NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Mer 15 Juin - 22:08

Tranquillement installé dans son studio, Yasushi Takagi était toujours tête baissée, le regard concentré sur le tas de feuille présent devant lui. Éclairé à la petit lampe de bureau, il avait pourtant des difficultés à lever les yeux, sinon, il savait qu'il devrait s'arrêter de travailler pour ce soir. Mais il voulait vraiment boucler l'étude de ce dossier ce soir.

Son studio n'avait vraiment pas changé depuis qu'il l'avait obtenu, lors de sa première année d'étude en fac de droit. Logement attribué par l'entreprise familiale, il avait ainsi la possibilité de l'occuper à volonté.
Il y avait juste de quoi se satisfaire du minimum : Un bureau avec ses dossiers et quelques casiers de rangement. ça par contre, il en avait ajouté depuis que sa carrière avait pris un nouveau tournant. Toutefois, il restait, à la même place qu'avant, le lit une place au milieu de la pièce, un siège dans le coin du fond, côté fenêtre, et la petite salle de bain, attenante à cette partie sans vie, sans cœur de son existence.
Car à part un mordu de dossier, de paperasse sans fin, alimenté de quelques chiffres et de plaidoiries, il ne voyait rien d'autre autour, rien qu'un grand vide.
Et malheureusement pour lui, il n'avait plus ces quelques moments passées à la maison avec Myu qui comblaient la morne routine installée, sombre monotonie d'un emploi du temps lourdement chargé...

Toutefois, de temps en temps, malgré son accaparement sans faille, il devait bien prendre le temps de faire un peu de place et de tri dans ses immondices, grimpant au sommet de la vague.
Lors d'un ultime rangement méticuleusement organisé, il tomba sur un dossier déjà classé, une affaire terminée quelques années plus tôt... L'Affaire, celle qui avait fait de lui l'homme d'aujourd'hui.
Et il le savait, c'est en partie grâce à lui, à son client qu'il devait sa renommée fulgurante.

ça faisait un moment qu'il n'avait pas eu ni donné de ses nouvelles. Qu'était-il devenu? Comment avait-il vécu après ce jugement? Un cas simple en somme, même pour un avocat débutant, mais un émouvant dénouement et une ténacité de rigueur avait eu raison d'eux. Ils s'en étaient toutefois bien sortis...

C'est alors que Yasu, sans réfléchir plus longuement se pris d'envie pour une pause, qu'il savait d'or et déjà qu'elle s'éterniserait un tant soit peu...
Il commença par allumer une cigarette, une de celles dont il raffolait, les fameuses Black Stones Cherry... Des souvenirs remontaient alors tandis qu'il composa un numéro jamais oublié, non pas qu'il l'eut voulu, juste qu'il l'avait si souvent tapé jadis que ses mains avaient gardé la mémoire des mouvements de doigts...

La sonnerie se fit entendre et ses lunettes de soleil couvrant son regard sombre mais serein, il patienta, la voix de l'autre côté ne tarda pas à se faire connaitre...


Dernière édition par Yasushi TAKAGI le Dim 11 Sep - 17:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Dim 28 Aoû - 14:40

Neru était affairé, chez lui, à tenter de donner un semblant de propre et d'ordonné au sein de la pièce principale de son logement.
Passant la plus claire partie de son temps au travail, il avait une fâcheuse tendance à tout laisser trainer, pensant pouvoir ranger ça un peu plus tard.
Des objets, ses vêtements et quelques accessoires de musique venait envahir le salon, à tel point qu'on ne voyait même plus qu'un canapé avait eu sa place quelque part dans tout ce foutoir.
Neru est un jeune homme célibataire, qui vit seul, mange la plupart du temps à l'extérieur, restaurant à côté de la boutique le midi, pizzeria le soir.
Alors à quoi lui servait son logement? De lieu de stockage? De point de chute?
Pas vraiment à vrai dire. Il aimait son logement, mais il aimait son boulot par dessus tout, la musique étant toute sa vie, et les récentes répétitions et représentations avec des groupes locaux avaient eu raison de son emploi du temps.
Comment pouvait-il espérer faire la part des choses entre sa profession et ses loisirs, puisque tout était lié. C'est ce qui en partie servait de justificatif pour des rendez-vous manqués...
Qui pouvait comprendre sa situation, sa solitude face à la gérance de son entreprise, son manque de relations sociales, sa vie mise entre parenthèse, presque?
Seuls ceux qui connaissent le même dévouement envers une passion peuvent se mettre à sa place...
Il n'était pas spécialement antipathique en dehors de ses habitudes, mais ce n'est pas lui, le jeune homme qu'on questionnait pour demander un renseignement. Réservé, il pouvait passer pour une personne étrange, ce qui avait tendance à le faire sourire, par ailleurs.

Toujours affairé à sa tâche ardue, il sursauta d'un coup quand une sonnerie se fit entendre, quelque part parmi... tout ça!
Il sait bien que son téléphone se trouve quelque part... Quelque part sous cette montagne improvisée...
Plongeant littéralement dedans, il s'écroula, tout s'effondra, mais vainqueur, il brandissait ledit téléphone dans sa main.
Se dépêchant avant que le répondeur se déclenche... Répondeur qu'il n'écoutait jamais!
Il appuya sur la touche, celle pour répondre à l'appel et sa voix essoufflée lança un :
"moshimoshi!"
Son interlocuteur se mit d'abord à rigoler, d'un rire souple et sincère avant de s'annoncer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Dim 28 Aoû - 19:06

Yasu patientait au téléphone...
Il avait consumé sa cigarette, il se demanda même s'il n'allait pas en reprendre une...
Et machinalement, la flamme de son briquet vint chatouiller le tube noir placé en équilibre entre ses lèvres. Il n'était plus un grand fumeur, mais la sensation procurée par ces bouffées de chaleur, odorantes et voluptueuses détendait ses muscles en tout point.
Non pas que son travail était stressant, mais il était en permanence en activité, soit pour gérer un dossier, soit pour aller plaider la cause de son client. Il ne jouait plus d'instruments depuis avait été promu, car en plus de tout cela s'ajoutait ses responsabilité en tant qu'associé et sa place au sein des réunions de l'entreprise n'était certainement pas à remettre en cause.
Seulement, il se rendait bien compte que quelques fois, inconsciemment, une partie de son ancienne vie refaisait surface et ses doigts se mettait en mouvement, comme s'ils devenaient des baguettes et que la batterie composée d'un certain nombre d'éléments était juste devant lui... Il se rappela alors que la matière préférée pour ses baguettes étaient celles en bois de rose. Extrêmement rares et chères, elles alliaient toutefois souplesse et légèreté à une solidité sans faille à qui savait les manier avec soin. La plupart sont quant à elles en Hickory Américain qui correspond à du noyer blanc. Cependant, les olives qui composaient ses baguettes étaient toujours en bois soit de forme acorn soit en teardrop. Autant il pouvait s'adapter à toutes sortes de batterie, mais les baguettes, ils avait longtemps garder les siennes précieuses. Seulement, il s'en était sans doute séparé quand il avait fait le grand tri dans son logement pour ne garder que l'essentiel.
Il songea qu'il ressemblait à Takumi... Sauf que maintenant, il n'avait plus que ce studio sur Tokyo puisque Myu avait gardé leur maison.
Et son logement sur Londres qu'il avait acquis récemment, car il voulait vraiment s'intégrer dans la vie des londoniens, plutôt que d'avoir des nuits d'insomnie à l'hôtel en permanence.
Il était heureux de son acquisition, spacieux, luxueux et bien situé, il s'était fait plaisir. Qui plus est, il ne lui manquait qu'une chose pour que le mobilier soit au complet : une nouvelle batterie dans la pièce attenante au salon, entièrement insonorisé, il pourrait au moins se défouler, puisqu'il n'avait pas en tête de composer, alors ce serait juste par pur plaisir.

Mais avant son prochain déplacement qui arriverait dans 2 semaines pour une affaire qui lui prendrait au bas mot 2 mois sur place, il voulait contacter son ami pour s'en accomoder avec lui et lui faire part de ce choix important.

Yasu se demandait d'ailleurs où son interlocuteur avait pu se trouver, si ce n'est en train de chercher son téléphone... Il avait l'habitude de devoir attendre jusqu'à la dernière sonnerie avant d'ouïr un son de voix, souvent le souffle court, la voix cassée, comme s'il venait de faire un effort surhumain.
Dire qu'il ne tardait pas à répondre était un doux euphémisme, disons juste que c'était de la chance de l'entendre décrocher au premier appel.
Et avec son habituel rituel, il commençait toujours par :

"Moshimoshi!"

C'était sa façon à lui de saluer ses amis, mais qui plus est, d'éloigner d'un coup les étrangers!! Souvent interloqué par le timbre de la voix, les appelants ne savaient plus quoi répondre.
C'était le petit jeu de Neru...

Yasu rit, ce qui ne lui arrivait pas souvent. Il était vraiment enthousiasmé de l'entendre au bout du fil, à travers le combiné.
Sans plus attendre, il lui fit son entrée :

"toujours aussi débordé, mon ami?"


Dernière édition par Yasushi TAKAGI le Mer 31 Aoû - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Mer 31 Aoû - 19:13

Neru avait décroché le téléphone en toute hâte, et il n'avait vraiment pas fait attention au numéro de l'appelant, ni si celui-ci était dans ses contacts ou non.
Il avait l'habitude que ce soit ses amis, mais parfois, certains clients conservaient son numéro, pour x raisons... Son accueil chaleureux mais quelque peu particulier ne les rebutait pas pour autant.

"Toujours aussi débordé, mon ami?"

Neru s'arrêta de bouger, de respirer même... Il reconnaissait cette voix chaleureuse, bienveillante et amicale, si souvent entendue... Le son de ce timbre qu'il avait toujours plaisir à entendre raisonner, aussi bien au téléphone que dans sa tête...

"Yasu! Comment vas-tu? ça fait plaisir de t'entendre!!"

Neru n'en croyait pas ses oreilles! Son ami l'appelait, et c'était assez rare. Non pas qu'ils ne se parlaient pas souvent, seulement, c'était toujours Neru qui contactait Yasu en premier. Il se doutait bien que son appel devait avoir une importance capitale!
Neru n'avait jamais eu besoin de dire grand chose à Yasu pour que ce dernier le comprenne et qu'ils arrivent ensemble à trouver des solutions. La plupart du temps, leur complicité suffisait à rendre les choses plus simples.
Neru, en tout cas, ne s'attendait vraiment pas à ce que le téléphone se mette à sonner par la force de Yasu. Il se demandait bien ce qui pouvait le pousser à l'appeler...
Il avait bien une idée, et il serait ravi que ce soit ça, mais espérai-il vraiment?

*Je dois sans doute rêver... Tellement je travaille, je me suis endormi! Mais de là à rêver de Yasu... Surtout en ce moment! Serait-ce un coup de ce fameux "Roi des démons?"*

"Dis moi mon ami, que me vaut l'immense honneur de ton appel?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Mer 31 Aoû - 19:40

Yasu souriait toujours, son ami lui redonner toujours espoir, c'était comme un coup de pouce quand il avait un coup de blues, si on pouvait dire qu'il en avait.
Seulement, Yasu travaillait beaucoup et entendre une voix amicale était toujours un petit rayon de lumière dans cette obscure solitude, qu'il avait choisi. Etait-il en train de creuser sa tombe à petit feu?

"Yasu! Comment vas-tu? ça fait plaisir de t'entendre!!"

Ce qui le rassurait, c'est que Neru était toujours ravi de l'avoir en communication. Même si souvent ils avaient une raison de s'appeler, le fond de la discussion restait d'agréable moment et de fabuleux rappels de souvenirs pour eux. Il n'y a qu'un sujet dont ils ne parlaient jamais, et ni l'un ni l'autre pourtant n'avait imposer ce choix, mais Blast et Nana restaient des blessures que chacun voulait panser de son côté, à sa manière...

"Dis moi mon ami, que me vaut l'immense honneur de ton appel?"

Yasu réalisa alors qu'il ne contactait jamais Neru. En effet, son téléphone sonnait souvent, mais c'était toujours Neru qui passait l'appel, du moins, depuis quelques temps. Avant, en revanche, c'était le contraire, le temps que Yasu était l'avocat et non l'ami de Neru, il a souvent composé ce numéro, qui n'a toujours pas changé.
Les deux hommes ne voulaient pas modifier leur numéro, ils en avaient ris une fois, tellement s'en était ridicule, mais cela aurait voulu dire que l'un avait tourné la page et pas l'autre, et peut être aussi qu'ils espérait un jour entendre une voix féminine, cassée mais mélodieuse en train de se plaindre sur les difficultés de la vie...
Cependant, Neru avait évoluer, il avait pris des cours d'anglais et s'était perfectionner encore et encore dans son travail. Il avait formé et trouvé une personne pour le seconder et son marché s'étendait maintenant jusqu'en Europe et principalement en Angleterre!!! D'ailleurs Yasu sentait que la rencontre avec cette personne était proche!

"C'est vrai que je ne te contacte pas souvent. Mais tu le sais, ce qu'est un emploi surchargé?
Je me permet de te contacter parce que j'ai une question délicate, et je souhaite m'en remettre à toi, absolument à toi pour cette tâche ardue. Même si ça ne relève pas vraiment de ton ressort, je sais que tu sauras te montrer à la hauteur de mes attentes.
Je t'explique, comme tu sais, avec le travail, je vais souvent me retrouver en déplacement et j'ai du me prendre un appartement à Londres pour être le plus efficace et vraiment dire de me retrouver dans un chez-moi et ne pas dormir à chaque affaire à l'hôtel.
J'ai donc pris la liberté de m'engager pour un bail personnel avec un logement spacieux.
Toutefois, il est un peu vide et j'ai songé à tes talents pour m'aider à aménager la pièce insonorisée... "

Yasu n'en dit pas plus, laissant le loisir à son ami d'imaginer les immenses possibilités qui s'ouvraient à eux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Jeu 1 Sep - 0:36

Neru songeait, pendant que Yasu prenait son temps pour chercher ses mots délicats. C'était tous les avocats ça!!
Neru se revoyait quelques années en arrière, il venait d'ouvrir sa boutique, les affaires ont eu du mal à démarrer au début et il espérait de tout son coeur, à ce moment là, avoir un sponsor de renom pour lancer son marché et prospérer de façon fulgurante!
C'est à ce moment qu'il avait commencé à connaitre Yasu, en tant qu'avocat d'abord, puis le nom fit vite la liaison au niveau de son cerveau, reconnaissant le look, le style, la prestance majestueuse du batteur reconnu des BLAST. Seulement, avant qu'il n'aborde le sujet, Yasu lui avait prestement demandé de le voir comme un avocat et pas comme l'ancien batteur. Le groupe était dissout depuis peu, sa carrière artistique, il l'avait mise de côté pour se consacrer ce à quoi il a toujours voulu garder un espoir, au cas où...
Neru songeait qu'il avait bien fait de continuer à s'accrocher à cette perspective d'avenir, car ça lui avait bien réussit comme reconversion! Il avait gravit les échelons, étapes par étapes, sans jamais se plaindre, apprenant chaque fois plus et tirant profit de ses erreurs ou des erreurs des autres.
Yasu avait un don pour faire parler les gens, et le bagout, le franc-parler nécessaire pour retourner une situation à son avantage. C'était en cela que Yasu avait voulu faire partager son talent.
Sa réputation avait petit à petit pris de l'ampleur et plus jamais on ne parlait de lui comme de son ancienne vie.
C'était sa façon à lui d'aller de l'avant, de se construire, sans Nana... Mais il n'avait pas, lui non plus tourner la page...
*Aucun de nous n'a changé de numéro de téléphone, et nous savons tous deux pourquoi... *

Yasu repris la parole et expliqua le fondement de leur conversation : il raconta son projet, comment il en était arrivé là et la motivation qui l'avait poussé à acquérir un logement. D'un point de vue professionnel, bien sur que c'était plus que nécessaire pour lui!
Mais Neru avait bien remarqué que son logement pour éviter l'hôtel, ce n'était pas ... Que ça! Et en effet, Yasu avait enchainé avec la raison qui l'avait poussé à contacter directement Neru car il ne voulait que lui et personne d'autre pour aménager une pièce de son logement qu'il savait dorénavant, précieuse.

Neru avait écouté, avec une attention toute particulière, son ami qui énumérait, avec mystère, l'objet précis de son appel.
Il n'en croyais pas ses yeux! Alors comme ça, Yasu avait non seulement investi dans un logement, ce qui finalement n'était pas si étonnant que ça en somme... Toutefois, il avait géré pour lui seul une pièce insonorisée!! Y'avait de quoi s'équiper, c'est certain...
*Bon, faut voir les dimensions de la salle aussi... *
C'est avec un entrain non dissimulé que Neru enchaina :

" Comment est ta pièce? Tu peux m'envoyer des photos et les dimensions par mail avec ce que souhaite en faire? Je gère pour le reste, ne t'en fais pas! As-tu un délai pour l'acquisition de tout et aussi comment on s'arrange pour la mise en place? "

Neru avait le cerveau qui bouillonait! Il était impatient de se mettre à l'ouvrage et sa patience ne fut pas mise à rude épreuve par son interlocuteur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Jeu 1 Sep - 15:20

Yasu n'eut pas à attendre longtemps la réponse de son ami, qui en professionnel qu'il était, posait d'emblée les questions pertinentes pour cerner rapidement ce que l'on attendait de lui. Yasu lui demanda de patienter quelques minutes, qu'il finisse de boucler le mail pour lui envoyer de suite afin qu'ils en discutent directement. Il pris soin d'y joindre les photos ainsi que les dimensions qu'il avait obtenues au moment de l'achat par le biais de l'agence.
C'est vrai qu'à la prise de connaissance de son statut professionnel, l'agence n'avait fait aucun commentaire et s'était bien arrangée pour faire ressortir les vices cachés, sans que Yasu n'ait rien eu à demander, ce qui lui a permit d'acheter à un tarif intéressant. Il n'en demandait pas tant, mais avouait qu'un homme de loi pouvait, sans le savoir, bénéficier de certains avantages non négligeables.
Yasu n'est pas homme à tirer profit et à faire ce que l'on peut appeler de l'abus de pouvoir, mais dès lors qu'il n'est pas auteur de la demande, il n'y a aucune fraude, c'est pourquoi il avait les fonds nécessaires, en plus de l'achat de l'appartement pour créer de suite l'ambiance harmonieuse qu'il souhaitait instaurer dans son nouveau chez lui.
Et sa toute première pensée, pour cette occasion avait été son ami. Yasu connaissait sa renommée et la formation qu'il dispensait à sa stagiaire prouvait bien qu'à lui seul, il ne pouvait plus, d'ors et déjà, répondre en temps voulu aux demandes de ses clients, de plus en plus exigeants. Yasu avait connaissance également du point important qui lancerait au delà des frontières du Japon la réputation de son ami et il s'était que d'une pierre de coup, il pourrait l'aider en plus d'obtenir ce qu'il désirait.
Yasu avait son départ prévu pour l'Angleterre dans 2 semaines. Cela laissait le temps aux deux jeunes gens de voir ensemble les détails nécessaires à la réalisation de ce projet.

"Je t'envoie le mail de suite, Neru. J'y ai joint ce que tu m'as demandé. Te connaissant fort bien, j'avais anticipé tes souhaits et tout était déjà prêt"

Il patienta que le mail s'envoie et attendit que la réception se fasse de l'autre côté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Dim 11 Sep - 16:25

Neru était impatient et le blanc qui s'installa dans la conversation ne gacha en rien l'exitation qui le gagnait. En tant que professionnel, il était ravi de pouvoir aider un ami et de compter en plus sur son expérience pour parfaire la demande de ce dernier.
Neru n'attendit pas longtemps et son ordinateur se mit à clignoter, quelques minutes après que Yasu lui ait dit :

"Je t'envoie le mail de suite, Neru. J'y ai joint ce que tu m'as demandé. Te connaissant fort bien, j'avais anticipé tes souhaits et tout était déjà prêt"

En effet, sa machine indiquait un nouveau message reçu, Neru s'empressa de l'ouvrir et découvrit un sourire aux lèvres que absolument tout ce dont il avait besoin, et plus encore, avait été soigneusement glissé et rédigé dans ce court mail explicatif.

"Wow, Yasu, je suis impressionné... En fait, non! Je te connais bien et j'avoue que tout est là, je vais pouvoir me mettre au travail rapidement.
Je vais devoir contacter pas mal de monde donc je ne pourrais pas forcément te tenir au courant de mes avancées, mais dans tous les cas, je te re-contacte dès que tout est prêt pour qu'on puisse se fixer une date et que je prévois le déplacement avec mon associée, que je te présenterais par la même occasion".


Neru avait fait son petit monologue. Ce qu'il n'avait avoué à son ami, c'est qu'il était vraiment agréablement étonné de l'ampleur que prenait cette commande et qu'il savait déjà exactement ce qu'il préparerait!

"Yasu, à bientôt alors, t'en fais pas, ce sera prêt dans les temps, comme tu l'as demandé! Après tout, le client est roi, mon ami! "

Puis Neru mis fin à la conversation, se dépêchant de contacter son associée pour qu'ensemble ils puissent agir vite, car il fallait non seulement prévoir l'instrument dans son ensemble, mais aussi organiser le voyage jusqu'à son nouvel appartement, ainsi que l'acheminement des pièces pour effectuer le montage sur place. Et tout cela en à peine 2 semaines!
L'associée de Neru qui devait faire son intronisation sur le marché Londonien et Européen à plus grande échelle, c'était vraiment l'occasion rêvée!

Car il va sans dire que créer avec précision une batterie personnalisée pour la transporter jusqu'au coeur de Londres en partant de Tokyo... Cela ne peut se faire en un jour!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Dim 11 Sep - 17:01

*Je peux presque sentir son excitation et son engouement, tellement Neru est prévisible*

Yasu patientait mais cela fut de courte durée. En effet, il entendit quelques clics et c'est certainement que Neru avait reçu son message.

Soudain, sans crier gare :

"Wow, Yasu, je suis impressionné... En fait, non! Je te connais bien et j'avoue que tout est là, je vais pouvoir me mettre au travail rapidement.
Je vais devoir contacter pas mal de monde donc je ne pourrais pas forcément te tenir au courant de mes avancées, mais dans tous les cas, je te re-contacte dès que tout est prêt pour qu'on puisse se fixer une date et que je prévois le déplacement avec mon associée, que je te présenterais par la même occasion".


Puis Neru pris congés rapidement, Yasu se doutant qu'il avait déjà des idées en tête et qu'il ne voulait lui faire faux bond sous aucun prétexte :

"Yasu, à bientôt alors, t'en fais pas, ce sera prêt dans les temps, comme tu l'as demandé! Après tout, le client est roi, mon ami! "


Yasu n'eut pas le temps de répliquer, Neru avait déjà appuyer sur la touche rouge du combiné pour indiqué qu'il se mettait au travail de suite...

Yasu savait comment était le jeune homme, et le regard tourné vers la fenêtre, il se dit que lui aussi, avait des choses à faire car son voyage approchait et il n'avait encore rien préparé!
Une dernière affaire le retenait ici et il tenait bien entendu à rendre ses dossiers complétés avant d'entreprendre de partir pour quelques mois. Sa place au sein du cabinet faisait de lui un élément essentiel, et il était, actuellement, le seul à pouvoir couvrir les audiences à l'international.
Il avait toujours su que ses études paieraient un jour, il en avait maintenant la preuve et l'opportunité de se faire une bonne réputation dans le milieu équivalait à côtoyer les plus importants membres du barreau et à traiter avec des clients intéressants et fortunés. Mais ce qui attirait l'attention de Yasu au plus haut point est d'avoir la possibilité de choisir les procès qu'il souhaitait encourir et la sélection des clients se faisait selon deux de ses critères :
Premièrement, il souhaitait toujours plaider du côté de la victime. rien de mafieux, pas d'entreprise multinationale pour mettre à bas des petites familles sans défense. Il voulait aider dans son métier et le faire de façon significative.
Enfin, second et dernier critère, il souhaitait, au maximum, mais dans la mesure de certaines sécurités appliquées, être mis sur le fait et enquêter sur le terrain pour avoir une idée ce que pouvait vivre et subir chaque personne participant à l'enquête, à la restitution des preuves et à l'aboutissement par jugement des dossiers qu'il se voyait octroyés.
C'est pourquoi, entrer dans le milieu prisé des pontes juridiques ne lui apporterait pas la gloire ou des avantages certains, mais ses plaidoiries portées de l'autre côté du banc des accusés lui valait un respect certain et une admiration muette de la part de ses consœurs et confrères.

Songeant à tout cela, il ne se passait pas un jour sans qu'il soit tout simplement heureux de faire se métier.
Même si son orientation professionnel a presque pris un autre tournant, il ne regrattait rien de ce qu'il avait vécu.

*toute expérience est bonne à prendre*

Se tournant de nouveau vers son bureau, il prépara ce à quoi il dévouait sa vie à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   Dim 11 Sep - 17:14

Le RP ne s'arrête pas là et se poursuit...

Suite du RP : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'heure, roses nouvelles [Neru Myuujikku] [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'heure des comptes [PV. Crowcrow-chou] [Terminé]
» Des nouvelles de Fuveau !
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Les Roses De Versailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: