NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   Dim 13 Fév - 20:02

Nana marchait sur la berge tout en repensant aux bons moments qu’elle avait passé sur celle-ci. Cela la faisait repenser aux moments de sa vie où elle n’avait aucuns problèmes de sentiments, où sa vie était plus facile. Mais surtout, tout ses souvenirs la ramenait à une seule personne, Nobu, une personne qu’elle aimait mais dont elle avait caché les sentiments pour ne pas souffrir de l’avoir quitté mais elle savait que cela allait bien s’arrêter un jour, qu’elle allait le revoir. Mais elle ne devrait jamais lui montrer ce qu’elle ressent pour lui car il avait une vie lui aussi, une vie auprès de Yuri. Elle ne voulait qu’une seule chose, que Nobu soit heureux.

Elle secoua la tête et continua à marcher jusqu'à s’arrêter sur le bord et s’assoir, elle n’était pas pressé de toute manière, elle pouvait rester la autant de temps qu’elle voulait sans que personne ne lui dise de rentrer. Elle avait amené Satsuki passé un peu de temps chez les grands-parents de celle-ci. Et Takumi était reparti à Londres. Elle était seule, seule à l’appartement 707 car elle ne savait pas où était parti les autres.

Elle regardait au loin en essayant de ne penser à rien, mais elle n’y arrivait pas, elle ne pouvait pas arrêter de penser. Elle voulait oublier mais au fond d’elle, elle voulait qu’il reste dans sa mémoire à jamais. Elle ne voulait pas qu’il l’oublie et elle ferait pareil. Elle regardait ensuite le ciel et chuchotait d’une voix claire et douce.

- Je ne t’oublierais jamais Nobu.

Elle savait très bien qu’il ne l’entendrait pas mais qu’au fond de lui, peut-être qu’il le ressentirait. Elle rebaissait la tête pour mettre celle-ci sur ses genoux, des larmes roulaient sur ses joues. Elle savait que Yuri et lui était heureux et qu’il n’avait pas besoin de penser a elle, même si il lui avait promis de ne pas l’oublier, peut-être qu'elle est sorti de sa tête.

Elle entendait beaucoup de pas derrière elle qui avancer à des vitesses différentes elle se retournait et voyait un homme grand, blond et avec une guitare. Il était de dos, elle croyait que c'était Nobu mais quand l'homme s'était retourné, elle avait compris que ce n'était pas lui. Elle n'avait qu'une seule envie, le voir et lui sauter dans les bras. Elle voulait le serrer dans ses bras à ne plus jamais le quitter. elle s'en voulait de l'avoir quitté mais elle ne voulait pas l'embarrasser avec sa grossesse et l'enfant. Mais elle penser à lui sans arrêt.

Et puis elle était partie car elle aimait aussi Takumi mais quand elle voyait Nobu, elle ne ressentait pas la même sensation.
Elle était heureuse quand les deux était près d’elle mais c’était plus fort avec Nobu, elle ne saurait donner d’explications mais elle l’aimait elle en était sur et certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   Lun 14 Fév - 10:42

    « 2 500 yens s'il vous plaît. »

    Je sortis mon porte feuille et payai ce que je devais pour ce CD. Ce magnifique CD qui était le seul qui me manquait pour terminer ma collection des Sex Pistols. Je le pris, rangeai mon porte feuille et sortis du magasin. Il aurait également fallu que je passe à la supérette, acheter quelques trucs à manger. En fait, c'est pas qu'il aurait fallut, c'est qu'il faut. Mais une telle flemme m'envahissait, que, j'allai rentrer chez moi, m'affaler sur mon lit et m'endormir avec les Sex Pistols dans les oreilles. Je me rends compte, que ne rien faire de ses journées, ça fatigue.

    Une fois hors du magasin, je regardai l'heure sur mon portable. Il était seulement 19h00 mais le ciel était déjà très sombre et on pouvait apercevoir la lune très haute dans le ciel. Je marchai tranquillement en direction de mon appartement, une main dans la poche, l'autre portant le sac avec le CD. Lors d'une intersection, je me souvins. A gauche, c'était pour aller à l'appartement 707, en longeant la baie de Tokyo. Tout droit, je rentrai chez moi. Même si je savais, que si je m'y rendais, quelque chose de pas cool allait m'arriver, cela faisait longtemps que je n'étais pas allé m'asseoir sur la berge, regardant l'horizon, en repensant au moment où j'ai dit pour la première fois à Hachi que je l'aimais. Il était certain, que cette période de ma vie était la plus belle que j'avais vécue. Les Black Stones, Hachi... C'était juste formidable. Je ne suis pas naïf, il est pratiquement sûr qu'un tel bonheur ne puisse plus m'arriver. Un tel bonheur ne peut arriver qu'une fois dans une vie. Quand bien-même je devais me résoudre à reprendre l'auberge de mes parents, là, il serait sûr que je serais un homme démoli, sans rien, vide de sens. Mais là, cette période. Cette période géniale qui ne dura que l'instant de quelques jours, je rêve de pouvoir m'en rapproprié le bonheur. Si jamais, j'avais réussi à percer dans la musique, Hachi, serait-elle revenue ? Hachi, en fait, peut-être qu'elle était juste partie avec Takumi pour le bonheur de son enfant. Peut-être mon enfant... Non, les chances sont trop minimes que ce soit mon enfant. Hachi... C'est fou, je l'aime peut-être encore plus qu'au début. Plus le temps passe, plus je l'aime. Plus le temps passe, plus je ne peux m'empêcher de l'oublier. Certes, j'ai Asami, l'amour que j'ai pour Asami est tellement insignifiant à côté de celui que j'éprouve pour Hachi. Mais peut-être qu'en passant plus de temps avec Asami, je pourrais alors commencer à l'aimer vraiment et à oublier Hachi. Il est vrai que quand je suis avec Asami, je me sens bien, mais pas autant que quand Hachi me serrait dans ses bras. Mais peu importe. Ce qui importait, c'est qu'au lieu de me diriger vers mon appartement, j'allai encore une fois remuer tous ses souvenirs. Je marchai, tranquillement, au bord de cette baie de Tokyo. Un chemin que j'avais souvent effectué avec les membres du groupe et Hachi. Mais, une fois là-bas, qu'allais-je faire encore une fois ? D'abord, je regarderai si la lumière de l'appartement 707 est allumée. En suite, je m’assiérais sur les berges, attendant je ne serais-ce quel signe. Sur ces berges, je resterai alors assis quelques minutes, trop de minutes. Des minutes en trop, futiles, des minutes qui feront remuer le passé. Peut-être ferais-je couler une larme ? Une larme qui tombera au fond de la baie de Tokyo rejoindre toutes les autres. C'était triste. Un peu pitoyable. Soit un vrai homme Nobuo, oublie tout à la fin ! Mais... Tout oublier... Ce serait peut-être encore plus horrible d'être ignorant. D'ignorer ces infimes et minimes parties de ma vie où j'étais vraiment heureux.

    Arrivé à quelques mètres de l'appartement 707. J'observai ce grand immeuble fait de brique, levai la tête. L'appartement n'était pas allumé. Je baissai les yeux, les retournai vers lesdites berges. Là, mon cœur se mit à battre d'une vitesse incroyable. Je m'étais arrêté net, ne savant plus quoi faire, ne pouvant plus bouger aucun de mes organes. Juste mes yeux, grands ouverts. Lorsque cette silhouette m'était apparue, je l'avais de suite reconnue. De longs cheveux châtains. Des habits à la mode, un peu coquette. Je fis tombé ma poche, le CD se fissura, cela fit un grand bruit, qu'elle remarquera très certainement. Sans m'en rendre totalement compte, je marchai en sa direction. Vers elle. Je n'avais plus peur de la voir comme la dernière fois. Si elle est là, ce n'est pas par hasard. Je l'aime, c'est tout ce qui importe. Peut-être qu'il faudrait mieux que je me mette à courir, pour éviter de la prendre dans mes bras. Mais j'avançai doucement. Elle, quand elle me verrait avancer, qu'allait-elle faire ?

    «
     Nana ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   Lun 14 Fév - 20:12

Une question dans sa tête l’embêtait, qui des deux aimait-elle le plus ? Pour elle c’était Nobu et son cœur disait la même chose. A chaque fois qu’elle pensait à lui, son cœur se mettait à battre à toute vitesse. Elle ne savait pas quoi faire, elle ne voulait pas oublier, mais elle ne voulait pas trop y penser non plus. Elle voulait que tout redevienne comme avant, facile et au moins, à ce moment là, elle savait parfaitement les sentiments qu’elle éprouvait pour les deux hommes. Elle avait quitté Takumi, mais celui-ci était revenu au moment où elle avait appris qu’elle était enceinte.
Elle posait ensuite sa tête sur ses genoux quand une voix familière disait son nom.

« Nana ?! »

Elle s’était dit que ce n’était qu’un rêve mais quand elle avait levé la tête pour regarder d’où venait cette voix elle resta muette et ne su quoi faire. Elle était heureuse de le revoir. Mais une peur venait arrêter son bonheur, elle ne voulait pas que ses sentiments remonte à la surface car elle ne savait pas si elle serait encore capable de rester auprès de Takumi mais il le fallait, pour Satsuki. Elle n’avait qu’une seule envie, lui sauter dans les bras mais elle se retenait. A nouveau, elle pleurait, mais elle s’essuyait les yeux pour ne pas le montrer à Nobu .Elle ne voulait pas qu’il sache qu’elle l’aimait encore, ou du moins pas tout de suite.
Elle continuait de le regarder mais ne bougeait pas. Si elle allait le voir, comment réagirait-il ?
Elle commençait à se lever mais ses jambes était lourdes, elle était tellement surprise de le voir. Surprise, mais heureuse.
Elle continuait à le regarder et elle allait craquer, elle le savait. Elle commençait à courir et a se jetait dans les bras de Nobu. Puis cette fois-ci, elle ne pouvait pas arrêter ses larmes.
Elle était si bien avec lui.

« No… Nobu !! »

Elle recula petit à petit en baissant la tête. Elle n’aurait pas du faire ça. Elle le savait bien avant et elle avait fait son égoïste comme d’habitude. Elle n’avait pensé qu’à elle, elle n’avait même pas pensé à ce que voulait Nobu. Mais elle voulait le serrer dans ses bras au moins une fois. C’était trop dur de résister à l’envie de le serrer dans ses bras.
Elle le regardait avec la même expression que lorsqu’il lui avait avoué ses sentiments à cet endroit même. Elle continuait à reculer jusqu'à être à quelques pas de Nobu.

« Je suis désolée. »

Elle baissait la tête et continua à pleurer comme elle en avait l’habitude de faire. Elle ne savait pas si Nobu voulait qu’elle lui saute dans les bras comme ça mais elle s’en voulait. Elle aurait voulu retourner en arrière et rester calme et gentille envers l’homme qui était devant elle, l’homme qu’elle aimait, Nobu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   Lun 14 Fév - 21:23

    C'est pas bon... C'est vraiment pas bon... Lorsqu'elle se retourna pour m'apercevoir. Lorsqu'elle commençait à me dévisager, à me fixer avec ses yeux dont je suis éperdument amoureux. A ce moment très précis, mon cœur se mit à battre à une telle vitesse que je crus qu'il allait exploser. J'étais paralysé, je ne pouvais pas avancer, de peur de faire des erreurs. De peur de la prendre dans mes bras, de l'embrasser, de l'aimer une nouvelle fois sans avoir peur.

    Elle se leva, courut en ma direction. C'était un rêve, cela ne pouvait être réel. Lorsqu'elle me prit dans ses bras, qu'elle m'enlaça, je priai pour que jamais ce moment ne cesse. Après avoir fait tant d'effort pour l'oublier, je ne pouvais m'empêcher d'apprécier ce moment comme le premier. Mon amour pour elle était encore plus fort. C'était sûrement un caprice d'Hachi, mais, j'étais tellement heureux.

    Je n'osai pas la serrer contre moi, je laissai mes bras le long de mon corps. Encore une fois je la faisais pêcher. Mes yeux brûlaient et commencer à être humide. Je ne pouvais me résoudre à revivre quelque chose avec Hachi, ce rêve me paraissait si loin et impossible. Pourtant, elle était là, collée à moi. Son parfum, qui me paraissait auparavant doux et sucré sentait désormais le goût amer de ma naïveté et avait la prétention de me rappeler que tout ce que je touchai et à quoi je tenais s’effondrait. Elle sentait aussi l'odeur chaude mais que je détestais des cigarettes « gitanes ». Ce qui me rappeler pourquoi j'étais aussi mal-à-l'aide lorsque Hachi était dans mes bras. Takumi... Celui qui m'a fait tout foirer, celui qui m'a volé tous mes espoirs. Si Hachi n'était pas partit pour lui, si elle ne m'avait pas quitté, si elle n'avait pas ignoré Nana, les Blast serait-ils encore présents ? Je crois. Elle était le rayon de soleil du groupe. Celle dont on ne pouvait se passer. Bref, je hais Takumi de toutes mes tripes, de tous mon être.

    Elle s'éloigna de quelques pas. Elle se mit à pleurer, à s'excuser. Je savais que je n'aurais pas dû venir. Qu'est-ce qui m'a amené ici ? Fichu roi des démons. Nana Komatsu, es-tu sûre de ne pas être une de ces disciples venu sur terre pour venir me tenter ? Pour venir me faire pêcher, pour me faire tourner en bourrique ? Oui, tu dois être une femme comme ça Hachi. Et je serais tombée, dans ton piège. Je serais tomber pitoyablement amoureux de toi. Tu étais quand-même trop près de moi. J'avais envie de te prendre dans mes bras, de ne plus te lâcher. Tu es si importante pour ma si petite personne.

    Je la regardai. La tête baissait, elle était refermée sur elle-même et pleurait toute les larmes de son corps. Je me rapprochai d'elle et lui relevai la tête. Nos regards se croisèrent quelques secondes, et je ne pus m'empêcher de la prendre dans mes bras, une nouvelle fois. Je ne voulais plus la quitter, je ne voulais plus la lâcher. Mais il le fallait, car elle ne m'appartenait pas. Car elle n'appartenait à personne. Je relâchai donc un peu ma prise et posait mes mains sur ses épaules.

    «
     Hachi... Nana, je... Je suis désolé, je n'aurais pas dû. Tu me manques tellement. »

    Je voulais la reprendre dans mes bras. Mais, je me retenais. Je la lâchai, fit deux pas en arrière et me mit accroupis en mettant ma tête entre mes mains. Vraiment, pourquoi suis-je venu ici ?!





Dernière édition par Nobuo Terashima le Sam 19 Fév - 17:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   Ven 18 Fév - 21:46

Elle continuait à pleurer en gardant la tête baissée. Elle avait honte de ce qu’elle venait de faire. Elle avait perdu tous espoirs de se comporter de la même façon qu’il y a des mois. Avec ce qu’elle avait fait, Nobu ne devait plus l’aimer, il devait même la détester. Mais elle ressentait une sensation bizarre quand Nobu s’approchait d’elle. Elle était surprise de savoir que Nobu ne l’évitait pas. Elle était heureuse quand il lui avait relevé la tête et qu’ils se regardèrent dans les yeux, elle se demandait ce qu’elle allait faire. Jusqu’au moment ou Nobu l’avait prise dans les bras, mais cet instant était de courte durée. Il l’avait à peine prit dans ses bras que quelques secondes après il la relâchait. Elle n’était pas déçue car elle avait été au moins un petit moment dans ses bras et cela lui avait redonné le sourire. Elle était heureuse de le revoir mais n’arrivait pas à le montrer à Nobu. Et tout de suite après il s’excusait de ce qu’il avait fait. Des mots résonnaient dans la tête de Nana, les mots qu’il avait prononcés juste après ses excuses.

« Tu me manques tellement. »

Elle lui manquait, et il lui manquait à elle aussi. Mais il s’était enfin revu âpres tout ce temps qui avait paru une éternité pour elle. Elle continuait à le regardait puis elle le vit se reculer. Elle ressentait une sensation bizarre. Elle avait l’impression que cette fois-ci, c’était lui qui s’éloignait d’elle. Elle le voyait se baisser et elle le regardait passionnément. Elle ne savait pas quoi faire mais encore une fois elle allait faire son égoïste. Elle s’avançait vers Nobu tout en continuant de le regarder. Elle s’en voulait et il s’excusait, il ne fallait pas, ce n’étais pas lui. C’est elle qui lui avait sauté dessus et qui l’avait serré dans ses bras. Elle n’aurait pas dû, elle le savait très bien. Il fallait qu’elle lui parle et qu’elle lui dise la vérité.

« Ce n’est pas toi, c’est moi qui t’ai serré dans mes bras, c’est moi qui n’aurai pas dû. Je suis désolée. J’étais si heureuse de te voir. »

Après avoir dit ces mots, elle s’était mit à la hauteur de Nobu et avait passé sa main dans les cheveux de l’homme en face d’elle. Elle se souvenait du jour ou il lui avait avoué ses sentiments et qu’elle avait dit qu’elle allait quitter Takumi pour lui. Elle avait tenu sa promesse, elle les tient toujours. Elle se souvenait aussi du jour ou elle avait rencontré Nobu, qu’il avait débarqué à l’improviste pour amener les affaires de Nana et qu’il avait joué pour elle. Il avait composé cette chanson qui avait illuminée la soirée de Hachi. Ses compositions étaient magnifiques et quand Hachi avait entendue chanter Nana, elle ne voulait pas bouger de sa place pour les écouter. Et puis elles avaient hébergé Nobu. Elle ne le connaissait pas beaucoup à ce moment là mais elle voulait mieux le connaitre et elle voulait aussi qu’ils deviennent amis. Elle ne savait pas qu’elle tomberait amoureuse de lui et que toute cette histoire allait ce passé.
Elle allait s’assoir en face de Nobu mais elle avait renoncé à son geste pour se relevé et regarder en face d’elle. Elle ne savait plus quoi faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   Dim 20 Fév - 18:43

    Heureuse... Elle était heureuse de me voir ? Ces mots, ils résonnaient dans ma tête. Je voulais qu'elle les redise, qu'elle le répète encore et encore. Qu'elle ne s'arrête jamais d'être heureuse, près de moi. C'est ce que je désire plus que tout au monde. Mais, c'est impossible. Impossible car Takumi est là et qu'il rode. Impossible, car, avec son cœur si pure il est très possible qu'elle aime deux hommes en même temps. Impossible car elle avait fait son choix, vivre avec Takumi et élever son enfant avec lui. Tout ça, me permettait de dire que jamais plu je ne pourrais vivre des choses heureuses avec Nana. Jamais plu elle ne me regarderait, un grand sourire aux lèvres réel et ne montrant que de l'amour envers ma personne. Moi non plus, en réalité, je ne sais pas si je pourrais lui faire les mêmes sourires comme avant. En même temps, je ne sais pas vraiment ce qui c'était passé avec Takumi. Si elle avait continué de le voir pendant que l'on était ensemble ou si elle l'avait vraiment quitté. Le fait qu'elle ne m'ait jamais dit la vérité sur ça me perturbe plus que tout. Si elle me disait qu'elle l'avait vraiment quitté mais qu'elle avait préféré aller avec lui pour les besoins de sa fille, je comprendrais. Très bien même. Après tout, que ce soit avec moi ou Takumi, je ne souhaite que le bonheur de Nana. Mais, si elle me disait qu'elle avait continué à voir Takumi lorsque l'on était ensemble, je lui pardonnerais, je serais toujours autant amoureux d'elle, mais je dois avouer que ce serait quelque chose, une rancœur que jamais je ne pourrais complètement effacer. Oui, je prendrai vraiment ça comme une trahison. Comme j'en voulais d'une certaine façon à Nana d'avoir quitté le groupe. Mais peu importe, ce qui importé était le fait que j'avais Hachi devant moi, les yeux remplis de larmes.

    Elle mit ses mains entre mes cheveux. J'avais envie de m'emparer d'elle. De le prendre encore une fois contre moi. Je devais me résoudre à une chose évidente, elle n'est pas mienne et il faut que je cesse d'être égoïste. Si je la prends une nouvelle fois dans mes bras, elle risque de s'en vouloir et croire qu'en quelque sorte elle trahi Takumi. Alors, il faut que je sois fort. Que je résiste à cette envie de la serrer contre moi. Pour ne pas la faire pêcher, pour qu'elle ne regrette pas d'être avec moi.
    Elle se releva, regardait en face d'elle. Je me relevai également, la regardai. Je l'avais une nouvelle fois faite pleurer. Je le regardai, lui toucha la joue et lui essuyai une larme qui coulai sur celle-ci.

    «
     Hachi, si je me suis écarté, c'était pour te voir heureuse. Ne pleure pas, ne pleure plus à cause de moi. J'aimerais que lorsque l'on se voit, lorsque l'on passe des moments ensembles, tu souris, comme avant. »

    Je lui lâchai la joue. Ce que je disais n'avait pas vraiment de sens. Qu'elle pleure ou qu'elle rit devant moi, cela n'effacera jamais les souffrances que nous avons vécu ensemble. Pourquoi deux êtres aussi insignifiant pour la terre que nous avons pu vivre des choses aussi difficiles en si peu de temps ? M'enfin, ce n'est pas grave. Au moins, j'aurais eu ce soir un peu de divertissement au lieu de rester seul chez moi à me lamenter sur ma guitare.

    Je restai stoïque et ne savais pas bien quoi faire. Tout ce que je savais, c'est qu'il aurait mieux fallut que je parte vite fait d'ici avant de faire encore une nouvelle bêtise. Mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas me résoudre à partir comme ça après avoir mis une nouvelle fois la pagaille dans son cœur, mais aussi dans le mien. Quoi qu'il en soit, il fallait casser ce silence. Mais, pour ma part ce ne serait parler pour ne rien dire. Elle, si je continuais à resté silencieux, qu'allait-elle dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   Jeu 24 Fév - 20:20

Elle n'aimait pas pleurer devant Nobu. Quand il s'était relevé, les larmes continuaient à couler. Elle voulait que ça s’arrête mais elle n’y arrivait pas, elle n’avait pas la force d’arrêter les larmes qui s’échappaient de ses yeux. Ses petits yeux marron qui avaient l’habitude de pleurer. Ses yeux disaient tout ce qu’elle ressentait à chaque moment. Nobu la regardait, il avait passé sa main sur la joue de Nana et avait essuyé la larme qui perlait sur sa joue. Elle ressentait une sensation agréable au contact de la main de Nobu, l’homme qu’elle avait aimé auparavant, et qu’elle aimait toujours…
Nobu voulait qu’elle sourit, et pour lui, elle allait essayer de sourire. Elle avait essuyé ses yeux mouillés par les larmes qui allaient tomber. Elle ne savait pas si elle pouvait sourire comme avant en présence de Nobu mais elle allait essayer. Elle regardait Nobu passionnément, face à ce silence interminable, elle ne savait quoi dire. Elle avait peur de dire une bêtise. Elle continuait à regarder Nobu tout en pensant à ce qu’elle aller dire pour casser ce silence. Puis quelques mots sortirent de sa bouche.

« Comment vas-tu ? »

Elle savait que sa allait paraître bête de poser cette question mais il fallait qu’elle parle un peu au moins. Elle continuait de fixer Nobu tout en attendant la réponse. Elle espérait qu’il soit heureux, elle ne voulait pas lui dire les sentiments qu’elle avait pour lui car elle ne savait pas si en retour, il ressentait les mêmes. Elle ne savait pas la réaction qu’il allait avoir alors elle ne préférait rien dire pour le moment. Peut-être un autre jour ou peut-être plus tard encore. Elle ne le savait pas. Mais ce n’était pas la chose qui la préoccupait le plus, elle était bien avec Nobu mais elle sentait que quelque chose n’allait pas. Elle aurait voulu que tout redevienne comme avant mais elle savait bien que cela n’allait jamais arriver. Elle en était triste de savoir tout ça. Sur le coup, elle ne savait pas quoi faire, ni quoi dire. Elle avait dit quelque chose mais ce n’était pas suffisant. Il y avait comme un mur qui les séparaient, elle n’aimait pas ça mais devait bien s’y résoudre. Nobu était là devant elle, quand elle était toute seule chez elle, elle imaginait toujours le jour ou elle verrait Nobu mais elle ne faisait pas ce qui se passait dans sa tête. Dans sa tête, elle continuait à le serrer dans ses bras sans penser à Takumi et à Yuri, elle lui disait qu’elle l’aimait mais se retenait quand même de l’embrasser.
Elle ne pouvait pas se retenir de lui sauter dans les bras mais au lieu de ça, elle s’était écrouler pas terre, restant à genoux sans regarder Nobu. En gardant la tête baissée. Elle savait que si elle levait la tête, si elle se remettait sur pied, elle serrerait Nobu dans ses bras. Mais il ne le fallait pas. Elle restait calme en pensant à ce qu’il allait ce passé. Qu’allait faire Nobu ? Qu’allait-il dire ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la berge, l'histoire recommencera. [Pv : Nobuo ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: