces sièges couleur carmin face à une table en bois joliment vernie. Nana aimait bien l’ambiance qui s’y trouvait. C’était calme et étrangement, le bar n’accueillait à ce moment même qu’une petite dizaine de personnes. Ils allaient bientôt mettre la clé sous la porte à cause d’un concurrent ou quoi ? Mais un bar ! C’est pas…

-Qu’est-ce que tu veux boire ?

« Je veux bien un saké. Je te remercie… »

Le barman prit note et partit chercher les boissons. Alors la chanteuse en profita pour se présenter réellement, et en bonne et due forme.

« Comme tu l’as entendu tout à l’heure, je m’appelle Nana. Et si des gamines m’ont sauté dessus tout à l’heure, c’est parce que je suis assez connue dans ma ville natale et de plus en plus ici à Tokyo. »

Cela pouvait paraître un peu prétentieux de dire cela de but en blanc mais en même temps, c’était la vérité, donc après tout, autant s’en vanter. Ce n’était pas tout le monde qui pouvait jouir d’un statut de star internationale. Nana était fière d’être arrivée là où elle en était, mais ce n’était pas pour autant qu’elle se montrait hautaine et arrogante au moment où elle le disait.

« Et toi ? Tu habites dans le coin ? Le barman a l’air de bien te connaître… »

Machinalement, tout en s’adressant à Ishida, Nana tira une cigarette de son paquet et en grilla une. Elle ne se soucia même pas une seconde si cela pourrait déranger le garçon, puisqu’elle l’avait vu fumer lorsqu’il était près de la boutique d’Armand Thierry, tout à l’heure.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Ven 19 Mar - 21:48

De nombreux mecs aimeraient être à sa place, assis dans un bar avec une étoile montante de la musique que, par-dessus le marché, il venait juste de rencontrer pour la première fois. Mais Ishida ne partageait pas les mêmes pensées que la plupart des jeunes gens normaux. Du moins c’Est-ce qu’il avait de nombreuses fois constaté. En effet, cette situation en rendrait plus d’un hystérique, le mec aurait les mains moites et bégaierait sauvagement. De merveilleuses auréoles apparaitraient sur sa chemise et des gouttes perleraient sur son front, il en aurait presque de la buée sur ses lunettes, s’il en porte bien sûr. Pour le brun, une telle situation ne valait pas qu’il se mette dans tous ses états, au contraire, montrer le plus de confiance en soi et de self-control était plus que recommandé lorsqu’on était avec une fille, c’est ce qu’il avait apprit, et il n’avait jamais été trahit par sa théorie.
Des filles, Ishida en avait vu d’autres, des moins belles, des plus belles aussi. Il ne pouvait pas encore se prononcer sur le degré d’intéressement que Nana suscitait car ils n’avaient fait qu’échanger quelques mots, il lui en fallait plus pour juger. Mais ce qui était certain c’est qu’elle n’avait pas l’air trop idiote, c’était déjà un bon point. Discuter avec des gens débiles agaçait vraiment Ishida, les rares cas où cela arrivait il ne participait pas à la conversation et attendait que le temps passe, heureusement pour lui le ou la débile avait toujours des choses extraordinaires à raconter et monopolisait ainsi facilement la conversation.
Ishida commanda aussi un saké, il n’allait pas la laisser boire toute seule après tout. Il aurait plutôt penché pour un café car il n’était que 17h30, mais bon. Le serveur ayant pris la commande il repartit. Ishida se tourna vers la chanteuse. Elle prit la parole. Ainsi ses hypothèses se voyaient vérifiées, elle était bien du milieu de la chanson et en plein lancement de carrière, ça voulait dire qu’il avait encore bonne mémoire, il s’en félicita intérieurement. Ah! Elle posait une question. Il allait devoir se dévoiler un peu, Ishida n’aimait pas tellement parler de lui, pas qu’il soit vraiment modeste ou timide mais il estimait juste que les gens n’avaient pas à tout savoir de lui, il préférait garder certaines choses pour lui. Cependant il répondit tout de même, pour faire plaisir à Nana, et par politesse aussi.


- Oui je viens souvent ici, j’aime bien l’ambiance et puis il n’y a jamais beaucoup de monde ça change du reste de la ville. J’habite à Shinjuku depuis bientôt 3 ans maintenant, ça ne fait pas longtemps mais j’ai eu le temps de me familiariser avec les environs. Tu habites dans le coin toi ?

Nana avait sortit une cigarette et l’alluma. Ishida lui approcha le cendrier en verre en le faisant glisser sur la table, puis il l’imita, elle lui avait donné envie. Il s’était dit un jour qu’il faudrait qu’il arrête mais il n’avait jamais réussi. C’était une des seules choses qu’il n’avait pas réussi dans sa vie, mais il ne perdait pas espoir. En effet, tout ce qu’il entreprenait il le réussissait, il était très ambitieux et se donnait toujours les moyens de réussir même les choses les plus difficiles. Le jeune homme tira sur sa cigarette et recracha la fumée, il réussit à faire un cercle et sourit. Il se souvenait pourquoi il n’avait pas réussi à arreter la cigarette, cette sensation qu’on a à chaque bouffée était sans égal, c’était comme si pendant une fraction de seconde le monde entier disparaissait puis réapparaissait, apaisé, calme et serein.
Le serveur revint avec la commande qu’il déposa sur la table, un verre devant chacune des deux personnes. Ishida tapota sa cigarette sur le rebord du cendrier pour faire tomber l’excédant de cendres et puis la posa sans l’éteindre. Il prit son verre et le leva en regardant la jeune fille droit dans les yeux.


- A ton sauvetage ! Kampai ! Déclara-t-il.

Puis il bu une gorgée. Le liquide coula dans la bouche, sur sa langue et poursuivit dans sa gorge, donnant l’impression que la température avait augmentée brutalement de plusieurs degré, mais ce réchauffement climatique fut de courte durée, Ishida tenait bien l’alcool ce qui était à al fois un avantage et un inconvénient. Un avantage car il pouvait se moquer de ses potes à quatre pattes dans le caniveau, mais un inconvénient car c’est lui qui devait les ramener chez eux. Il tenait bien l’alcool soit, mais il lui arrivait d’être tout de même un peu éméché, mais comme c’était toujours celui le plus sobre… c’était à lui que revenait la corvée.
Le brun reposa son verre, il planait en lui une sensation de sérénité qu’il n’avait pas ressenti depuis le début de l’après-midi, un petit sourire se dessina sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   Dim 21 Mar - 1:42

Ishida lui expliqua alors qu'il vivait dans un arrondissement de Tokyo; dans le Shinjuku plus précisément.
« Ah d'accord... Nana expira la fumée de sa cigarette. Moi je vis ici depuis un peu plus d'un an maintenant. Avant j'habitais dans un coin pommé... »
Nana jugeait inutile de dire d'où elle venait.
Le garçon rapprocha de son index le cendrier vers elle pour qu'elle puisse y déposer les cendres de sa cigarette. Nana le remercia avec un mince sourire, ses yeux se baissant sur le cendrier tout comme sa clope. Elle tapota l'objet sur le rebord avant de le porter de nouveau à sa bouche et observer Ishida. A son tour, le jeune-homme sortit une cigarette qu'il alluma et se mit à fumer. Il parvint à faire un cercle parfait avec la fumée. Nana, elle, n'y arrivait pas. Du moins c'est ce qu'elle pensait, elle n'avait jamais essayé en fait... Nana s'appuya sur le dossier du siège, les bras croisés, tout en l'observant tirer sur sa clope en même temps qu'elle... Elle se sentait particulièrement bien en sa compagnie. Sa changeait des gugus qui l'accompagnaient au quotidien! Elle ne voyait plus tant que ça ses amis. Yasu, Shin, Nobu, Hachi! Toutes ces personnes qui lui étaient si chères... Ils avaient leur vie à prendre en main, tout comme elle avait à prendre en main sa vie d'artiste. Elle avait peu de temps à s'accorder entre ses rendez-vous professionnels, les campagnes publicitaires, la rencontre d'autres professionnels, les interviews. Dans quelques jours, elle allait aussi devoir chanter en avant première la chanson de son premier single solo devant le public anglais.
Bref, tout ça pour dire qu'être en ce moment avec cet individu lui changeait et la détendait. Lui aussi avait l'air tranquille...
Le serveur revint avec les boissons et posa les verres devant les deux personnes.
Le brun posa sa clope et Nana l'imita pour prendre son verre. Il leva alors la main tenant la boisson.
« A ton sauvetage, Kampai! »
Nana se mit alors un rire à l'entente du mot 'sauvetage'! Ils trinquèrent alors. Elle porta le verre à ses lèvres tout en souriant à Ishida.
Il a de l'humour au moins, c'est bien...
Il avait raison mine de rien, ici, elle était en sécurité. Après il restait à savoir pendant combien de temps, car un manteau ne suffisait pas pour se camoufler des furies qui la reconnaitraient au moindre coup d'œil...
Puis elle ferma les yeux lorsque la boisson parcourut sa gorge. Le saké que servait ce bar était excellent. A tel point que Nana, habituée à boire ce genre de boissons, ne se soucia pas de l'effet que pourrait avoir un absorption trop rapide d' alcool fort. Elle vida d'un coup le tiers du contenu, puis le déposa délicatement sur la table.
« Il est vraiment bon celui qu'ils servent ici. Je vais retenir l'adresse de cet endroit, c'est vraiment pas mal... »
Nana posa ses coudes sur la table et posa sa main gauche sur son épaule droite tout en continuant à parler.
«Alors... Qu'est-ce que tu fais dans la vie? Je veux dire... Tu es étudiant, t'as un job?»
Nana voulait absolument cerner l'âge de son interlocuteur, d'avoir ne serait-ce qu'une approximation... c'était important pour elle de savoir!
Si Yasu, Nobu ou même Hachi assistait à la scène, ils se seraient demandé ce qui arrivait à Nana. Elle, de nature si discrète et assez réservée devant les inconnus... Qu'est-ce qui lui prenait de taper la discussion comme ça, surtout avec un parfait inconnu? Et bien la réponse était simple. Le jeune homme qui se tenait en face d'elle l'intriguait, elle voulait tout simplement en savoir plus sur lui.
D'une certaine manière, il se comportait comme Ren autrefois... Discret, mystérieux dont on rêvait de percer le secret...Son comportement discret et classe à la fois, parfois l'air suffisant et désintéressé avait justement le don d'exciter Nana. Et lui, en face d'elle lui rappelait tout cela. mais elle préféra se mentir à elle-même en se disant que pour passer le temps il fallait bien parler de quelques chose. Elle les premières choses que l'on dit en général au début d'une rencontre, c'est notre prénom, et ce que l'on fait dans la vie!

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un samedi après-midi comme les autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un samedi après-midi comme les autres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: