NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yukari H
Invité
avatar


MessageSujet: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   Dim 24 Avr - 15:02

Yukari, ayant passée une nuit cauchemardesque, était penchée la tête au-dessus des toilettes, vidant son estomac du contenu de la matinée... il fallait bien accomplir ses devoirs de mannequin pour ne pas s'auto-exclure. Ironiquement "Here comes the sun" des Beatles passait à la radio.
Afin de se débarasser de son teint fantômatique, elle plonga son visage dans l'eau glaciale où flottaitent quelques tranches de courgettes; recette d'insider pour se remettre après une nuit d'enfer.
Ensuite Yukari ouvrit son armoire et laissa promener son regard sur son assortiment de vernis luxueux. Elle porta son choix sur le Noir Satin de Chanel.
L'eau s'évaporisant sous forme de petites perles sur sa peau, elle se balada l'air un peu moins perdu à travers le salon, enveloppée d'un fin peignoir de soie mauve. Les teintures qu'elle venait d'ouvrir laissèrent pénétrer des rayons de soleil qui inondaient la pièce entière d'une lumière chaude et dorée. Délicatement, elle déposa son vernis sur la table en verre du salon, puis saisit son portable qui depuis la veille reposait sur son carnet d'adresses. Celui-ci était resté ouvert, affichant tous les contacts commencant par la lettre O. O comme Osaki. Nana Osaki. Yukari composa le numero de cette dernière... mais la belle se fit attendre.
Le mois dernier, elle avait été contraint d'écouter et de réécouter les chansons de l'ancien groupe à succès, Blast. Quand l'exentrique Vivienne Westwood s'était mis quelque chose en tête, elle éssayait immédiatement de convaincre son entourage du génie de son idée. Elle avait dit adorer ce groupe stylé, mais malheureusement dissout, et sa chanteuse à l'unique voix rauque.
"Caroline" l'enfant prodigue de sa nouvelle collection se vit vite attribuer la tâche de contacter cette fameuse Nana et de la persuader d'assurer le cadre musical lors prochain grand défilé Vivienne Westwood à Londres.
A vrai dire, la marque voulait revenir sur ses pas, avec une ligne moins fashionista et plus punk. Toutes les règles préétablis de la mode se verraient balayer avec la nouvelle ligne. De plus on réflechissait actuellement à créer des filières à des prix plus démocratiques pour permettre à des gens de classes moins favorisées de s'acheter des vêtements d'un designer connu. De plus la culture punk et underground avait toujours fortement inspirée ses créations. Avec la prestation live de cette nouvelle étoile de l'univers musical japonais, on voulait renforcer cet effet.
Yukari, lassée d'attendre, entreprit de débouchonner son vernis lorsqu'un murmure provenant de l'appareil téléphonique l'a rappela à l'ordre. D'une voix timide elle demanda:

"Pa-pardon...? Ici, Yukari Hayasaka, ou plutôt Caroline. J'ignore si vous êtes bien Nana Osaki, l'ex-chanteuse de Blast, et si vous avez déjà entendu parler de moi."

Aucune réponse. Aurait-elle fantasmé? Ou bien s'était-elle tout simplement trompé de numéro? L'idée qu'il existait plusieurs Nana Osaki dans le monde du show biz' était en tout cas à exclure. Pris d'impatience elle fut sur le point de racrocher quand...
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   Lun 16 Mai - 18:12



    Les temps avaient changés pour l’ex chanteuse de Blast. Maintenant citoyenne Londonienne, Nana découvrait jour après jour les coutumes de ce pays inconnu pour elle. Malgré les efforts qu’elle faisait pour rompre les liens avec le Japon, rien n’y faisait. Elle restait rattachée à son pays d’origine.
    Il restait au Japon toutes les personnes qu’elle aimait et qui en retour lui avaient prouvé leur amour pour elle. Seulement voilà, Au vu de ce qui c’était passé six ans plus tôt, Nana n’avait pas pu rester au Japon plus longtemps. Les souvenirs l’’auraient accablé au point de la tuer.
    Pourquoi avoir fuit le pays finalement, si c’était pour échapper à la mort? Le serment était pourtant clair. Si l’un disparaissait, l’autre se devait de le faire aussi, non?
    Nana baissa les yeux. Elle n’avait pas été aussi forte que cela. Ren était parti, et elle ne l’avait pas suivi.

    Depuis son départ, Nana se sentait coupable. Elle était partie un beau jour sans rien dire. Avait pris ses clic et ses clac et s’était exilé en Angleterre sans prévenir personne.
    Cette atmosphère la bouffait.
    Ren n’était plus là, pourtant elle étouffait. Son groupe était dissout, le groupe rival aussi, c’est comme si elle avait cherché à s’enfuir d’un cauchemar qui avait trop duré. Avant qu’elle perde complètement la tête, Nana avait choisi de partir pour respirer de nouveau, remettre un peu d’ordre dans sa vie.

    *Accoudée sur le balcon de son appartement Londonien, elle regarde au loin le London Eye tourner en crachant la fumée de sa cigarette. « Pffff…. »

    Elle pensa à Hachi qui à cette heure-ci devait préparer le goûter à ses gosses. Puis à Nobu dans son magasin de disque...
    Yasu devait être très probablement occupé à trier les dossiers de ses clients. Et Shin, où est-ce qu’il errait celui-là? Se prostituait-il toujours?
    Nana voulu porter de nouveau la cigarette à sa bouche, mais un visage enjoué à la chevelure blonde et bouclée lui apparut. Elle se stoppa dans son élan et regarda dans le vide.
    Misato…
    Qu’est-ce qu’elle était devenue? Nana tira une taffe…

    Elle a du m’oublier.
    Ce serait compréhensible, j’ai bien zappé tout le monde…


    Nana ne voulut pas déprimer, alors elle se concentra sur le paysage.
    Nana était rongée de remords, depuis qu’elle était partie, elle aurait mieux fait de se laisser mourir là-bas. Là où tout avait commencé… Mais elle ne pouvait plus revenir en arrière, c’était trop tard.
    Maintenant elle avait débuté une nouvelle vie, elle chantait dans un petit bar connu le soir pour se morfondre dans sa peine et tenter d‘entrainer qui voulait l‘entendre. Quelqu’un devait venir la sauver. Elle se retrouvait dorénavant seule sans personne à qui parler. Et se faire de nouveaux amis lui étaient extrêmement difficile.

    Tout à coup son téléphone portable sonna. Les appels sur son téléphone étaient devenus rares. Une voix féminine en plus! Ah mais pas celle d’Hachi.
    Nana lança sa clope par-dessus le balcon sans prendre la peine de la terminer.
    Qui donc cela pouvait-il être…

    Yukari Hayasaka?

    Elle attendit que la femme au bout du téléphone en dise un peu plus, mais elle ne semblait pas décidée à en dévoiler plus; comme par exemple savoir qui aurait pu lui transmettre son propre numéro. Intriguée, et un peu énervée par tant de suspense, Nana répondit.
    « Je sais pas qui vous êtes. Qu‘est-ce que vous me voulez?»

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   Mer 18 Mai - 17:22

Yukari comprit bien l'étonnement de la jeune femme à l'autre bout du fil. Elle était bien préparé à ce genre de situation, ce ne fut d'ailleurs pas la première fois. Dans ce monde, il fallait se faire plus petit que l'on était, les gens se sentaient alors flattés et plus importants qu'ils ne l'étaient vraiment. D'autres, ayant quittés la scène la scène depuis longtemps et fuyant un retour comme la peste, refusèrent même contre les gages les plus extraordinaires. Mais de quel groupe Nana Osaki faisait-elle partie? Impossible de la classer dans les deux précédents, impossible de classer tout court. Yukari avait, en peu de temps, appris beaucoup de choses sur cette artiste. Elle soupira, ce n'était pas gagné d'avance. Mais Yukari n'allait pas s'avouer vaincue aussi vite. Avec une voix plus ferme elle reprit:

" Vous avez sans doute pas mal de questions à me poser. Et moi, j'ai quelque chose à vous demander également. Rejoigniez-moi à 10h30 au Crobar, 17 Manette street, Soho. Demandez Yukari Hayasaka au bar man, le grand public ne me connaît pas sous mon vrai nom, et c'est un ami. "

Sur ce, elle raccrocha. Elle se rendit ensuite dans sa chambre, où elle laissa tomber son peignoir par terre. Une tenue discrète pour passer inaperçue. Voyons, un t-shirt Hard Rock Café, le modèle unisexe classique logo jaune sur fond blanc version londonienne bien sûr, puis un large pull style boyfriend. Elle enfila un legging en jean délavé, par dessus de grosses chaussettes en coton. Chaussée d'une pair de timberland usée et portant son sac Birkin par dessus l'épaule, elle sortit.

Les rues étaient noires de gens. Quelle sensation agréable de se sentir aussi insignifiante loin des flashs. Arrivée au pub, elle se laissa aussitôt envelopper par la douce chaleur de la nostalgie, du Jack Daniels renversé, du vieux bois et des histoire d'un soir. Cet immeuble possédait une charme inexplicable.

Quelqu'un lui fit signe: c'était Nigel, le bar keeper. Il portait un tatouage celtique sur le côté rasé de son crâne qui trahissait ses origines irlandaises. De l'autre côté de longs cheveux roux lui tombèrent jusqu'au niveau des épaules. Nigel était le premier ami qu'elle s'était fait en débarquant à Londres.

Par une nuit d'hiver glaciale, elle posa la première fois ses pieds sur le sol anglais. Ne trouvant pas le sommeil, seule dans le lit vide de son nouvel appartement immense, elle décida d' explorer la vie nocturne de son quartier. Etrangère et jolie en plus, elle eut la malchance de tomber sur des voyous. Au moment où la situation sembla devenir critique, Nigel apparut accompagné de son gang.

Depuis lors, où elle allait, quoi qu'elle faisait, elle pouvait toujours compter sur lui pour l'accompagner ou voler à son secours. A son tour, Yukari lui était d'une aide précieuse. Il pouvait lui ouvrir son coeur à tout moment, avouer son homosexualité pourtant si bien camouflée sous ses airs de grosse brute.

Elle lui expliqua vite fait qu'elle attendait quelqu'un, puis commanda un Irish Coffee.

" Kurata ? " , demanda son ami.

" Non, pas cette fois-ci. Mais il y ait pour quelque chose. "

Elle s'installa dans un coin du pub, à l'abri des regards curieux. Le quart d'heure académique sonna.
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   Sam 4 Juin - 9:55


    " Vous avez sans doute pas mal de questions à me poser. Et moi, j'ai quelque chose à vous demander également. Rejoigniez-moi à 10h30 au Crobar, 17 Manette street, Soho. Demandez Yukari Hayasaka au bar man, le grand public ne me connaît pas sous mon vrai nom, et c'est un ami. "

    Et la femme au téléphone raccrocha….
    Plutôt court l’entretien.
    Nana regarda son téléphone en fronçant les sourcils. Cette Yukari, qui cela pouvait-il bien être. En plus elle avait son numéro de téléphone et lui parlait du Crobar. Ça voulait clairement dire que la jeune fille savait que Nana habitait près de cette endroit. Pour preuve, il se situait deux rues plus loin.
    C’était un peu flippant tout ça. Elle ne connaissait la jeune femme ni d’Adam ni d’Eve et d’un seul coup, après deux minutes de conversation, la voilà conviée à prendre un verre avec une parfaite inconnue. Mais pourquoi… Pour parler affaire surement… Nana mit son portable dans sa poche, rentra dans l’appart et ferma la porte fenêtre par laquelle elle était sortie.

    C’est bizarre elle m’a même pas demandé si j’avais quelque chose de prévu ou pas ce soir. Elle est plutôt gonflée celle-là… 

    Même si l’es-chanteuse des Blast ne s’était pas particulièrement montrée douce en lui balançant un « qu’est-ce que vous me voulez ?» , ce n’était pas une raison pour que l’autre se croit tout permis.

    Et puis si cela se trouvait, c’était important. Comme la curiosité la titillait un peu trop, Nana se rendit au cyber-café en bas de chez elle et loua un ordinateur pour faire quelques recherches sur cette mystérieuse fille. Si jamais elle ne trouvait rien de particulier sur la demoiselle, elle se dit qu’elle n’irait pas à son rendez-vous qu’elle appréhendait un peu. Elle ouvrit le navigateur et tapa « Iu kari  Ayasaka ». Lorsqu’elle tapa sur entrée elle vit que le navigateur lui proposait un autre résultat. « Yukari Hayasaka »

    Non c’est pas des blagues!

    Nana cliqua sur le premier résultat. Une petite biographie, mais surtout une très jolie photo de jeune femme à droite de l’article. La brunette survola les articles en descendant le curseur. Elle arriva sur une galerie de photo.
    La femme qui apparaissait était d’une beauté époustouflante.

    C’est donc elle que j’ai envoyé chier…

    Plantée devant l’ordinateur elle fixait le visage de la jeune fille…



    Elle remonta le curseur et se sentît d’attaque pour lire un peu sa biographie.

    Elle découvrit que la miss était mannequin pour le label Paradise Kiss et qu’elle avait pas mal d’expérience dans le métier depuis toutes ces années. 6 ans très exactement.

    Mais alors, que voulait une personne comme ça à une chanteuse. Nana ne voyait pas bien le rapport entre mannequinat et chanson… Elle ferma le navigateur et sortit du magasin. C’était de plus en plus curieux comme histoire Mais si elle voulait une réponse, il n’y avait qu’à se pointer au rendez-vous.

    Nana prit donc une douche lorsqu’elle fut rentrée, et essaya d’adopter une tenue potable; C’est-à-dire jean troué, avec le fameux tee-shirt des Rolling Stones et des lunettes de soleil accrochées sur son tee shirt, qu‘elle mettrait sur le nez une fois dehors, par précaution. C’était quand même moins excentrique que d’habitude. Il n’y avait que la coupe de cheveux, en fait qui était à peu près normale, c’est -à dire un joli carré plongeant. Après avoir diné, elle se brossa les dents et se maquilla. C’est sûr qu’après avoir vu une multitude de photos d’une beauté fatale, elle ne voulait pas passer pour une pauvre merde sans aucun charme à côté. Donc par orgueil elle se fît plus belle que d’habitude.

    '10h15' affichait la pendule art nouveau accrochée sur le mur de son mini salon. Nana enfila ses converses rayées rouges et noires pour coller avec sa tenue, enfila sa bague Vivienne Westwood et sortit.

    La jeune femme se rendit au bar et y entra. Elle se sentait un peu stressée à l’idée de découvrir la jeune femme en vrai. Même si celle-ci semblait être plus jeune qu’elle, avoir passé autant de temps à s’instruire sur sa vie et y découvrir un passé assez prestigieux impressionnait quand même Nana.

    Un homme assez baraqué l’accueillit, comme s’il l’attendait. Il lui informa qu’il savait pourquoi elle était-là et la guida vers une table ou une silhouette retournée était posée. Il l’appela.

    « Yukari! »

    Le cœur de Nana fit un bond.

    « Ton invitée est arrivée. »

    La jeune femme se retourna. Et tout ce que l’on peut dire, c’est que Nana était complètement sous le charme. Vraiment magnifique cette fille. Elle s’avança jusqu’à la table pour lui serrer la main, mais la jeune fille se leva et la dépassa de quasiment deux têtes. Nana se sentit tout à à coup ridicule mais tenta quand même de garder bonne figure.

    « Euh… Bonsoir! Que me vaut l’honneur de cette rencontre Yukari-chan! ». Le tout accompagné d’un sourire aimable.

    Elle ne jugea pas utile de se présenter, alors s’arrêta là.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   Dim 19 Juin - 10:39


Il était encore trop tôt pour juger, mais Yukari ne cessa de se demander si la chanteuse allait vraiment venir. Avec chaque minute, son espoir s'évaporait un peu plus.
Pour passer le temps, elle mit ses écouteurs et se laissa doucement bercer par la magnifique voix cassée de Carole King. Toujours à la limite du faux, le son de cette voix lui donna des frissons.

« Yukari! Ton invitée est arrivée! »

Elle s'était donc finalement décider. Bien. Elle se leva pour serrer la main à Nana et d'un geste élégant, elle jeta sa longue chevelure en arrière.
Aucun doute il s'agissait d'une japonaise, même si elle avait déjà adopté un certain « british way of life ».
L'autre lui souriait gentiment. Elle devait encore sur ses gardes, mais moins méfiante qu'au téléphone.

« Euh...Bonsoir! Que me vaut l'honneur de cette rencontre Yukari-chan! »

« Mlle Osaki, enchantée d'enfin faire votre connaissance ».
Yukari prit le temps de la contempler sous tous les angles. Elle se félicita d'avoir choisir cet endroit, le look trash de Nana s'y incorporait à merveille.

« Ne restons pas plantez ici. Nigel? Tu veux bien lui apporter apporter un drink? Merci. »

De longues minutes s'écroulèrent sans aucune échange. Finalement, Yukari osa engager la conversation:

« Je pense que vous vous doutez bien que si j'ai demandé à vous rencontrez, ce n'est pas uniquement pour mon plaisir personnel. »

Elle fit une pause professionnelle.

« Vous...appréciez le travail de Vivienne Westwood? Enfin, la question ne se pose pas vraiment. »

Elle porta démonstrativement son regard sur la bague de Nana.

« Peut-être que vous l'ignorez encore, mais j'ai déjà eu la chance de défiler pour sa marque, et je m'entends particulièrement bien avec elle dans la vie privée. Voici quelques semaines, elle a fait part à son entourage qu'elle souhaiterait retourner aux sources. Pour souligner cet effet, elle aimerait créer-je reprends son expression- »le défilé le plus déjanté de tous les temps. » Entre autres, il est prévu que le show sera complété par un « live act ». Et parmis toutes les stars planétaires, Vivienne vous a choisi, vous.
Si vous acceptez, nous vous demanderons de présentez en version live des morceaux de votre carrière solo, même des nouveaux. Vous avez le libre choix parmi vos collaborateurs. Alors, des questions? »
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   Dim 19 Juin - 19:30

    Une fois les présentations faites, la jeune femme ordonna au serveur d’apporter un rafraichissement à Nana.
    Celle-ci restait très silencieuse, trop occupée à examiner son interlocutrice. Cette femme avait les traits fins et était aussi resplendissante qu’en photo. Mais le fait de voir ce modèle s’animer, déstabilisait assez la chanteuse. Assez en tous cas, pour qu’elle puisse rester les yeux rivés sur elle, sans s’allumer une clope ou quoi que ce soit.
    Le problème, c’est que la dénommée Yukari l’avait fait venir sans rien avoir à lui dire apparemment… Pour preuve, elle regardait l’ex-chanteuse des Blast un peu à la dérobée, puis regardait un peu partout dans le bar sans dire un mot. Plus le temps passait, plus Nana se sentait mal à l’aise, elle voulait savoir ce que cette mystérieuse fille lui voulait à la fin…
    Yukari brisa alors le silence.

    « Je pense que vous vous doutez bien que si j‘ai demandé à vous rencontrer, ce n’est pas uniquement pour mon plaisir personnel.»
    C’était comme si la brune aux cheveux longs avait lu dans les pensées de la chanteuse.

    Bah justement, j’aimerais en connaitre la raison, alors…

    « Vous… Appréciez le travail de Vivienne Westwood? Enfin, la question ne se pose pas vraiment. »

    Nana, en voyant que la jeune femme portait son regard sur la bague Vivienne Westwood qu'elle avait au doigt, elle ne répondit pas, considérant que l’autre avait compris que la réponse était affirmative. Elle se contenta simplement de lui sourire gentiment... Même si ses yeux la fixaient l’air de dire: Tu vas enfin me dire ce que je fous ici?
    Mais comme la jeune femme avait un visage sympathique et lui offrait à boire, Nana préféra adopter un comportement courtois. Cela n’allait l’avancer à rien de montrer son sale caractère et de balancer qu’elle avait mieux à faire. Après tout, si cette Yukari l’avait fait se déplacer, c’était parce qu’il y avait une raison valable. Du moins Nana l' espérait. Elle se mit à juger la jeune femme, les sourcils légèrement froncés. Elle n’avait pas l’air nunuche celle-là…
    La reine des chats resta donc silencieuse. Jusqu’à ce que le mannequin se mette enfin à parler, dès que le serveur s’approcha de la table pour servir la boisson.

    « Thank you…! » Dit aimablement Nana.

    « Peut-être que vous l'ignorez encore, mais j'ai déjà eu la chance de défiler pour sa marque, et je m'entends particulièrement bien avec elle dans la vie privée. Voici quelques semaines, elle a fait part à son entourage qu'elle souhaiterait retourner aux sources. Pour souligner cet effet, elle aimerait créer-je reprends son expression- »le défilé le plus déjanté de tous les temps. ». Entre autres, il est prévu que le show sera complété par un « live act ». Et parmi toutes les stars planétaires, Vivienne vous a choisi, vous.
    Si vous acceptez, nous vous demanderons de présentez en version live des morceaux de votre carrière solo, même des nouveaux. Vous avez le libre choix parmi vos collaborateurs. Alors, des questions? »


    C'est une blague?

    Nana s’était arrêtée de boire, dès que Yukari avait commencé à parler.
    Quoi? Rencontrer Vivienne Westwood en chair et en os?! Mais c’était juste inconcevable pour Nana. Un rêve impossible à atteindre. C’était son idole de toujours, et elle n’arrivait pas à croire à ce que cette fille d’une vingtaine d’année lui disait.

    « Vous êtes sérieuse? »

    Mais voyant la mine grave de la jeune femme, Nana comprit que c’était bel et bien le cas.

    Tout à coup l’image que s’était faite Nana sur Yukari venait de changer considérablement. Cette Yukari avait beaucoup plus de valeur tout à coup. Si le but du mannequin était d'impressionner la chanteuse, eh bien c’était fait.

    « J’accepte volontiers. »

    Nana ne voulut pas non plus se montrer trop enthousiaste. Il fallait garder cette image de fille rebelle qui n’accepte pas tout et n’importe quoi, et qui n’est pas facile à convaincre. Seulement une proposition de cette taille méritait quand même d’y apporter un certain ton. Elle avait donc dit ''oui'' rapidement. Bien oui, c’était une occasion en or, et elle ne voulait pas que ça lui passe sous le nez.
    Seulement voilà, Nana n’avait pas tout de suite compris ce que cela signifiait vraiment.
    En défilant pour un évènement lié à Vivienne Westwood, Nana ne devait pas s’attendre à rester tranquillement à l’abri des médias! Ça risquait même de faire le tour du monde cette histoire… Mais dans l’immédiat, Nana n’avait qu’en perspective, Vivienne Westwood, la voir et chanter pour elle.
    Elle voulut en savoir plus, alors concentra toute son attention sur son interlocutrice, histoire qu’elle lui donne un peu plus de détails sur l’évènement et les conditions que cela nécessitait.

    "Ça se passerait où et quand?"


Mais surtout: Pourquoi moi?

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   Sam 28 Jan - 19:40

Cette chère Yukari informa Nana que tout allait se dérouler à l'adresse qui figurait sur le papier qu'elle lui tendit:

" "Vivienne Westwood Red Label
44 Conduit Street
London
W1S 2YL

"Et voici la personne à contacter, Mr Gilderoy Mccartney."

Et rajouta au papier la carte de ce monsieur, qui devait être l'organisateur, Nana n'en savait rien. Elle se contenta seulement de s'en emparer.

"Je vous remercie beaucoup!"

Tout à coup, le téléphone de Yukari sonna. Elle décrocha en me faisant un signe de l'index, accompagné d'un clin d’œil pour excuser son impolitesse.
Impolitesse volontiers acceptée. Il ne faut pas oublier la proposition que cette mannequin venait de lui faire.

Nana en profita pour remballer discrètement les deux cartes dans sa poche.

"Oui?"
"..." *Regard en direction de Nana, puis retour sur le sol*
"...Non non je suis tout près de l'agence."
"..."
"Ah! Très bien, dans ce cas j'arrive tout de suite, merci."

Puis elle raccrocha.

En temps normal, ce genre de comportement, c'est-à-dire, le fait de jouer le ministre overbookée aurait fort déplu à Nana. Elle l'aurait forcément méprisée.
Mais là, carte en main, Nana était sereine, ne réalisant pas encore ce que cela signifiait pour elle; chanter lors d'un défilé de mode, qui plus es pour sa styliste préférée, Vivienne Westwood...

"Et bien je dois vous laisser, j'ai un rendez-vous de dernière minute auquel je dois absolument assis Au revoir!"

"Euh... Aucun problème." Dit Nana avec un sourire aimable.

Elle chercha quelque chose avec hâte dans son sac et à en voir le billet, elle devait l'avoir sorti par hasard, par hâte. Un billet de 50 livres.
Nana crut que ses yeux allaient sortir de leurs orbites, mais à en juger de a réaction de Yukari, ce n'était pas si choquant que cela.

"Je le vois pas souvent en ce moment, je dédommage pour un généreux pourboire, maintenant je vous dis au revoir!"

Elle tendit la main à Nana que celle-ci lui serra, puis disparût.

Nana la suivit du regard, jusqu'à ce qu'elle disparaisse de son champs de vision.

N'en pouvant plus, elle éclata, presque à haute-voix dans un rire quasi hystérique.

"Oh Yes!!!!!!"


_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
London Calling [pv Nana Osaki] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nana Osaki
» RPG :: LONDON CALLING
» LONDON CALLING TO THE FARWAY TOWNS
» London calling - So what ?
» Arrivée Natsu Shizuka [PV Kira Osaki] -Terminé-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: