NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 Déjeuner surprise [PV Yasu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Déjeuner surprise [PV Yasu]   Jeu 2 Mar - 0:03

Le mois de Mars venait de commencer. Bientôt ce serait la date tant redoutée chaque année. Cela avait beau faire 6 ans maintenant, nous continuions tous à être affectés par le décès de Ren. Tous ses proches, surtout Yasu qui était comme son frère et qui se sentait responsable de tout ce qui en avait découlé. Je n'étais pas particulièrement proche de Ren, je ne le connaissais que très peu personnellement. Je l'avais vu une fois au karaoké tout au plus. Mais je ne pouvais pas faire comme si de rien n'était alors que mes proches en souffraient toujours.

C'était pour cette raison que j'avais proposé à Yasu de le retrouver à sa pause déjeuner à Chiyoda. Dans mon texto, je ne lui avais rien dit de spécial, je lui suggérais simplement qu'on pouvait se retrouver à midi pour déjeuner ensemble. Mais je me disais que je pouvais au moins faire ça pour essayer de le distraire et l'empêcher de sombrer dans ses idées noires. Et s'il avait envie de m'en parler, il m'en parlerait, mais je ne le forcerais à rien. Notre relation était basée sur la confiance mutuelle et les échanges tacites. Nous n'étions pas de grands bavards, surtout quand il s'agissait de parler de nous-mêmes. Ça me rassurait dans un sens, Yasu était calme et posé, il ne se laissait pas dominer par les émotions et gardait la tête sur les épaules. J'admirais cette facette de sa personnalité, tout comme j'appréciais qu'il apporte de la stabilité à ma vie. Grâce à lui, mes mauvaises manies avaient disparu.

Pour préparer ma surprise qui n'en était pas vraiment une vu que j'avais mis Yasu au courant, je me décidai à préparer des bentos. Il n'aurait sans doute pas beaucoup de temps pour manger et un restaurant serait trop long. Pour lui éviter de se mettre en retard dans son travail, je devais lui préparer un bento. Je mis du riz dans le cuiseur, et je me mis à préparer des boulettes de viande. C'était Hachi qui m'avait montré comment faire, elle était douée en cuisine, alors que pour ma part je me contentais toujours du strict minimum sans forcément prendre le temps de préparer de bonnes choses. J'accordais tellement d'importance à mon travail qu'il était rare que je prenne le temps de faire quelque chose d'élaboré. Puis je fis cuire également quelques légumes à la vapeur que je coupais en morceaux. Avec une part du riz que je venais de faire cuire, je préparai quelques sushis et laissai le reste de riz pour le manger tel quel. Je répartis le tout dans deux bentos différents et je les mis dans un sac plastique, accompagnés de bouteilles d'eau.

En me rendant à Chiyoda, j'achetai dans une boulangerie deux tartelettes aux fruits en guise de dessert. Mais... qu'est-ce que j'étais en train de faire ? D'abord je préparais deux bentos et ensuite j'achetais même des pâtisseries... Et si je commençais à m'enflammer en fin de compte ? J'en avais sans doute trop fait, ça ne me ressemblait pas, j'étais gênée d'avoir agi de la sorte. Je devais me montrer plus mesurée et garder la tête sur les épaules. Il m'était difficile d'admettre que Yasu avait semé le trouble dans mon cœur, moi qui étais si peu encline aux relations amoureuses.

Pendant tout le trajet qui me menait à Chiyoda et au cabinet d'avocats dans lequel travaillait Yasu, j'arborai une mine renfrognée, j'étais presque en colère contre moi-même. J'avais 33 ans, alors ce n'était vraiment pas le moment d'agir comme une adolescente amoureuse. J'étais enfin arrivée devant le cabinet d'avocats. Il ne me restait plus qu'à attendre que Yasu sorte. Nous irions sans doute nous poser dans un coin tranquille pour manger, puis chacun vaquerait à ses occupations cette après-midi. En attendant, je m'adossai contre un poteau, appréciant la chaleur de ma veste avec ce temps assez frais. Puis Yasu sortit et je le vis approcher. Je me redressai alors et tentai d'afficher un air calme et détaché. Je lui dis alors :


"Salut Yasu, tu as bien travaillé ? J'ai amené des bentos, j'ai pensé que ça serait plus pratique que d'aller au restaurant. Tu veux qu'on aille où pour les manger ?"

Volontairement, je n'avais pas précisé que c'était moi qui avais préparé les bentos, même s'il devait s'en douter. Je ne voulais pas qu'il se dise que je devenais trop... passionnée. Je voulais conserver l'image d'une fille qui garde le contrôle et qui ne se laisse pas emporter par les sentiments. C'était en raison de mon caractère mature et perspicace qu'il m'avait choisie, je me devais de ne pas le décevoir. Il se faisait déjà suffisamment de soucis avec ses proches sans que je lui rajoute davantage de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner surprise [PV Yasu]   Ven 3 Mar - 0:08

Ce fut sous une pile de dossiers que le mois de mars commença.Aujourd'hui, il y avait de tout mais c'est généralement à partir de cette date qu'on commence à reporter les fraudes fiscales de fin d'année, notamment au niveau des salariés non déclarés. Le pire, c'est que ce sont généralement les entreprises les plus aisées financièrement qui usent de cette méthode afin d'économiser de l'argent pour les impôts. Tout ça pour nourrir les vautours que sont les actionnaires des multinationales afin de pouvoir engranger un autre million de yens supplémentaires. Cependant, certains contrôles sont faits et ces dossiers sont des contestations de grandes entreprises que le cabinet traite. Pour ma part, j'ai quelques entreprises que je dois défendre en justice lors d'une date ultérieure, même si cela m'enchante guère, je me dois de m'acharner à la tâche car comme dit l'expression, la vie fleurit par le travail. Quand j'y repense, je me dis que je ne regrette en rien tout ce chemin parcouru pour arriver là où j'en suis, je me devais d'être un fils exemplaire pour mes parents car ils m'ont recueilli et ont su prendre soin de moi quand je n'avais plus rien. En quelque sorte, c'est grâce à eux que j'ai pu avoir une seconde chance dans la vie, sans eux, j'aurais probablement fini à la rue, ou adopté par un couple moins bienveillant. C'est pour cela que jamais je n'osais demander des choses à qui que ce soit, car j'estimais avoir déjà tout ce que je voulais.

Sans broncher, j'enchaînais dossier sur dossier dans un silence religieux et d'une rigueur absolue, répondant de temps à autre aux coups de fil concernant le professionnel. Dans le cadre juridique, les piercings étaient très mal vu car ils ne concordaient pas trop avec la droiture et le sérieux de la justice. Toutefois, je conservais mes lunettes au bureau lorsque j'étais seul, les enlevant que lors de la réception de clients ou de collègues. Les professions libérales étant soumises à des droits et des obligations bien plus strictes, je ne pouvais contester cette interdiction, me pliant alors aux règles immuables. Pendant quelques instants, il m'arrive de penser à Ren en voyant que l'on approche bientôt du 4 et 5 mars, qui sont respectivement la date de la mort de Ren et de l'anniversaire de Nana. Il m'arrive encore de penser à ce que serait devenu leurs vies si jamais il n'y avait pas eu cet accident tragique. Ils seraient sans doute encore ensemble, peut-être auraient-ils même des enfants, mais qu'importe, le destin est ainsi fait et les voix divines sont impénétrables.

Il était bientôt l'heure du déjeuner et je n'avais rien sur moi pour me restaurer sur place, cependant je ne mangerais pas seul car Miu m'a prévenu de sa venue pour que l'on puisse prendre notre repas à deux. Je ne sais pas si elle avait choisi un endroit mais c'est elle qui a lancé l'initiative de prendre sa pause avec moi, elle doit donc choisir ce qui lui plaît, je m'adapterai. Le cabinet avait beau laisser une heure, je ne pouvais pas prendre autant de pause sans rien faire. Je terminais donc mon affaire avant de sortir, prenant soin de mettre ma veste et mes lunettes avant de sortir. Le cabinet était silencieux, comme si personne n'était présent, mais derrière chaque porte close, il y avait un homme ou une femme toujours plongé dans la paperasse ou en train de se reposer, mais je ne suis pas là pour juger mes collègues, seul mon travail et la satisfaction de celui-ci compte. En sortant du travail, j'ai pu distinguer une silhouette que je connaissais maintenant depuis plus de 6 ans, celle avec qui je partageais ma vie dans la confiance la plus grande. Elle tenait avec elle un sac en plastique, probablement de quoi nous nourrir mais je pouvais me faire des illusions. En me voyant arriver, elle engagea la conversation.

-Salut Yasu, tu as bien travaillé ? J'ai amené des bentos, j'ai pensé que ça serait plus pratique que d'aller au restaurant. Tu veux qu'on aille où pour les manger ?

Des bentos? Elle a dû en prendre à un traiteur du coin, même si je ne connaissais pas de vendeurs de bentos dans les environs, à moins qu'elle ait préparé ça toute seule. Cela m'intriguait un peu, mais j'en saurais davantage une fois que j'aurais pu goûter ce met. Ne voulant pas la brusquer sur l'origine du plat et voulant profiter d'un moment convivial à l'écart de la vie active, je pris la parole, m'approchant d'elle pour lui prendre la main disponible.

-Salut Miu. Oh tu sais, la routine, rien de spécial. Pour manger nos bentos, il y a un parc à une centaine de mètres, on sera tranquille, ça te tente?

L'arrondissement de Chidoya n'était pas très connu pour ses parcs mais plutôt pour ses nombreux bâtiments juridiques et administratifs, pourtant, le parc près du cabinet est très plaisant, c'est une sorte de jardin d'Eden pour ceux qui ont l'audace d'explorer les lieux. Je ne la forçais pas à aller à cette destination, mais nous marchâmes quand même un peu afin de ne pas rester immobile et de profiter du bonheur d'être ensemble. Cette heure était comptée mais je ne devais pas la gâcher à la vue de l'effort qu'elle a fait pour venir jusqu'à mon lieu de travail. Bien que mature et réfléchie, elle a quand même, au fond de son être, une étincelle qui provoque la passion. Qu'il est bon de tenir à quelqu'un et de rendre cette personne heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner surprise [PV Yasu]   Lun 6 Mar - 0:55

Alors que j'avais pris l'initiative de rejoindre Yasu pour sa pause déjeuner, je m'étais rendue compte que quelque chose clochait chez moi. J'avais passé la matinée à cuisiner des bentos ? Comment était-ce possible ? Ce n'était pas mon genre d'agir comme... une femme au foyer gâtant son petit mari. Je n'étais clairement pas la femme qu'un homme rêvait de retrouver le soir à la maison après une journée de travail. Mais Yasu, lui, appréciait de me retrouver dans notre appartement... et il parvenait à me comprendre, là où tous les autres me trouvaient froide et ne cherchaient pas plus loin. Et la différence d'âge ne l'avait pas effrayé, pas comme Nobu qui s'était intéressé à moi mais qui avait fui ensuite, trop intimidé par une femme mûre. Certes, nous n'avions que 3 ans d'écart, mais ça compte tout de même. À 27 ans, n'avoir jamais eu de petit-ami... C'était la première fois que je découvrais ce que c'était que les sentiments amoureux, qui pourtant me répugnaient tant. Aujourd'hui, cela faisait six ans que nous étions ensemble, et quelques années que nous habitions dans l'appartement qu'il avait acheté dans le 8ème arrondissement. J'étais heureuse ainsi et je prenais soin de Yasu à ma façon, tout comme lui veillait sur moi.

J'avais attendu qu'il sorte du bureau tout en cogitant. Lorsque je le vis arriver, je me redressai et tentai de feindre le calme en l'abordant. Je n'avais heureusement pas fait la bêtise de m'habiller autrement qu'à l'accoutumée. J'étais vêtue aussi simplement que d'habitude, un legging, une robe à manches longues, des ballerines, le tout de couleur neutre, terne comme diraient certains. J'avais simplement pris deux mèches de cheveux de chaque côté de mon visage pour les attacher ensemble en une queue de cheval, laissant le reste de mes cheveux libre. À mon soulagement, Yasu ne fit aucun commentaire sur la provenance des bentos lorsqu'il me répondit.


"-Salut Miu. Oh tu sais, la routine, rien de spécial. Pour manger nos bentos, il y a un parc à une centaine de mètres, on sera tranquille, ça te tente?"

"C'est une bonne idée, on n'a qu'à aller se poser dans le parc en profitant du calme. Comme ça, tu ne seras pas en retard pour retourner au boulot ensuite, c'est parfait."

Répondis-je avec un sourire. Puis il me prit par ma main libre et nous nous dirigeâmes vers le dit-parc. J'avais beau commencé à être habituée à ses gestes, cela me faisait toujours un drôle d'effet. Je regardai nos mains entrelacées à peine quelques secondes, puis je constatai comme d'habitude qu'il adaptait ses pas aux miens. Il était beaucoup plus grand que moi, alors il était fréquent qu'il fasse une enjambée quand moi il m'en fallait deux. Mais quand nous marchions main dans la main, il calait ses pas sur les miens, pour avancer à la même allure que moi. Cela me fit sourire, car il pensait toujours à moi.

Puis nous atteignîmes le parc. Je cherchais du coin de l'œil un endroit où l'on pourrait se mettre. Le mois prochain, ce serait le hanami, mais à l'heure actuelle, le parc n'était pas très fréquenté, pour ma plus grande joie. Je n'aimais pas les endroits particulièrement bondés, je trouvais cela étouffant. Lorsque je vis un banc, je proposais à Yasu de s'y asseoir. Nous étions situés en face d'un lac, où des canards se baignaient paisiblement.


"Regarde ce banc, il est bien, non ? La vue est belle, on est au calme, on devrait manger ici."

Puis je commençais à sortir les bentos du sac, ainsi que les bouteilles d'eau. Je posai un bento sur les genoux de Yasu et lui tendis une bouteille. Puis je pris la parole pour le taquiner en prenant un air désapprobateur et un ton sévère.

"Dis-moi, je me trompe ou tu manges dans ton bureau en temps normal ? Tu sais que tu devrais en sortir de temps en temps ? Si tu ne sors pas, on va finir par te confondre avec un vampire."

Puis je l'incitai à ouvrir son bento en ouvrant le mien. Je repris un ton normal pour lui souhaiter un bon appétit, tout en fixant ma nourriture et en prenant mes baguettes.

"On ferait bien de manger, tu n'as qu'une heure de pause, je ne veux pas te mettre en retard. Mais profite-en pour te déconnecter du travail et t'accorder une vraie pause pour une fois. Bon appétit !"

Je me demandai s'il allait en profiter pour me parler de Ren ou Nana. Je ne voulais pas le forcer à en parler, juste l'aider à passer cette date du mieux possible. Et je me demandai aussi s'il allait profiter du fait qu'il n'y ait personne pour m'embrasser. Je ne prenais jamais l'initiative des baisers, encore trop peu habituée à cette attitude pourtant normale dans un couple. Cela avait beau faire six ans, j'avais du mal à me mettre en tête que c'était naturel. Et... il m'était toujours difficile de lâcher du lest, même en présence de Yasu. Il fallait toujours que je me contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Déjeuner surprise [PV Yasu]   Lun 6 Mar - 23:47

Voir Miu lors de la pause déjeuner était déjà une surprise en soit, car les occasions qu'elle a pour venir me voir sont assez rares, mais ce qui me surprit davantage, c'est le fait qu'elle ait ramené de quoi manger afin de gagner du temps, mais aussi pour pouvoir prendre notre repas à un endroit tranquille sans la moindre interférence. Le parc non loin d'ici est un très bon emplacement pour admirer le paysage au calme et à l'abri des regards. J'étais heureux avec elle car c'est la seule personne qui arrive à me comprendre dans mes faits et gestes sans que j'ai besoin de lui dire quoique ce soit et je pense qu'elle avait besoin d'une oreille attentive ainsi que de compliments pour qu'elle puisse avancer. Depuis qu'on est ensemble, elle a arrêté de se tailler les veines et les cicatrices sur ses bras ont quasiment disparu avec le temps. On a même pris le temps de se trouver un foyer afin d'habiter ensemble et de vivre au delà des événements du passé. Seul l'avenir comptait et c'est avec elle que j'ai choisi de le vivre, pour le meilleur et pour le pire. On était tout les deux chargés dans nos emplois du temps, par conséquent, ce moment à deux est une véritable aubaine pour être intime l'un envers l'autre sans pour autant être chez soi. Elle semblait être d'accord quand à l'idée de manger au parc que je lui avais suggéré, ce qui me ravit car comme je pouvais l'attendre, elle aurait préféré manger à un endroit silencieux et loin des regards. Elle aime avoir de l'attention, mais pas de tout le monde, elle n'aime pas être le centre du monde, mais juste qu'on la remarque un peu, elle ne pourrait clairement pas s'exposer comme Yuri Kosaka par exemple, et tant mieux, je tiens à ce qu'elle garde un minimum de pudeur et de respect pour elle-même. L' actrice était souriante lorsque nous nous dirigeâmes vers le parc, en essayant de ne pas aller trop vite. Il y avait une différence de taille entre mes jambes et les siennes et le fait de marcher en parfaite symétrie permet un meilleur confort. Comme prévu, il n'y avait pas grand monde, le hanami n'était pas avant le mois prochain, il y avait donc de la place au parc, notamment un banc avec vue sur le lac. J'ai eu à peine le temps de tourner la tête vers Miu qu'elle avait déjà compris ou je voulais en venir en me faisant une proposition.

-Regarde ce banc, il est bien, non ? La vue est belle, on est au calme, on devrait manger ici.

-C'est d'accord, allons y Miu.

Disais-je en hochant la tête afin de montrer mon approbation pour cette place. A peine assis sur le banc qu'elle posa le bento sur mes genoux avec une bouteille d'eau. Elle prit ensuite un ton sévère avec un air désapprobateur, comme si je venais faire une bêtise.

-Dis-moi, je me trompe ou tu manges dans ton bureau en temps normal ? Tu sais que tu devrais en sortir de temps en temps ? Si tu ne sors pas, on va finir par te confondre avec un vampire.

C'est avec un sourire et un ton sérieux que je lui répondis, lui faisant un sous-entendu avec son signe astrologique

-Les vampires aiment bien les jolies vierges, tu dois avoir raison

Suite à cette taquinerie, un léger rire sortit de ma bouche, laissant apparaître un rictus sur mon visage. Voyant ensuite que Miu avait ouvert son bento, je fis de même prenant mes baguettes.

-On ferait bien de manger, tu n'as qu'une heure de pause, je ne veux pas te mettre en retard. Mais profite-en pour te déconnecter du travail et t'accorder une vraie pause pour une fois. Bon appétit !

-Oui, c'est vrai, je me surcharge de temps en temps mais rien de grave, ce qui compte, c'est que toi tu ailles bien. Bon appétit à toi aussi.

En prenant une bouchée du bento, son goût me rappela ceux que faisait Hachi à l'époque où elle et Nana habitaient à l'appartement 707. Relevant la tête, je me tournais vers Miu afin de lui demander des explications.

-Ils sont très bons ces bentos! Je savais pas que j'avais un véritable cordon bleu en guise de compagne!

Je devinais que les bentos ont été préparés par ses soins avant qu'elle vienne me voir, ils sont bien meilleurs que ceux que l'on peut acheter tout faits et Hachi et Miu ont passé beaucoup de temps ensemble. Hachi a dû lui apprendre quelques trucs pour les bentos tandis que Miu lui a montré toutes les astuces du Mahjong, pour mon plus grand regret. Prendre une raclée par Shin et Miu était déjà suffisant, maintenant je peux ajouter Hachi dans le lot. Il était loin le temps où je me considérais bon à ce jeu... Pour en revenir au repas, je décidais donc de lui parler de son quotidien, afin de montrer que je m'intéresse vraiment à elle, après tout, elle a fait un gros effort pour venir manger avec moi en préparant des bentos, ça a dû lui prendre beaucoup de temps... Je pris alors la parole, d'un ton calme.

-Ça se passe bien tes auditions? Est-ce tu as un rôle particulier que tu voudrais lors du casting? Je suis sûr que tu seras retenu en tout cas.

En effet, elle passait des auditions depuis quelques jours pour une série, mais elle ne m'avait pas communiqué davantage d'informations. Je pense que c'est pour que je ne m'inquiète pas trop pour elle, afin que je me concentre sur ma carrière professionnelle. C'est vraiment quelqu'un d'attentionnée, elle sait toujours quoi dire ou faire, sans que j'ai besoin de lui dire quoique ce soit. Elle a vraiment su me cerner, c'est assez impressionnant et cela la distingue vraiment des femmes ordinaires, elle a cette maturité que d'autres femmes de son âge voire même plus âgées n'ont pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déjeuner surprise [PV Yasu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déjeuner surprise [PV Yasu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Surprise !!! (D'un homme commençant par Cu et finissant par Dy ?!?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: