NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 des retrouvailles... (attendues) [PV Nana Osaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: des retrouvailles... (attendues) [PV Nana Osaki]   Lun 26 Déc - 19:30

Début du RP : ICI


Je m'installais dans la chambre d'hôtel situé dans le quartier Holborn, non loin de l'appartement de Yasu. J'étais enfin arrivé à Londres, cette ville que je n'avais pas encore visité... j'étais arrivé par avion cet après midi avec mon assistante, Noriiko. Nous étions directement venus chez Yasu pour installer ce qu'il avait commandé : Une batterie flambante neuve, aux couleurs sombres (noire et bleu) et nous avons installer cette merveille dans la pièce dédiée à ça, toute insonorisée, avec la porte cachée dans la paroi de l'appartement... Un trésor ingénieusement bien gardé... Avec yasu, nous avons longuement discuté, c'est qu'on en avait des choses à se raconter, et Yasu avait ainsi fait la connaissance de Noriiko, laquelle était impressionnée au premier abord, mais tout le monde s'est vite retrouvé à l'aise!

Après ça, Yasu avait pensé à tout et il nous avait préparer un repas japonais, avec les produits locaux, importés, mais il se doutait que le dépaysement serait de taille, alors il souhaitait nous faire connaitre les choses en douceur.
Fatigués après toute cette agitation et notre journée de voyage/travail achevés, Noriiko et moi-même sommes directement rentrés à l'hôtel. Chacun dans sa chambre, je lui avait donné une heure pour se retrouver le lendemain matin, nous auront des tâches à faire ensemble, mais surtout, je devait me libérer dans l'après midi pour aller à mon rendez-vous particulièrement privé...

Je me couchais rapidement, mes affaires avaient été vite déballées et rangées. Un passage dans la salle de bain privée, attenante à la chambre et je m''allongeais enfin sur le grand lit, prenant un peu de repos pour souffler, soulager mes muscles... Me détendre... Le détendre le corps, certainement, mais son cerveau allait vraiment bon train! Avec tout ce qu'il venait d'accomplir, retrouver Yasu et demain, la revoir... J'appréhendais, qui ne le ferait pas?
Comment allait-je réagir? Avait-je encore en moi toute cette rancœur que j'avais accumuler au fil des années? Je n'étais pas le seul qu'elle avait quitté. D'ailleurs, ce n'est pas moi qu'elle avait quitté, fui... C'était son pays, sa vie... Avait-elle voulu sauver son âme de peur que Ren vienne la lui prendre? ... Pensée absurde, mais pas tant que ça quand on s'appelle Nana Osaki...

Je songeais à tout ça et bien plus encore : quoi lui dire? J'avais été assez sec et bref au téléphone il y a deux semaines, alors finalement, viendrait-elle? Peut être aurait changé d'avis?
Si elle ne venait pas, je saurais vraiment à quoi m'attendre...

La nuit passa à une vitesse fulgurante, je ne dormis pas beaucoup malgré le calme de la pièce et la noirceur du ciel, avec pour seul reflet la lune partiellement cachée...
Le matin s'annonçait ensoleillé, ce serait parfait pour faire des ballades comme je l'avais envisagé ... Je retrouvais Noriiko pour le petit déjeuner et nous discutâmes de la journée. J'avais eu une bonne idée pour l'après midi, j'étais ravi que tout se passe comme je l'avais prévu.
Nous passâmes la journée à l'extérieur, allant de boutique en boutique, prenant des renseignements et parfois même, la réputation de Ongaku no Yomi nous précédait... Ce qui m'étonnait tout de même au plus haut point!
Nous avons mangé dans une petite pizzeria, endroit accueillant et chaleureux. Les anglais étaient forts aimable. Noriiko se débrouillait vraiment bien avec la langue, ce qui nous aida fortement!

Vers 14h30, j'abandonnais Noriiko en lui donnant rendez-vous pour le lendemain matin. Je lui ai confié une tâche et après cela, la jeune femme avait quartier libre, ainsi, elle pourrait s'approprier un peu le coin et transmettre ses impressions plus tard...
C'est alors que je pris les transports en commun pour aller vers le quartier de Camden où se trouve mon lieu de rendez-vous...
Le trajet me prit bien une demi-heure, mais ce temps fut agréable, et j'observais tout ce qui se déroulait sous mes yeux, à travers la vitre du bus...
J'arrivais enfin à destination, il fallait maintenant aller à la gare, mais ce ne fut pas difficile, les anglais étaient très méticuleux et tout était indiqué... Suivant les panneaux directionnels, j'arrivais à destination vers 15h10.
Nana serait-elle déjà là?
J'avançais d'un pas rapide mais serein, mon cœur battait la chamade, mes muscles étaient tendus... Je ne savais vraiment pas quoi faire, et pourtant, chaque nouveau pas me guider un peu plus plus vers elle... Vers elle...

*Mais qu'est ce que je fais? Je devrais faire demi-tour... Qu'est ce que je fais là réellement?*

Mes pieds s'arrêtent, presque seuls... Ou bien est ce ma propre volonté? Je me retourne... Je regarde autour de moi... Les gens passent, personne ne fait attention à personne... Et pourtant... Peut être... Peut être qu'une personne parmi tous ceux présent dans cette gare n'attend qu'une chose... Me voir, me parler... Que sais-je encore!

*Qu'est ce que je risque? De rouvrir une blessure qui ne s'est même pas fermée? De l'aimer plus encore que je ne l'ai aimé, si toutefois cela est possible? De la Haïr jusqu'à la fin de mes jours? Ou pire encore... De regretter amèrement chaque jour qui passe me demandant ce qu'il se serait passé si j'avais eu le courage de la revoir?... *

Ma décision fut réellement prise à moment là... Et d'un pas décidé, la tête haute, je me dirigeait vers le quai, le bout du quai... ça sonnait un peu comme le bout du monde... Et cette pensée me plu, quoiqu'il puisse arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6083
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: des retrouvailles... (attendues) [PV Nana Osaki]   Mer 28 Déc - 0:22


    Cette après-midi, j’allais revoir Neru...

    Pendant les deux semaines qui suivirent mon appel, je m’étais remise à penser à notre première rencontre, à savoir dans quelles conditions elle s'était faite. Pendant un moment, j’ai pensé que finalement ce mec n’avait pas autant de valeur que ça. Je voulais même m’en persuader.
    Ce jour où j’ai passé ce coup de fil, peut-être étais-je désespérée et j’avais, sur un coup de tête pris mon téléphone et l’avait appelé.
    Seulement, au fur et à mesure que les jours passaient et que je prenais le temps de réfléchir, les souvenirs me revenaient. Neru avait effectivement beaucoup de qualités semblables à celles de Ren. C’était un mec très attentionné, doux et gentil avec moi. Il jouait très bien d’un instrument et c’était quelqu’un d’un peu maladroit, ce qui lui donnait tout son charme. Exactement comme Ren. Et puis c’était un beau garçon.
    Je crois qu'en fait, je cherchais à me trouver des excuses pour ne pas affronter mon passé...

    Encore dans mon lit à midi passé, j’osais pas sortir de mon lit. Le jour J était arrivé et j’étais terriblement stressée.
    Je me demandais si c’était aussi son cas.
    Surement. Ou peut-être pas...
    Je me mis à rêver de nos retrouvailles, je les imaginais tantôt joyeuses, tantôt désastreuses. Lorsque je rouvris les yeux il était…

    « OH MERDE!!! 14h35! »

    Je bondis alors, hors de mon lit pour aller prendre ma douche et me laver les dents. Je n’avais pas faim. Mon angoisse était revenue d’un coup. Trop stressée pour avaler quoi que ce soit.

    Je fouillai dans ma garde-robe, histoire de trouver quelque chose de potable à me mettre…
    Évidemment, je ne trouvais rien qui me convenait.

    Je me mis à marmonner pour moi-même:

    "Oh et puis merde! Depuis quand est-ce que je m’habille pour les autres, j’en ai rien à foutre d’habitude, allez hop!"

    J’optai donc pour un débardeur noir par-dessus duquel j’enfilai une chemise à carreaux rouge et noir. J’enfilai par ailleurs un jean délavé, taillé au cutteur et les pompes qui me tombèrent sous la main; des converses noires et blanches.

    Une fois devant mon miroir, je sortis ma trousse de maquillage. Rouge à lèvres et Eye Liner avec un peu de fard à paupière rose dégradé vers le violet. C’est vrai que depuis que je vivais à Londres, j’y étais allée molo sur le maquillage. Je voulais pas qu’on me reconnaisse non plus à cause de ça. Car il vrai qu’à l’époque où je vivais encore à Tokyo, je me maquillais quasiment tout le temps pour sortir.
    Au fait! Est-ce que Neru m’avait déjà vu maquillée? Je me souviens que lors de notre rencontre, il pleuvait averse. J'avais même pris une douche cher lui. J'avais pas ramené mon maquillage. Enfin je crois pas...
    Allez pas le temps pour les rêveries!

    Je rangeai alors ma trousse de maquillage, sortis de la salle de bain et enfilai ma veste avant de jeter un œil sur la pendule du salon pour une nouvelle montée d'adrénaline.

    14h55!

    « PUTAINNN…! »

    Je sortis, telle une furie de l’appart, mon sac à main sous le bras.
    Je m’arrêtais un instant dans le couloir et reconsidérais mon look.

    Non ça le faisait pas…
    J’avais un look trop Tennage, alors que mes vingt ans, ça faisait 5 ans qu’elles avaient été enterrées! Je rentrai de nouveau dans l'appart, en manquant de défoncer la porte.
    Je retirai mes chaussures et mon futal pour mettre un jean rouge sans trous, des socquettes et des bottines noires.
    Je sortis en trombe de mon appart, entrai dans la voiture, direction la gare.

    Une fois arrivée à destination, le stress m’envahit au plus haut point.
    Je sortis de ma caisse et me rendis sur le quai qu'il m'avait indiqué par téléphone. Je sentais mon cœur frapper contre ma poitrine, contre mes tempes, mon regard cherchant à percevoir le moidnre détail appartenant à Neru. J’avais chaud, c’était insoutenable, jusqu’à ce que je vis à à peine 20 mettre de moi, dos tourné, un jeune homme élancé à la coiffure virevoltante. Si reconnaissable... Même à travers le temps.

    Je le vis se retourner et regarder dans ma direction avant de se stopper net.

    C’était lui. Son allure, son visage. Son regard…

    La tête me tourna et mes chevilles se dérobèrent sous mon poids…

    Noir total.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
 
des retrouvailles... (attendues) [PV Nana Osaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nana Osaki
» Des retrouvailles attendues [EMMA]
» Des retrouvailles tragiques...
» [Validée]Karusi "Soul" Osaki
» Retrouvailles percutantes...[London]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: