NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]   Jeu 6 Oct - 22:37

Cela faisait un moment que Neru, consciencieux comme il était, se sentait parfaitement débordé dans son travail. Il travaillait toujours au même rythme, ne comptant jamais ses heures, aussi bien celles du travail que celles du sommeil, pas assez nombreuses pour lui permettre d'avoir un repos digne de ce nom!
Cependant, il savait qu'il trouverait une solution, et dans ces cas là, quoi de plus normal que de passer une annonce auprès d'une agence de recrutement pour trouver une personne qui deviendrait son apprenti !
Il n'avait pas beaucoup d'exigence sur les critères, le métier quelques connaissances, mais encore, cela pouvait s'apprendre directement en formation. Ce qu'il fallait avant tout, c'est une passion inconditionnelle pour la musique, une fascination sans limite pour les instruments et de la motivation à revendre pour au moins 10 personnes!
Petit point supplémentaire apprécié : une personne autonome qui était prête à voyager...
Tout du moins, c'était ses critères de départ. La tâche ne fut pas aisée, peu de personnes se bousculaient à la porte de sa boutique et les quelques entretiens qu'il avait pu avoir avec divers candidats s'étaient révélés insatisfaisants.

Toutefois, il avait eu un très bon contact avec l'une des personnes qui s'étaient présentées. Cela devait faire 2 semaines qu'il avait posté sa demande et il commençait à se demander vraiment si ce métier, très en vogue allait attirer la personne qu'il recherchait.
C'est alors qu'une jeune fille s'est présentée à lui, un matin, elle attendait patiemment qu'il arrive et lui expliqua sa situation. Comme pour les précédents, il l'invita à passer la journée avec lui, à observer son travail, poser toutes les questions qu'elle souhaitait et pourquoi pas, si elle se sentait d'attaque, l'aider.
Ce jour là, la matinée se déroula avec sérénité, la jeune fille ne parlait pas beaucoup, mais elle était attentive à ses moindres faits et gestes... Curieux de son silence, il la questionna et en discutant, petit à petit, elle mit ses mains à l'ouvrage, comme si c'était naturel.
C'était la première, à une journée d'entrevue, à oser toucher, sentir et surtout, prendre des initiatives.
Enjoué par cet exploit, Neru proposa de la prendre à l'essai une semaine.
La semaine se déroula sans encombre, la jeune fille apprenait vite et s'intéressait à tout...
L'essai touchait à sa fin et Neru lui demanda ce qu'elle pensait de cette semaine, lui proposant de suite de poursuivre l'aventure et de signer un contrat d'apprentissage...
Seulement, la jeune fille ne vivait pas seule, et un brusque changement de situation familiale a fait basculer ses projets et c'est ainsi qu'elle déclina à regret la proposition de Neru.

Dépité, sans pour autant se laisser abattre, le jeune homme ne savait que faire. Personne d'autre ne s'était présenté et pourtant c'est un métier noble qui demande beaucoup de qualité mais qui procure beaucoup de plaisir, du moment qu'on est passionné par la musique et sa composition...

Neru avait laissé ses annonces actives, mais sans chercher plus que ça, il continuait son chemin, ralentissant les prises de commande pour pouvoir honorer les demandes de ses clients...

Et pourtant, une personne allait bouleverser sa vie et surtout son avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]   Sam 15 Oct - 22:59

Noriiko Shimazu habitait maintenant la capitale depuis plusieurs semaines, disons approximativement 8 semaines. Mais entre ses cours à la fac et son boulot en dehors, elle n'avait pas franchement le temps de trainer en ville. La seule fois où elle avait eu un peu de temps pour elle, c'était le jour où elle avait passé cette fameuse audition, ainsi que le jour où elle s'était faite virée de son premier boulot de serveuse, juste après cette première audition. Depuis son premier licenciement, elle enchainait les jobs de serveuse par-ci par-là, mais à chaque fois, au bout d'une ou deux semaines, elle se faisait virer, toujours pour les mêmes motifs : bégaiements à répétition devant les clients et trop de maladresses avec les plateaux. Depuis qu'elle était arrivée, cela devait bien faire 4 fois qu'elle se faisait licencier. D'ailleurs, la dernière fois, c'était la veille.

Alors voilà, aujourd'hui, nous étions samedi. Elle n'avait rien à faire, puisqu'elle venait de perdre son job. Depuis la veille au soir, elle n'arrêtait pas de cogiter. Elle n'était apparemment pas faite pour être serveuse. Il fallait absolument qu'elle trouve un domaine où elle pourrait s'épanouir pleinement, qui lui plaise et où son employeur pourrait être fier d'elle. Sinon, comment allait-elle faire pour vivre? Il lui fallait de l'argent pour continuer à payer son studio. Et elle ne pouvait pas demander à son père de lui envoyer plus d'argent, il lui payait déjà les frais obligatoires de la fac, il n'était pas envisageable de demander plus. Noriiko détestait être dépendante des autres et surtout de son père, ça la mettait mal à l'aise. Elle avait évidemment pensé plusieurs fois que le plus simple serait de repartir à Osaka, sa ville natale. Mais il était hors de question qu'elle retourne à sa vie d'avant. Tokyo était la ville de tous les espoirs. Et justement, elle commençait tout juste à se dire que cette ville serait enfin celle qui lui apporterait le bonheur. Cette ville lui permettrait de panser ses blessures.

Ce matin, la jeune femme s'était levée tôt : elle avait décidé de s'inscrire dans une agence de recrutement. Elle avait prévu de faire des recherches toute la journée, d'éplucher plusieurs annonces pour voir quel métier lui conviendrait et si elle pouvait, elle passerait dans les entreprises qui recrutaient après cette séance «recherches». Après les démarches d'inscription et voyant que la jeune femme ne savait dans quelle voie chercher, la dame de l'agence lui avait proposé de faire un test qui la renseignerait sur le domaine d'activité qui intéresserait Noriiko. Cela ressemblait en quelques sortes à un test d'orientation type lycéens. Et dans un sens, elle se sentait pareille à une lycéenne paumée qui ne savait pas quoi choisir comme études supérieures.

La dame avait ensuite étudié les résultats du test : il en était ressorti un fort intérêt pour la musique. Ce n'était pas une grande surprise pour Noriiko, elle le savait déjà, mais elle n'avait jamais pensé en faire son métier. Pour elle, la musique était synonyme de scène, de projecteurs et tout le tralala. Mais la dame de l'agence l'avait détrompée et lui avait dit que les métiers de la musique, ce n'était pas que cela. Il existait par exemple les entreprises qui fabriquaient des instruments de musique, qui restauraient de vieux instruments, etc. voilà donc comment la jeune femme en était arrivée à éplucher les annonces pour ce genre de métier. Elle passa sa matinée à comparer les offres d'emploi.

Mais au final, une était ressortie du lot. Une annonce avait retenu l'attention de notre jeune étudiante. Il y avait en ville une boutique qui réparait les instruments, Ongaku no Yomi. Le gérant recherchait un apprenti. Les seuls critères demandés étaient la motivation, une passion inconditionnelle pour la musique et une fascination sans limite pour les instruments. Le reste pouvait s'apprendre sur le tas. Et c'était ce point qui plaisait à Noriiko : en effet, un bon nombre d'annonces demandaient une certaine expérience dans le domaine, ce qu'elle n'avait pas. En bas de l'annonce, il y avait un critère facultatif : être une personne autonome prête à voyager. Cela tombait plutôt bien, cela ne la dérangeait absolument pas de changer d'air. Et de toutes manières, c'était déjà ce que ses études supposaient : voyager.

En milieu d'après-midi, elle était donc partie en ville afin de se présenter à la boutique qui avait passé l'annonce. En chemin, elle se demanda comment elle pourrait convaincre le gérant de lui apprendre le métier. Elle s'imagina déjà en train de bégayer, de faire des bourdes... Et si elle n'était pas à la hauteur? Et si ce métier, en apparence fait pour elle, était trop dur pour elle? Elle n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps : elle était arrivée devant la boutique. Elle prit une profonde inspiration et poussa la porte. Elle ne vit personne dans un premier temps. Alors en attendant le gérant, elle observa ce qui se trouvait autour d'elle. L'intérieur de la boutique était magnifique : des tas d'instruments restaurés étaient placés ça et là méticuleusement. Ses yeux curieux passaient d'un instrument à l'autre, avec une fascination non dissimulée. Elle rêvait de savoir faire une chose pareille : travailler de ses mains pour restaurer un instrument et lui redonner sa splendeur d'antan. Elle n'avait jamais fait ça, mais elle imaginait déjà à quel point ce devait être agréable. Elle n'osait pas toucher, de peur de commettre l'irréparable. Elle se promena entre les instruments, les observant sous toutes les coutures et essayant d'imaginer la façon dont ils avaient été restaurés. Elle avait encore du mal à visualiser le processus de réparation, mais comme dit dans l'annonce, elle pourrait apprendre sur le tas. Et lorsque enfin, elle osa caresser une somptueuse basse, elle entendit des bruits de pas : le gérant ou des clients sans doute...


Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 2 Juil - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]   Dim 16 Oct - 14:32

Neru n'y croyait plus! Après plusieurs semaines infructueuses, personne d'autre n'avait osé s'aventurer plus loin que le coin de la rue, semblait-il.
Ses clients, bien patients ne s'alarmaient pas, mais en bon professionnel qu'il était, il n'aimait pas les faire patienter, juste parce qu'il n'arrivait pas à gérer trop de demandes à la fois! Et pourtant, comme à son habitude, il ne comptait vraiment pas ses heures!! Il travaillait d'arrache pied, jours et nuits! Quand il devait contacter ses fournisseurs pour quelques pièces par-ci par-là, ces derniers lui réservaient toujours l'exclusivité, se mettant à son entière disposition tant l'urgence était de rigueur pour chaque appel de sa part!

A son grand désarroi, il trouvait tout de même du réconfort à sa situation c'est que qu'il ne manquerait jamais de travail à moins que la crise ne vienne frapper les gens jusqu'à leur empêcher d'exercer leur passion, mais certains seraient toujours prêt à faire des sacrifices pour sauver ce qu'on peut considérer comme une partie de leur âme...

C'était un samedi après-midi qu'il reprit enfin espoir...
Il avait eu beaucoup de clients le matin même, la fin de semaine, c'était souvent des retours de commandes. travaillant toute la semaine, ses acheteurs ne se représentaient souvent que le samedi, s'arrangeant à prendre rendez-vous à l'avance pour récupérer l'objet de convoitise et surtout en discuter autour d'un café, Neru expliquant les changements apportés, améliorations ou réparations ou encore pourquoi lui redonner une seconde vie et les motivations qui ont décidé son choix.
La plupart du temps, Neru était libre d'exercer à sa guise, c'est assez rare qu'un visiteur arrive avec une idée précise de ce qu'il souhaite et dans le cadre d'un objet de décoration, c'était le simple fait de ne pas voir leur instrument désormais inutilisable et irréparable finir à la poubelle. dans ce cas, ils optaient pour "the second life" et souhaitaient une transformation exemplaire.
C'est aussi ce qui faisait la différence de cette boutique, Neru s'était vraiment spécialisé là dedans et rare sont les moments où vraiment, il ne pouvait rien faire et qu'un instrument de quelque sorte que ce soit finissent dans une benne.
Son magasin n'avait pas de vitrine, il fallait vraiment entrer à l'intérieur pour découvrir son antre, sentir les odeurs de bois et de métal, observer autour des murs le fruit de son travail, une exposition en changement constant pour impressionner chaque jour plus de clients curieux...

Ce samedi après midi, Neru avait trois rendez-vous de prévu, celui de 14h était repartie avec une caisse claire, venue en réparation, celui de 15h30 avait eu un peu de retard, mais sa basse customisée ne s'était pas volatilisée! Enfin, il patienterai jusque 17h pour le prochain qui venait pour une demande toute particulière et Neru avait souhaité une visite à mi-parcours du travail demandé pour savoir si l'avancée des travaux correspondait à la demande de son acheteur. Il en avait encore pour une bonne semaine de travail après ça!
Il était donc avec le second client de l'après midi, il devait avoisiner les 16h et Neru lui expliquait dans le petit salon de l'arrière boutique toutes les modifications accomplies. en quelque sorte, il justifiait son prix et les heures de travail... Ce n'était pas particulièrement une nécessité, mais il considérait que cela devait faire parti du service!

C'est alors qu'il entendit la porte tinter... Son client s'apprêtait déjà à repartir, le café dégusté et un sourire radieux illuminant sa mine de bon musicien de quartier!
Neru le raccompagne à la porte, son instrument à la main et se dispose à accueillir la personne entrée 5 minutes plus tôt...
Il fut plutôt surpris de voir une jeune fille à l'aspect enfantin, de grand yeux verts avides qui parcouraient avec enchantement chaque accessoire disposé ça et là, presque avec nonchalance, comme s'ils s'étaient échoués ici après avoir subit un lifting spectaculaire!

Neru ne disait rien, il observait la demoiselle, la laissant divaguer à sa guise. il la regardait, hésitante, n'osant toucher les objets de peur de les briser sans doute...

Puis avec un large sourire, il entama la conversation :

"Bonjour Mademoiselle, Neru pour vous servir. que puis-je faire pour vous? "

il remarqua qu'elle avait posé son regard sur une basse et pour sûr, la demoiselle avait l'oeil, car ce n'était pas n'importe quelle basse, celle-ci...
Des souvenirs remontaient en lui, songeant que son précédent propriétaire avait eu une vie bien courte, mais sa renommée avait dépassé tout bon sens en ce monde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]   Sam 22 Oct - 10:51

Et alors que Noriiko avait enfin osé caresser cette basse magnifique, le gérant s'approcha d'elle sans qu'elle s'en rende vraiment compte. Elle avait bien entendu des pas, mais elle n'y avait pas prêté attention. Aussi fut-elle surprise lorsqu'elle entendit chaleureusement :

"Bonjour Mademoiselle, Neru pour vous servir. que puis-je faire pour vous? "

Il s'en était fallu de peu pour qu'elle sursaute. La jeune femme était complétement perdue dans ses pensées quand le gérant lui avait adresser la parole. Elle était en train d'imaginer un musicien qui jouait de cet instrument. Elle visualisait très bien le musicien en jouer à la perfection, ses doigts dansant sur le cordes. Et lorsqu'il aurait fini, lancer un petit mot de remerciement à l'auteur de la restauration.

Noriiko observa le gérant et se rappela aussitôt la scène de la gare, lors de son arrivée. C'était lui qui lui avait porté secours! C'était également lui qui s'était présenté à l'audition en jouant de la basse d'une manière tout à fait particulière. Ainsi donc, en plus de ses talents de bassiste, il tenait cette boutique. Il avait apparemment un réel don pour tout ce qui touchait à la musique. Noriiko l'admirait : elle espérait pouvoir devenir aussi douée que lui pour la restauration d'instrument. Il allait falloir qu'elle s'arme de patience, elle n'avait jamais fait cela auparavant, alors elle apprendrait petit à petit. Ce n'était pas parce qu'elle ne savait pas faire quelque chose qu'elle devait se décourager. Mais la musique étant un domaine qui la passionnait, elle n'abandonnerait pas.

Elle répondit alors au jeune homme, avec un sourire timide :

«_Bon... Bonjour... Je viens pour l'annonce. Je... Je voudrais devenir votre apprenti. Je... Je n'ai... aucune connaissance dans le domaine... mais je suis prête à... à apprendre et à faire des efforts. Je... J'adore le domaine de... de la musique...»

Son cœur battait la chamade. Accepterait-il? Il le fallait. Elle le voulait. C'est alors qu'elle pensa au petit plus en bas de l'annonce. Cela pourrait peut-être l'aider un peu. Elle enchaîna timidement :

«_J'ai vu que... vous cherchiez aussi une personne qui... qui serait prête à voyager. Je... ça ne me dérange pas. Voyager n'est... pas un problème pour moi...»

Elle ne savait plus quoi ajouter. Elle était paniquée à l'idée d'être refusée. Elle mourrait pourtant d'envie d'essayer. Elle voulait savoir faire la même chose. Ce serait un métier si agréable, si gratifiant! Le sourire des clients qui retrouvent leur instrument comme neuf devait être une bonne récompense si on ne compte pas l'argent. C'est lorsqu'on fait plaisir aux gens qu'on se sent utile. En tout cas, c'est comme ça que la jeune femme voyait les choses.

Puis elle se rappela qu'elle avait apporté son CV dans son sac. Elle fouilla maladroitement dedans et en sortit une feuille qu'elle tendit à Neru, en bégayant quelques mots confus :

«_Je... vous ai apporté un CV... si vous voulez. Je vous laisse... le temps de réfléchir... Je... je voudrais vraiment... devenir votre apprentie. J'ai envie d'apprendre... à faire ce que vous... vous avez fait à ces instruments...»

Elle devait probablement être toute rouge de timidité. Quelques fois, elle se disait qu'elle finirait par mourir de honte tant sa timidité était un problème pour elle.
*Mon dieu, faites qu'il me prenne!*, pensa-t-elle en attendant la réponse... Verrait-il dans ses yeux à quel point elle voulait apprendre? À quel point elle trouvait cela fascinant?


Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 2 Juil - 21:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]   Lun 26 Déc - 19:07

Lorsque la jeune femme se retourna après avoir entendu sa voix, Neru reconnu aussi la rousse timide qui s'était présentée aux auditions pour la formation du groupe avec les anciens des Blast.
Son oeil ne l'avait pas donc pas trompé, et se remémorant rapidement la prestation de son interlocutrice, il savait qu'elle était une jeune femme timide, néanmoins déterminée, avec du potentiel et une motivation dont on ne soupçonnerait même pas au premier abord.

Les paroles de cette dernière ne le trompèrent pas et confirmaient son impression cachée :


«_Bon... Bonjour... Je viens pour l'annonce. Je... Je voudrais devenir votre apprenti. Je... Je n'ai... aucune connaissance dans le domaine... mais je suis prête à... à apprendre et à faire des efforts. Je... J'adore le domaine de... de la musique...»

Sur quoi elle ajouta, après une douce respiration :

«_J'ai vu que... vous cherchiez aussi une personne qui... qui serait prête à voyager. Je... ça ne me dérange pas. Voyager n'est... pas un problème pour moi...»

Neru ne dit rien, l'observant de son regard avide, il nota les moindres gestes, prenant soin d'enregistrer chaque mot ou bribe de mot prononcé, tachant de déceler au mieux les compétences déjà acquise de cette personne, et surtout, ce qui lui manquait, car avant même qu'elle ait formulé la moindre parole, Neru avait su pourquoi elle était venue...

Toutefois, à sa grande surprise, elle rajouta :


«_Je... vous ai apporté un CV... si vous voulez. Je vous laisse... le temps de réfléchir... Je... je voudrais vraiment... devenir votre apprentie. J'ai envie d'apprendre... à faire ce que vous... vous avez fait à ces instruments...»

Neru sourit, se retenant tant bien que mal de rire, non pas par moquerie, mais parce qu'il trouvait la situation cocasse, cette jeune femme était aussi celle qui lui était littéralement tombée dessus à la gare, elle qui cherchait un travail et venait à peine de débarquer en ville... Et il s'avoua que c'est à ce moment là qu'il avait eu l'idée de prendre quelqu'un pour l'aider et pouvoir ainsi s'ouvrir et se montrer plus disponible pour les clients européens notamment.

Neru se re-concentra, reportant toute son attention sur cette frêle créature qu'il reconnaissait comme une fleur prête à s'ouvrir...
Il avait envie de l'aider à éclore, à offrir au grand jour ce joyau brut... Et il devait bien se l'avouer, elle avait tout ce qu'il recherchait... Tout sauf les bases, ce qui serait sans doute le plus dur à lui fournir...
Mais pour lui, ce ne serait qu'un jeu d'enfant!


"C'est entendu, je vous prends à l'essai de suite. Je n'ai pas besoin de votre CV, je sais déjà à quoi m'attendre et je suis certain que tout va bien se passer. Si vous voulez bien me suivre, je vous fait visiter... "

Il lui sourit, attendant qu'elle se remette de ses émotions suite à ce qu'il venait de prononcer, puis il commença ses explications, lui indiquant chaque instrument, pourquoi il était là, rapidement ce qu'il représentait, puis vint l'atelier avec un brève aperçu des outils, du fonctionnement, et aussi les livres de tenue de l'entreprise, les prises de commande, les délais généraux, finalement, il fit vraiment le tour de tout, lui précisant qu'elle ne devait pas tout retenir maintenant, qu'elle aurait le temps de se familiariser avec tout ça.

Et sans plus attendre, il lui confia sa première tâche : il fallait changer une corde à une guitare, mais aussi remettre en état les attaches qui étaient complètement foutue après que son propriétaire ait fait un concert très "clinquant"!
Et parmi tout cela, il n'avait rien manqué de ses observations, prenant soin de retenir ce dont aurait besoin sa jeune assistante!

Mais à n'en pas douter, elle était douée, seulement, le savait-elle déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]   Mar 13 Mar - 13:16

[HS : Désolé pour le long, très long retard ! Je ne sais pas qu'est-ce que j'ai fichu pendant les vacances de Noël... Et depuis, j'étais un peu occupée...]

Noriiko était entrée dans cette boutique à cause de l'annonce, craignant une déception. Mais qui aurait cru que les choses tourneraient en sa faveur ? Pas elle en tout cas ! Après avoir remis son CV à Neru, avec une timidité qui dépassait le raisonnable, elle avait craint d'entendre qu'il ne pouvait pas la prendre, qu'elle n'avait pas les compétences requises pour ce poste, bref, qu'elle s'était fait des idées. Pendant un instant, le temps sembla s'arrêter pendant qu'elle attendait la réponse de Neru. Et pourtant, elle ne se fit pas attendre, mais pour la jeune femme, cette réponse était capitale et l'attente un supplice.

"C'est entendu, je vous prends à l'essai de suite. Je n'ai pas besoin de votre CV, je sais déjà à quoi m'attendre et je suis certain que tout va bien se passer. Si vous voulez bien me suivre, je vous fait visiter... "

Son cœur loupa un battement. Elle crut qu'elle avait mal entendu. Elle était prise à l'essai ? Elle qui n'avait aucune compétence dans ce domaine ! Quelle surprise ! Si elle avait été extravertie, elle lui aurait sauté au cou. Une étincelle d'espoir s'alluma dans son regard. Si Neru jugeait que tout se passerait bien et qu'elle suivait tous ses conseils, alors elle y arriverait. Espérer, ça ne fait pas de mal. Et puis, elle allait avoir besoin de courage, elle ne devait pas se laisser décourager au premier obstacle venu. Voulait-elle faire ce métier ? Oui, la musique la passionnait. La basse restaurée qu'elle avait vu dans la boutique lui avait montré qu'on pouvait faire des choses magnifiques avec ses mains.

Et puis Neru lui fit visiter la boutique et l'atelier. Il lui expliqua le fonctionnement des outils, lui indiqua les instruments et la raison qui faisait qu'ils étaient ici, etc. Bref, tout ce qu'elle devrait savoir, tout en lui précisant qu'elle aurait le temps de se familiariser avec tout ça. Mais elle essaya de retenir le maximum d'explications.

Et sans qu'elle s'y attende, il lui confia sa première tâche : elle devait changer une corde d'une guitare, mais également remettre en état les attaches, qui étaient en bien piteux état. Le propriétaire avait fait un concert très... « clinquant » avec cette guitare, ça expliquait les attaches et la corde. Noriiko se mit à l'ouvrage. Elle observa longuement les cordes qui étaient intactes, afin de savoir comment elle avait été mise. Elle fit plusieurs essais, jusqu'à trouver la bonne méthode. Il lui fallut longtemps avant de réussir cette première partie de sa mission. Remettre les attaches en état lui demanda plus de réflexion. Et puis, elle parvint à remettre les attaches en état. Ou presque... Enfin, ce n'était qu'un premier essai, elle ferait mieux la prochaine fois. Paris et Rome n'avaient pas été faits en un jour.

Lorsqu'elle eut fini, elle présenta le résultat à Neru pour qu'il puisse juger. Évidemment, ça manquait encore d'assurance et sans doute y avait-il des défauts, mais ce n'était qu'une première fois. Elle allait s'améliorer !

"_Voila, j'ai terminé... Je sais, ce n'est pas parfait mais... avec de l'entrainement... ce sera mieux..."

Neru observa le résultat. Il lui expliqua ce qui allait et ce qui n'allait pas. Noriiko recommença donc pour améliorer son précédent essai. Et lorsque le résultat fut parfait, elle le présenta de nouveau à Neru, qui jugea son travail très bon. Cela confirmait qu'il la prenait à l'essai! Il lui fit signer un CDD. Puis il lui assura que si à la fin de sa période d'essai, elle se débrouillait bien, il lui ferait signer un CDI pour l'embaucher définitivement.

La journée était désormais terminée. Noriiko devait rentrer chez elle, car elle n'habitait pas la porte d'à côté. De plus, elle avait cours demain matin et devait se reposer un peu avant d'y aller. Elle remercia Neru de l'avoir prise à l'essai et le salua avant de sortir de la boutique. Elle était heureuse de sa journée et ne regrettait pas d'être venue! Il lui tardait d'apprendre plus encore sur ce métier...

[RP clos pour ma part^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Un partenariat d'exception ! [Neru M. et Noriiko S.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Énième recensement des armes d'exception.
» [HRP] Partenariat Avec Heraldique Européenne
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: