NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Honjô

avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 22
Points : 2452
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/05/2012

Feuille de personnage
Métier: Ex-Guitariste de Trapnest
Age: 22 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]   Sam 19 Mai - 21:08

    Aujourd’hui, je ne devais pas aller à l’agence. Nous venions de rentrer d’une tournée en Europe, et notre manager nous avait laissé deux semaines de repos. Nous en avions bien besoin car, nous étions très fatigués. Fatigue due notamment au décalage horaire et au stress, ainsi qu’aux « after-concert » qui se terminaient pas avant quatre heure du matin. J’étais rentré aujourd’hui, aux alentours d’une heure du matin, étant donné que notre avion avait eu deux heures de retard à cause du mauvais temps. J’avais prévenue Nana, et elle avait donc décidé de dormir autre part qu’à mon appartement. Quand je me réveillais, aux alentours de quatorze heures à mon réveil, posé sur ma table de chevet, j’avais reçu un sms de la part de Reira, me demandant ce que je comptais faire en cette belle journée de printemps. Pendant que j’avais mon téléphone en main, j’eus une folle envie de parler à Nana, mais, ayant cassé son portable, je ne pouvais communiquer avec elle que par l’intermédiaire de personnes de son entourage. J’envoyais donc un sms à Nobuo, en lui demandant s’il savait ce que Nana faisait aujourd’hui. La réponse fut quasi-immédiate. Elle contenait un court texte répondant à ma question, en disant qu’ils étaient en répétition dans les studios aux alentours de quinze heures. Je me préparai donc, en me douchant brièvement et en m’habillant comme à mon habitude d’un look punk. Mon T-shirt blanc sans manches déchiré, sur ma veste noire en cuir sans manches aussi, ainsi qu’un jean noir déchiré lui aussi, des chaussures. Je repassai par la salle de bain, histoire de me coiffer rapidement. Je plaçai mes lunettes de soleil devant mes yeux, en attrapant ma guitare et mes clés. J’ouvris le garage et pris place sur le siège conducteur en cuir de ma Mustang, bête de course qui m’importait peu, pour tout vous dire. Le bruit du moteur v8 aurait fait rêver n’importe qui, sauf moi… Oui, je n’étais absolument pas étouffé par ma gloire, une simple clio m’aurait très bien convenue. Mais là n’est pas le sujet, revenons donc à ce dernier. Je parti de chez moi et arpentais les rues de Tokyo pour trouver le studio où répétait les Black Stones. Je me garai à quelques mètres de là, puis j’entrai. J’allai oublier de passer par la réception, et me dirigeai vers le numéro du local indiqué par Nobu, quand un homme vint se poster devant moi. Il me fixa et dit :

    - Excusez-moi monsieur, mais de jeunes gens sont déjà en train de répéter ici. Et vous n’êtes pas de ce groupe, à moins que vous ne l’ayez intégré cette semaine.

    - Je viens voir ma copine ok ? * baisse les lunettes et sourit *

    - Vous... Vous êtes monsieur Honjô ? Le Guitariste de Trapnest ?

    Je le poussai sans ménagement et entrai dans la salle. Ils étaient tous là. Je lançai joyeusement :


    - Salut tout le monde ! J’viens voir ce que fait la future concurrence !



    Je m’approchai de Nana, doucement… Je me rapprochai de son cou où je déposai un baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6107
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]   Sam 9 Juin - 23:49

    Cela faisait une semaine que l'on enchainait les répétions en studio, non stop.
    J'étais contente de pouvoir m'investir pleinement dans le chant. Cela me permettait de travailler avec acharnement et ainsi éviter de trop penser à Hachi qui vivait maintenant loin de moi dans son appart de luxe avec Takumi Ichinose, le bassiste de Trapnest.

    Lorsque j'ai appris que Hachi était enceinte, cela m'a fait un choc tel que j'ai ressenti le besoin urgent d'en parler à Yasu. Seul lui était capable de faire quelque chose pour me sortir d'un tel désespoir. J'ai d'ailleurs versé ce soir-là toutes les larmes de mon corps. Mais cela aura au moins eu l'avantage de me laisser le temps de réfléchir et d'avoir un regard plus positif sur les choses après cela.

    Après tout, elle avait fait un choix. Si celui-ci la rendait heureuse, alors moi son amie devais l'être aussi.
    J'ai préféré partir de ce postulat. Je pense que c'est une bonne chose... Il faut bien que je murisse moi aussi et que j'accepte la réalité telle qu'elle est, même si elle est parfois difficile à accepter.

    Ces derniers temps nous répétions beaucoup alors je n'avais plus trop le temps ni la volonté de penser à elle. J'avais hâte de retrouver Ren. Seulement comme son avion avait pris du retard, j'ai préféré dormir la veille chez moi, mais ce fût insupportable. Un tel vide...

    Il m'avait envoyé un message pour me dire qu'il venait directement me chercher après la répèt que nous avions ce soir avec les autres membres de Blast.

    J'avais hâte qu'il vienne... Plus que d'habitude.
    Peut-être parce que Hachi me trottait trop dans la tête et peut-être aussi parce que cela faisait maintenant deux semaines que l'on ne s'était pas vu.

    J'étais d'assez bonne humeur... Je me concentrais sur la basse de Shin pour me surmotiver, la passion se lisant sur son visage ainsi que sur celui de Nobu. Je sentais la batterie de Yasu me porter.

    On allait conquérir le monde avec notre nouvel album, c'était sûr ! On était trop motivés pour échouer.

    Je chantais Lucy avec passion et détermination. Lorsque l'on eut terminé de manière explosive (car j'ai jeté le micro sur le sol), j'entendis derrière moi une voix qui m'était très familière et qui me rempli de joie quasi instantanément.

    "Salut tout le monde ! Je viens voir ce que fait la nouvelle concurrence !"

    Je ramassai le micro tombé sur le sol après avoir regardé furtivement Ren entrer dans la pièce.
    Je n'eus pas le temps de me tourner que je sentis ses lèvres prendre possession de mon cou.
    Ce qu'il m'avait manqué...

    Mais ce n'est pas pour autant que je me suis mise à l'embrasser devant tout le monde. Même si l'envie était présente... Je ne voulais pas étaler ma vie privée devant l'ingé son, même si je commençais à bien le connaitre. Mon coach de voix m'avait énervé aujourd'hui avec ses blagues à deux balles... On a définitivement pas le même humour et il a tendance à trop se comporter avec moi comme si on avait élevé les cochons ensemble. Je lui ai quand même bien fait comprendre que ce n'était pas le cas.
    Plusieurs raisons qui m'ont imposé une distance vis-à-vis de Ren...
    Je m'étais seulement contenté de le regarder avec tendresse tout en lui souriant.

    "Dommage pour toi, on vient de terminer !"

    En fait, on avait encore une chanson à faire... Mais j'avais envie de le narguer, mais je ne vais pas le cacher, maintenant qu'il était là, j'avais envie de partir, passer du temps avec lui... J'avais besoin de lui parler, vider mon sac, le serrer dans mes bras, je n'avais plus la tête à répéter.

    Mais la tête de Renard me rappela à l'ordre ainsi que Shin.

    "Ben on a pas encore fait Rose... !"

    J'avais envie de les insulter mais ils n'auraient pas compris. Alors docilement, comme si de rien n'était, je me remis en condition pour interpréter la dernière chanson.



_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Ren Honjô

avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 22
Points : 2452
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/05/2012

Feuille de personnage
Métier: Ex-Guitariste de Trapnest
Age: 22 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]   Sam 30 Juin - 18:48

    Je m'assis sur une chaise, dans un coin du studio. Nana me regardait avec tendresse, et peut-être avec une certaine envie tandis que les visages de Shin et Nobu étaient éclairés d'un très grand sourire. Yasu, toujours impassible, mais sûrement content de me revoir en pleine forme aussi. Nana, sous son air distant attendait sûrement la fin de la répétition pour pouvoir passer du temps avec moi, une preuve irréfutable fut qu'elle voulut abréger cette répét' en oubliant, sûrement intentionnellement, une chanson.

    - Vous n'avez pas encore fait Rose ? C'est une des mes préférées ! Ca serait bête de l'oublier, alors que je suis là, non ? *Clin d’œil à sa chère et tendre*

    Elle ramassa donc docilement le micro qui était tombé on ne sait comment... Sûrement ça qui avait provoqué ce son si strident qui m'avait envahi les tympans quand je suis entré. Avant que les premiers accords ne retentissent, je sortis la guitare que je transportais dans sa housse. Le morceau commença, et je grattais les quelques accords que je reconnu de la mélodie.
    L'harmonie du groupe était telle que je me sentis revenir quelques mois en arrière, quand j'étais encore dans la formation de Blast. La batterie de Yasu était toujours aussi calée et ça tournait dur. Shin, sa basse était comme la mienne à l'époque, et Nobuo, toujours fidèle à ses créations. La voix de Nana était si envoûtante que je me pris à la désirer en pleine répét'. Ça devait sûrement être le résultat des 2 semaines passées sans elle.

    La répétition finie, tout en gaité, je proposais à mes amis d'aller boire un petit verre dans un bar. Comme à son habitude, Yasu tel un homme droit refusa poliment mon invitation et décida de rentrer en Taxi. Shin et Nobu ne se firent pas prier, et ils partirent aussi vers l'établissement le plus proche. J'attendis que les deux fêtards du groupe soient rentrés dans le club avant de me rapprocher de Nana, lui prendre la taille et de l'embrasser longuement (et langoureusement ! Razz), avant de lui murmurer à l'oreille quelques mots. Je lui fis un clin d’œil puis je l'attrapa par la main pour que nous nous retrouvions dans le bar.

    - Tu m'as beaucoup manquée... Nana, je t'aime...

    Shin et Nobu nous attendaient un verre d'alcool déjà en main. Je m'assis à côté de Nobuo et commandait un petit verre de saké. Nous avions déconné un bon moment. Jusqu'à tard dans la nuit ou plutôt tôt le matin, ça dépend des gens ! Je payais un taxi pour que Shin et Nobu puissent rentrer sans... Encombres. Puis je ramenais Nana dans mon appart', dans ma Mustang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6107
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]   Jeu 5 Juil - 20:21

    Ren insista pour que nous fassions Rose.
    Sans broncher plus que ça, je me remis au travail, prenant place devant le micro, comme tous les autres membres devant leur instrument.
    Tout à coup, Ren qui portait sa guitare sur le dos, retira celle-ci de sa housse et commença à l'enfiler.
    Instantanément, Shin lança un "trop cool !" empli d'enthousiasme. En même temps ça se comprenait, Ren était considéré comme un Dieu pour le jeunot de la bande.
    Moi je fixais Ren avec des yeux surpris. Je ne m'attendais pas à ce qu'il décide de nous accompagner à la guitare. J'étais contente de la surprise qu'il venait de nous faire.
    C'est alors avec de nouveau tout mon enthousiasme que je me mis à hanter Rose.
    Et là j'entendis la basse de Ren... Celle qui faisait tant vibrer à l'époque. Celle qui faisait partie de Ren. Celle qui avait provoqué chez moi un véritable coup de foudre... En arrière plan, j'entendais Ren quelques année plus tôt, celui qui était encore membre de Blast avant de cartonner au Japon : la basse de Shin...
    J'avais l'impression de chanter une nouvelle version de Rose.
    Lorsque nous finissames, je lâchai un soupir de satisfaction en regardant Ren le regard empli d'amour. C'est bon de retrouver l'homme que l'on aime...

    Nous terminâmes la répétition et comme il n'était pas trop tard, Ren proposa de s'arrêter dans un bar histoire que l'on fête son retour.
    Comme d'hab, Nobu et Shin ont sauté de joie, seul Yasu a préféré rentrer chez lui, pour rester fidèle à lui-même...

    Shin fit entrer Nobu derrière lui, pendant que Ren et moi restâmes en retrait pour pouvoir enfin nous retrouver.

    Nous nous embrassâmes longuement. Son parfum m’enivrait toujours plus lorsque je le retrouvais après une longue absence. IL ne l’a d’ailleurs jamais changé depuis que l’on est ensemble…
    Tout ce que touche Ren lui appartient. Des millions de gens ont le même parfum, des millions peut-être ont la même guitare que lui, on la même coupe de cheveux que lui, la même veste en cuir… Mais tout lui va mieux qu’à quiconque. Toute personne portant la même chose que lui est pour moi une contre-façon.
    A l’époque, j’admirais tellement Ren que je voulais m’habiller exactement comme lui, avoir autant de piercings… Et même aujourd’hui. Je porte les mêmes bottes que lui... Mais je sais très bien que sans lui, je suis foutue. Je sais que c’est lui et pas un autre.

    Lorsqu’il me dit 'Je t’aime', je l’embrassai passionnément pour lui donner ma réponse.

    Après nous être coupés du monde pendant… Quelques secondes… Ou quelques minutes ? Je rouvris enfin les yeux et observai son visage radieux... Ses yeux brillaient autant que les étoiles qui nous entouraient ce soir.

    Son corps robuste et sa voix qui excitait mon attention me donnaient envie de nous mélanger dans les draps de soie qui nous attendaient cette nuit. Il m’avait tant manqué…


    Il me prit par la main, m’ouvrit la porte du bar pour me laisser entrer la première.

    Nobu et Shin commandaient leur boisson, et Ren proposa de payer la tournée, alors il commanda deux sakés de plus, pour lui et moi.

    Nous restâmes un bon moment dans le bar à discuter de choses et d’autres. Les petites anecdotes de Ren par rapport à sa tournée, au public qu’il avait reçu, les imprévus de dernière minute, ce qui me donnait davantage envie de percer à mon tour.

    Shin faisait des éloges à n’en plus finir à Ren, pendant que Nobu pensait à des nouvelles idées de chansons et s’était mis à griffonner sur son téléphone.

    Une fois la soirée terminée, Ren paya la note et nous nous séparâmes. Shin allait encore une fois squater chez Nobu ; et Ren et moi, nous irions dans sa voiture pour rentrer chez nous.

    Je bouclai ma ceinture et il démarra la voiture.
    Je me mis à observer Ren discrètement. Il était concentré par la route, un air sérieux sur le visage, celui-ci étant éclairé par les réverbères qui défilaient au fur et à mesure que nous avancions.
    Y'avait pas à dire, je restais comme à l’époque où je l’avais connu… Ren était un très beau mec et il dégageait vraiment quelque chose de particulier.
    Quelle fille peut résister à un charme ambulant comme le sien. Moi j’en suis tout bonnement incapable, malgré toute ma volonté, je ne pourrais pas…

    Ren était excellent musicien, mais pour avoir un tel succès auprès des fans de son groupe, son talent n'a pas tout fait. Je sais bien que c’est son air « inaccessible », comme absorbé par un "ailleurs" qui attirent ces hordes de gonzesses.

    Je le fixai un peu plus…

    Dire que c’est moi qu’il a choisi… Je crois qu’en fait je ne mesure pas la chance que j’ai…

    Je me résous à regarder la route.

    « Je pense qu’on est prêts pour les concerts.. Tu trouves pas ? On envoie du lourd ! Je suis sure qu’on va cartonner... »

    Je l’espérais de tout mon cœur, en tous cas. Je ne vivais que pour cela et je ne vivrais bien aux côtés de Ren qu’après avoir obtenu ma victoire personnelle. J’avais besoin de prouver que j’étais comme lui. Le surprendre, lui montrer que même si nous étions de nouveau ensemble, cela ne rimait pas avec dépendance…. Même si au fond de moi, je savais bien que s’il décidait de m’abandonner de nouveau, je ne survivrais pas.
    Maintenant qu’on s’était retrouvés, il était hors de question qu’on se sépare.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Ren Honjô

avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 22
Points : 2452
Réputation : 6
Date d'inscription : 16/05/2012

Feuille de personnage
Métier: Ex-Guitariste de Trapnest
Age: 22 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]   Sam 18 Aoû - 19:25

    Au bar, ne voulant laisser un gros blanc, je déballais les nombreuses anecdotes en rapport avec notre tournée, pendant que Shin n’arrêtait pas avec des compliments sur ma personne. Nobuo lui était toujours à fond dans la musique, et même pendant cette petite soirée, il composait des morceaux qu’il gardait précieusement sur son téléphone.
    Cependant, l’heure tourna et nous durent repartir chacun de notre côté, enfin … Moi avec Nana, que je désirais grandement, et Shin rentra chez Nobu grâce à un taxi que je leur payais. Nana monta du côté passager de ma Mustang Shelby tandis que je lançais ma guitare sur le banquette arrière pour ensuite m’installer derrière le volant. A peine la clé fut elle insérée que le moteur de la voiture émit un vrombissement qui aurait fait rêvé n’importe qui. Nous bouclâmes nos ceintures de sécurité, puis je m’engageais sur la route, en direction de mon appartement. J’étais assez concentré sur la route, mais je sentais le regard admiratif de Nana posé sur mon visage, elle devait réfléchir à beaucoup de choses en ce moment… Moi, je me souvenais de notre première rencontre, dans sa robe rouge, au premier rang … Elle m’avait fait un tel effet, qui ne s’est toujours pas estompé, je ressens toujours la même chose, exactement la même chose quand je la vois maintenant qu’à l’époque où nous nous sommes rencontrés … Seulement maintenant, je la trouvais de plus en plus proche de moi, au niveau musical. D’ailleurs, une question émana de sa bouche fine à laquelle je ne répondis pas tout de suite, le temps de savourer la voix de cette magnifique femme … Elle m’avait vraiment manqué …

    « Je pense qu’on est prêts pour les concerts.. Tu trouves pas ? On envoie du lourd ! Je suis sure qu’on va cartonner... »

    « Effectivement, vous vous êtes bien améliorés depuis la dernière fois ! On aurait cru retrouver l’ancienne formation… Je m’en faisais la remarque tout à l’heure, la batterie de Yasu tourne toujours aussi bien, et les créations de Nobu’ ne sont pas mal non plus ! Mais le plus étonnant reste Shin, je m’entendais à l’époque où je tenais la basse dans Blast… ! Vous n’avez rien à envier à Trapnest, mais ce n’est pas vraiment comparable, nous n’avons pas le même style de musique … Je suis heureux de faire partie de Trapnest, mais des fois, la musique Punk me manque un peu… »

    Je sortis mon paquet de Seven Stars et portai une clope à ma bouche. Je l’allumai quand mon téléphone portable sonna. Je savais que c’était sûrement important, vu l’heure, mais ça m’énervait un peu quand même, je ne voulais pas être privé de Nana plus longtemps… Je répondis donc à contrecoeur. Ce que me dit la voix au téléphone m’énerva encore plus…

    « Salut Ren ! C’est Takumi. Demain, on doit faire un briefing de notre tournée. Faut que tu sois aux studios vers 7h30, faut qu’on revoit des trucs. Passe une bonne nuit ! »

    « Salut Takumi. Euh... On ne peut pas reporter ça ? Je voudrais être tranquille pendant quelques jours, ça serait bien. »

    « Ecoute, discute pas. Demain, 7h30 au studio. Bonne nuit. »

    Je raccrochai, dépité. Je n’aurais que trois heure pour voir Nana. Le temps passe si vite , il était déjà 4h30…
    Nous arrivâmes enfin chez moi. Je rentrai ma voiture dans mon garage, et entraînait Nana par la main à travers les escaliers. J’ouvris la porte, laissant passer la femme que je désirais avant de rentrer et de claquer la porte derrière moi. J’avais tellement envie d’elle que je ne pris même pas le temps d’enlever ma main de sur la poignée de la porte que je l’embrassai déjà. Je la pris dans mes bras tout en l’embrassant et en l’emmenant vers le canapé où je l’allongeais doucement, mais sans cacher mon envie irrésistible de ce corps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 6107
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]   Dim 19 Aoû - 23:57



    « Effectivement, vous vous êtes bien améliorés depuis la dernière fois ! On aurait cru retrouver l’ancienne formation … Je m’en faisais la remarque tout à l’heure, la batterie de Yasu tourne toujours aussi bien, et les créations de Nobu’ ne sont pas mal non plus ! Mais le plus étonnant reste Shin, je m’entendais à l’époque où je tenais la basse dans Blast … ! Vous n’avez rien à envier à Trapnest, mais ce n’est pas vraiment comparable, nous n’avons pas le même style de musique … Je suis heureux de faire partie de Trapnest, mais des fois, la musique Punk me manque un peu … »

    Toi aussi tu l’as remarqué…
    Pensais-je lorsqu’il parla de Shin et sa manière de jouer de la basse. C’est clair que Shin était la copie conforme de Ren quand il jouait. La copie de Ren deux ans auparavant…

    « C’était cool de t’être joins à nous, j’ai vraiment kiffé…»

    Il était clair aussi que Ren avait évolué avec le temps, sa manière de jouer s’avérait être plus puissante.
    Je me souviens du jour où Shin était venu passer l’audition pour intégrer le groupe que Nobu et moi tentions de reformer.
    Il nous avait tous deux complètement laissé bouche bée. On ne s’attendait pas à un tel niveau, et je ne m’attendais pas à halluciner comme ça. Les yeux fermés, j’avais l’impression que c’était Ren qui jouait à côté de moi. J’étais tellement déstabilisée que j’en m’en suis arrêté de chanter. Je me suis même brûlé comme une conne avec la cendre de la cigarette que je tenais entre les doigts.
    Ce jour, je m’en souviens comme si c’était hier. Il avait été magique. On avait trouvé le bassiste qui allait nous permettre d’aller de l’avant, conquérir à notre tour Tokyo.
    Soudain, la sonnerie de portable de Ren se mit à sonner. Même s’il était au volant, il ne se soucia pas plus que ça de décrocher. Il devait avoir l’habitude de gérer plusieurs choses à la fois. Sauf que la cigarette à la main, l’autre sur le volant et le téléphone à l’oreille, ça ne me rassurait pas tellement.
    Mais ça devait être important, du moins je l’espérais, parce j’avais pas du tout envie qu’on nous dérange. Ce soir, je voulais qu’on le passe tous les deux sans rien ni personne pour nous soûler. Qu’on puisse être coupés du monde, comme on savait si bien le faire lorsqu’on vivait encore ensemble. Dans notre bulle, Ren et moi.

    Et merde c’était cramé. Et vu la gueule qu’il tirait, j’étais à peu près sûr que c’était Takumi qu’il venait d’avoir au bout du fil.
    Je ne lui posai même pas la question logique : « Qui c’était ? ». Je m’en doutais et je ne voulais pas qu’il confirme mon a priori, pour me casser le moral.
    Je préférais ignorer. Oui je préférais égoïstement ignorer qu’il n’allait surement pas pouvoir dormir de la nuit… Parce que si Takumi appelait à une heure pareille, ça voulait dire qu’il avait besoin de Ren le lendemain. Ça le dérangeait pas de faire comme si personne à part lui n’avait de vie privée.
    Mais tant pis. Il nous restait peu de temps pour profiter de nous deux, alors une fois la porte franchie, Ren ne tardât pas.
    Après avoir fermé la porte il se mit à m’embrasser avec passion et à m’emmener vers son canapé sur lequel il m’allongea. Il s’allongea entre mes jambes ouvertes à son tour, et vint à la rencontre de ma langue, qui enlaça la sienne aussitôt. Je le serrais fort contre moi.
    Je commençais à avoir très chaud. Alors délicatement avec la main, je le décollai de mon propre corps pour commencer à lui déboutonner la chemise. C’est pas pour autant qu’on s’était arrêter de se rouler des pelles. Je le sentais très excité. Alors, je déboutonnais son pantalon.
    Cool, il n’avait pas mis de ceinture cette fois. Il avait tout prévu...
    De ma main gauche, je me mis à lui caresser le torse, à effleurer un téton, puis l’autre, puis je remontai vers son cou que je saisi pour mieux aventurer ma langue dans sa bouche. Pendant ce temps, mon autre main avait glissé dans son caleçon où je sentais la virilité de mon homme dans toute sa splendeur.
    De plus en plus stimulée, je caressai de bas en haut son sexe. Le fait de le toucher de nouveau me procurait des sensations fortes qui me faisaient machinalement soupirer de plaisir.
    Je décollai mes lèvres des siennes pour lui prononcer ces mots.

    « Tu m’as manqué Ren… »

    Je voulais qu’il me fasse oublier toutes les pensées négatives que j’avais ruminé ces derniers temps à cause d’Hachi.
    Ren, lui était revenu à moi, je voulais en savourer chaque seconde. De peur de le perdre. Cette peur qui régnait constamment.


_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passage à l'improviste ! [ PV: Ex-Black Stones ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA RPG {NOWADAYS} :: Flash Backs...-
Sauter vers: