NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 Disacordia ( PV Reira )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Disacordia ( PV Reira )   Jeu 3 Fév - 17:09

Assis dans son bureau, Takumi regardait le ciel à travers la baie vitrée, complètement avachi dans son fauteuil, pensif et rêveur. Les nuages n'étaient pas nombreux, le vent les poussait d'une manière maternelle et donnait l'impression d'un paradis sur Terre, et l'homme aux cheveux longs se pensait comme un Dieu regardant ses sujets du haut de sa Tour. Ils marchaient ça et là, les uns pressés de rejoindre leur lieu de travail, les autres vagabondant dans les ruelles pour rejoindre un lieu encore inconnu. Cela faisait plus de neuf heures qu'il était dans son lieu de travail, il avait vu le soleil se lever et le verrait probablement se coucher ce soir. Il rentrerait comme tous les soirs trop fatiguée pour se faire à manger et irait dans un restaurant avant de s'affaler dans son appartement hôtel. Nana n'était plus dans leur appartement et il n'avait pas envie d'y rentrer pour y être seul alors il travaillait nuit et jour et profitait des chambres d'hôtel se trouvant à proximité.

Il était devenu l'un des hommes les plus influents dans sa boite de Prod et comptait bien enfoncer le clou encore plus afin d'assurer sa place au sein de l'entreprise. La mort de Ren, la fin de Trapnest et le départ de Nana dans cet appartement aurait pu être tous les éléments nécessaires à sa chute, sa mort que ce soit dans le milieu professionnel ou même personnel. Satsuki était née, elle était tout le portrait de l'homme d'affaire et représentait quelque chose avec laquelle il n'était pas à l'aise: la paternité. La place qu'il avait auprès de sa fille était plus proche du comportement d'un géniteur que d'un papa. La distance qu'avait créé Nana dans son désir de retourner dans cet appartement n'avait clairement pas arrangé les choses ni la relation qu'on lui volait finalement. Sa maladie qui a commencé à présenter les premiers symptômes à partir de la mort de Ren, avait lentement ronger l'homme jusqu'à en faire devenir l'ombre de lui même. Un passage à vide qu'il avait vécu seul, toujours. Aucun rancune n'en a découlé, car pour lui quoi de plus normal que d'être seul.

Sa vie, il n'aimait pas en faire l'étalage, d'une parce que cela ne correspond pas à son caractère mais de surcroit en devenant une figure emblématique de la société de prod, il lui fallait soigner son image et faire attention aux apparences. La noyade, il l'avait vécu en solitaire sur une scène non éclairée où personne ne pouvait voir l'action dans un silence assourdissant où même ses cris étaient étouffés. Lorsqu'il était parti en Angleterre pour suivre Reira, il s'était focalisé sur elle et sa santé car tout son travail reposait sur la charismatique chanteuse de leur ancien groupe. Et pourtant, il ne put la retenir, elle avait prit des distances et lui maintenant commençait à être absorbé par son nouveau poste. Reira avait mis un mur entre eux deux et il souffrait de son absence. Etait-ce par habitude? Etait-ce parce qu'il l'aimait? Etait-ce par besoin? Pleins de questions dont il n'avait pas encore la réponse. Dès qu'il s'agissait de l'expression d'un sentiment, il le mettait à plus tard et verrait comment réagir. Enfin, le soucis c'est que dans ce genre de situation, il finit par éclater et réagir au quart de tour sur un coup de tête.

Après avoir cherché son paquet de cigarette sur son bureau où des piles de feuilles s'accumulaient, il finit par le retrouver dans la poche de sa veste. La première bouchée était toujours un subtil mélange entre la perdition de sa pensée et le sublime supplice de fumer les Seven Stars. Ces fameuse cigarettes que Ren fumait à l'époque. Pourquoi avait-il pris cette nouvelle habitude, lui même ne voulait pas de la réponse, il se nourrissait de cette absence tout comme on se régalait d'une souffrance qui nous faisait nous sentir vivant. Un sourire cynique aux lèvres, il entendait encore sa voix provocante au bord de son oreille, sentant encore ce souffle habituel, avec ce ton détaché qui faisait de Ren un interlocuteur privilégié. Avec lui, il n'avait jamais eu besoin de mot pour qu'ils se comprennent. A travers leur passage à vide, ils s'étaient reconnus. Ils devaient tout deux épouser une Nana et tout deux avaient des interrogations, des parts d'ombres dont ils ne parlaient jamais, et se laissaient consumer dans les méandres de leur tourment respectif. Et voilà que tout ça était passé, n'était que passé et ne reviendrait jamais au présent... Un stade de non retour que Takumi ne pouvait en tant que leader de Trapnest acceptait en courbant l'échine.

Il avait été l'auteur de leur groupe celui qui avait tout gérer depuis leur création. Il avait cru, il s'était battu, il avait manipulé et tout fait pour assurer la réussite aux siens. Et il avait fait cela suite à sa rencontre avec Reira. Un vrai petit rayon de soleil qui avait échauffé la glace qui représentait le leader. Elle lui avait insufflé la vie à travers sa voix et lui avait donné une raison de vivre, un objectif à atteindre. Maintenant qu'elle s'évertuait à l'éviter, il n'avait plus tout ça, on pourrait même dire, plus de raison de vivre. Oui, si on devait être extrémiste, c'est ce que l'on dirait. Takumi aimait la vérité, et la manière dont on pouvait jouer avec elle pour faire entendre à l'autre ce qu'elle aimerait entendre tout en lui disant l'inverse, une question de subjectivité. Il n'avait jamais su dire les choses clairement à sa princesse, car elle représentait tout pour lui, mais cela devrait-il impliqué une responsabilité au sein de leur relation. Il connaissait les sentiments de la jeune fille et avait toujours fait en sorte de ne pas les voir. Mais il ne pouvait plus faire comme si il ne comprenait pas, il ne pouvait plus contenir la jeune fille et ses sentiments. Elle était perdue sans Ren qui avait toujours été son confident, et le bassiste ne savait plus sur quel rythme jouer pour pouvoir la faire revivre. Il lui fallait dans tous les cas agir, ce qu'il fit sur l'instant, sans réfléchir sur le comment en prenant son téléphone et en attendant qu'elle décroche... Il en était à son troisième appel d'affiler, faites qu'elle décroche pensait-il intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Disacordia ( PV Reira )   Ven 4 Fév - 21:15

Devant sa fenêtre, Reira contemplait le soleil, perdu dans ses pensées, à la recherche de quelques mots à poser sur le papier : mais en vain. Depuis la mort de Ren, toute joie de vivre et toute inspiration l'avait quittée. Son absence remplissait son âme et son coeur ce serait à chaque souvenir qu'elle se remémorait. De temps à autre, les larmes montaient. Mais elle avait tellement pleuré ces derniers jours que ses yeux étaient sec. Et puis elle était perdue, terriblement perdue. Elle ne savait absolument plus comment se comporter vis à vis de Takumi. L'éviter, était-ce ça la solution ? Et Shin... il lui manquait tellement.

Décidant d'arrêter de broyer du noir, la jolie blonde décida de prendre un bain relaxant afin de se laver de toutes ces questions qui la hantaient. Elle posa son cahier et son stylo, se dirigea vers la salle de bain. Ses pas résonnait dans l'appartement tellement tout était silencieux. Tel une âme vagabonde, elle déambula dans le couloir. Sa maladie l'ayant pas mal affaiblie, elle n'avait plus vraiment la force de faire quoi que ce soit. Arrivée à destination, elle ouvrit le robinet, passa un doigt sous l'eau afin de contrôler sa température et attendit qu'elle devienne chaude. Lorsque la fumée commença à s'échapper, elle boucha la baignoire. Une fine pellicule de vapeur couvrit bientôt les vitres et le grand miroir au-dessus de l'évier. Tout en faisant glisser ses vêtements par terre, la jeune fille attacha sa longue crinière de cheveux bouclés en un chignon haut dont de petites mèches rebelles s'échappaient et encadrait joliment son visage. Un peu de bain moussant et elle plongea dans la mousse veloutée qui sentait bon les fleurs de cerisiers et le printemps. La chaleur sur sa peau lui procura le plus grand des réconfort. Tout en fredonnant quelques paroles de chanson, elle s'amusa à crever les bulles qui s'échappaient de la surface de l'eau, rien de bien divertissant, mais que faire d'autre? A quoi bien pouvoir songer ? Tout sujet était dépriment. Elle eut alors une pensée pour Nana et son roi des démons. Comme elle s'en voulait d'ailleurs... elle lui avait retiré son époux alors qu'elle allait accoucher de leur premier enfant. Pire encore, ils avaient commis un adultère ! Comme elle voudrait retourner au Japon pour pouvoir implorer ses excuses. C'était une erreur. Même si elle le désirait... maintenant elle était honteuse. Après tout c'était une véritable famille maintenant. Si elle avait brisé qu'elle que chose elle s'en mordrait les doigts pour le restant de ses jours. Non, il fallait se faire une raison, elle ne pouvait plus aimer Takumi... Cela la rendait malheureuse, mais sûrement que ce serait mieux ainsi. Ses sombres pensées ne voulant décidément pas la quitter, Reira, tout en continuant de chanter cette chanson qui lui rappelait tant de souvenirs s'autorisa quelques larmes...

"Trust in me
Betsubetsu no sora ni
Otozureru yoake no naka de
Will you trust in me
Yume no naka nando demo
Aeru deshou"

Inspirant un bon coup, elle ensevelit sa tête sous l'eau et resta ainsi durant plusieurs secondes... lorsqu'elle émergea, le téléphone sonnait. Elle sortit du bain, s'enroula dans une serviette, couru jusqu'à l'appareil, l'attrapa et regarda qui pouvait la déranger à cette heure. «Takumi». Devait-elle répondre ? Ne pas répondre ? Un, deux, trois, elle respira un bon coup et décrocha.

- « Takumi... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Disacordia ( PV Reira )   Dim 6 Fév - 22:15

- Takumi?

Elle paraissait essoufflée, avait-elle couru pour pouvoir lui répondre? Cela le réconfortait en un sens, si elle s'était dépêchée pour décrocher, peut être le lien qu'il y avait entre les deux n'était pas totalement cassé. Il laissa un blanc, un blanc pour qu'il puisse respirer car il avait eu l'impression d'avoir retenu sa respiration entre les tonalités, un blanc pour savourer cette voix qu'il entendait enfin dans un mélange sournois entre la tristesse et la joie, un blanc pour dire tout ce dont il était incapable de dire. Oui que pourrait-il lui dire à présent? Que voulait-il faire en l'appelant ainsi à pareille heure? Devait-il exiger d'elle qu'elle lui revienne?

Il n'était malheureusement pas du tout en position de force pour réclamer ne serait-ce qu'un quelconque dû. Se retrouver dans pareille situation le laissait muet et le déstabilisait au plus haut point. Avec sa main de libre, il allumait et éteignait son briquet dans un geste frénétique et anxieux. Il avait la sensation d'être au bord d'une falaise maintenu par un simple fil qui pouvait rompre à n'importe quel moment La peur s'insinuait en lui comme la vermine rongeait les morts dans un travail propre et sans bavure. Les paroles de Reira le concernant l'avaient en effet laissé pour mort et le voilà renaitre sous une autre forme, plus fragile, plus humain.

Elle lui manquait terriblement, elle et pas en tant que chanteuse mais en tant que personne dont il s'était imprégné depuis son enfance. Une personne qui lui avait donné un but dans la vie, le premier souffle de vie qu'un bébé a lorsqu'il sort du ventre de sa mère. Une personne qu'il avait toujours voulu protéger, peu importait le prix à payer, tant qu'elle était sauve, tant qu'elle vivait et aimait vivre comme elle était. Une personne comme on en rencontre qu'une fois dans sa vie. Elle ne devait pas partir ainsi de sa vie, elle ne devrait pas vivre sans lui, tout comme lui ne pourrait réussir à savourer la sienne si elle n'était pas à ses côtés. Reira, Reira, un appel du coeur.

Il n'avait pas seulement besoin de l'entendre, il voulait la voir, la regarder évoluer, il voulait pouvoir la contempler tous les jours grandir, s'épanouir puis s'envoler. Oui il ne désirait plus l'attacher. Si une chance lui était accordé pour qu'il puisse reprendre cela depuis le début, il prendrait cette chance. Il ne regrettait pas ses erreurs, il s'en nourrissait, tout comme la Terre utilisait les cendres comme engrais. La force dont il se sentait investit depuis qu'il apprenait à se laisser couler, lui donnait la puissance dont il avait manqué et il savait qu'à partir de cet instant même, il ne faillirait plus.

- Je suis désolé de t'appeler à cette heure ci... Je te dérange? M'enfin écoute, ne me raccroche pas au nez... J'avais besoin de t'entendre... Dis moi tu es où?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Disacordia ( PV Reira )   Dim 20 Fév - 12:03

Il s’inquiétait pour elle… même si Reira avait décidé de mettre une sorte de mur entre eux, ces paroles lui firent chaud au cœur. Est ce qu’elle lui manquait ? Peut être que...
Non, elle ne devait plus penser à ce genre de choses. Takumi avait une femme et un fils maintenant ! Elle se devait d’être raisonnable. Mais que devait elle dire ou penser ? D’ailleurs, devait elle répondre ? Le doute s’installait en elle et les battements de son cœur résonnaient tellement fort à ses oreilles qu’elle eut peur qu’il ne les entende de l’autre côté du fils. La jeune fille tremblait et tentait tant bien que mal de ne pas lâcher le combiné. Elle essaya de reprendre ses esprits afin de pouvoir réfléchir convenablement à ce qu’elle pourrait bien raconter et comment se comporter vis à vis de Takumi. Lui parler comme si rien ne s’était passé ou alors lui dire ce qu’elle ressentait, partager ses doutes et ses peurs ? Depuis toujours le jeune homme avait été là pour l’écouter et il avait toute sa confiance ! Mais c’était différent à présent. Elle pesa le pour et le contre entre les deux solutions, hésita, respira un bon coup et lança du ton le plus naturelle qu’elle pu :

- « Tu ne me dérange pas. Je suis chez moi. »

Ces quelques mots lancés, une multitude de questions l’asséna. Elle repensa au moment que Takumi avait passé à son chevet, à s’occuper d’elle. A la nuit unique qu’il avait passé ensemble. Ces baisés qui avaient guéris ses blessures. Seulement une chose la gênait par dessus tout. Parmi tous ces souvenirs qui tourbillonnaient dans sa tête comme une véritable tornade, l’image je Shin demeurait… Désespérée elle lança :

- « Qu’est ce qu’il y a ? »

Tenant le téléphone entre sa joue et son épaule, elle se vautra dans le canapé


Dernière édition par Reira Serizawa le Mer 16 Mar - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Disacordia ( PV Reira )   Mer 23 Fév - 22:45

Elle respirait, cet être qui pendant longtemps n'avait été qu'un sombre silence, voilà qu'il l'entendait respirer. C'était comme si il pouvait sentir son souffle et s'en sentit automatiquement rassuré.

- « Tu ne me dérange pas. Je suis chez moi. »
Qu’est ce qu’il y a ? »


Bon, elle ne le rejetait pas, ne l'avait pas encore envoyé chier, c'était de bon présage. L'eau avait un peu coulé sous les ponts, les temps avaient changé. Elle qui d'habitude lui aurait directement raccroché au nez, attendait tout simplement d'écouter, devrait-on dire même, entendre ce qu'il avait à lui dire sans se cramponner derrière ses barrières de petite fille capricieuse. L'utilisation des deux termes était importante: écouter, on pouvait écouter une personne parler comme un fond de musique, l'attention apportée à ce qui est dit n'est pas réelle ou seulement superficielle. Alors que lorsqu'on entend, on écoute mais aussi on comprend le sens de ce qui est dit, l'attention y était toute particulière.

Se laisser emporter par le courant, ne pas réfléchir, ne pas essayer de se protéger ou de se mettre en position de force vis à vis de l'autre. Respirer, ne pas oublier de respirer, car l'oxygénation permet une bonne aération des pensées, oui de l'ordre, mettre de l'ordre dans ses pensées. Dire simplement ce que l'on pense, sans fioritures, sans chercher à atteindre un but, être soi, les mots se donnant forme en respectant celle de ses sentiments et de ses doutes. Le briquet continuait à donner le rythme, le geste de Takumi se faisant plus rapide puis s'apaiser pour repartir, fidèle à la partition de ses pics émotionnels. Jetant sa tête, il regardait d'un air distrait le plafond, se perdant dans le néant du blanc. Il ferma les yeux et se jeta de la falaise, qu'elle le rattrape ou non, n'était qu'oeuvre de son choix, les mots sortirent ne lui laissant pas la possibilité de le couper, il fallait que ça sorte, plus vite ce sera fait, mieux ca sera.

- Ne t'éloignes pas plus Reira, je ne supporte pas ton absence. Je sais que beaucoup de chose se sont passées... Je ne sais pas ce qu'on doit en tirer de tout ça, mais tout ce que je sais c'est que je ne veux pas que tu sortes de ma vie... Reira, tu es toujours là?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Disacordia ( PV Reira )   Mer 16 Mar - 17:34

- « Ne t'éloignes pas plus Reira, je ne supporte pas ton absence. Je sais que beaucoup de chose se sont passées... Je ne sais pas ce qu'on doit en tirer de tout ça, mais tout ce que je sais c'est que je ne veux pas que tu sortes de ma vie... Reira, tu es toujours là ? »

Ces mots lui assénèrent un violent choc. Il les avait lâchés, sans même, semblerait-il, reprendre son souffle. Les larmes lui montèrent aux yeux, des larmes trop longtemps accumulées, des larmes de femmes blessées et non de petite fille capricieuse, car c'est ce qu'elle était : blessées. Ces dernières années avaient été ponctuées de choix infaisables, de deuils et de regrets. L'espaces d'un instant elle pensa faire son sac et repartir immédiatement pour Tokyo. Les gens qu'elle aimait étaient tous là bas finalement et ils lui manquaient terriblement. Seulement, en cet instant, elle parue incapable de faire quoi que ce soit, même si elle avait un terrible besoin de réconfort. Un besoin d'une épaule sur laquelle larmoyer, un besoin de bras dans lesquelles elle pourrait se blottir, fermer les yeux et laisser le temps passer. Elle restait de glace, touchée au plus profond d'elle-même par les paroles de l'homme qu'elle avait aimé (qu'elle aimait ?) durant tout ce temps et qu'elle avait tant attendu.

- « Je crois que je dois me faire une raison...»

Elle respira et chercha les mots justes afin qu'il puisse comprendre la complexité de ses sentiments.

- « Il m'est impossible de t'oublier...

Takumi... pourquoi ? Pourquoi rends-tu les choses plus compliquées qu'elles ne le sont ? Je pensais que tu ne m'aimais pas, que tu ne m'aimerais jamais ! Je pensais que cette aventure était le fruit de ton désir ! Et pourtant... (elle hoqueta ) ... pourtant, ces mots ? À quoi riment-ils ? J'ai essayé, essayé de tout oublier, mais chaque jour tu m'appelles me rappelant inévitablement ton existence et ces choses que nous avons faites ! Nous ne pouvons pas continuer ce "jeu". Nous en souffrons et avec nous nos proches ! Tu as une femme, un fils ! Occupe t-en ! Et même si cela est un déchirement pour moi, c'est la meilleure chose à faire... »


Elle laissa passé un court silence où elle sanglota et poursuivit :

- « Tentons de nous reconstruire chacun de notre côté et contentons-nous de l'amitié simple et innocente qui nous liait autrefois. Je reviendrai au Japon. Seulement, laisse-moi le temps de me remettre de mes blessures... »

C'était chose dite et ces dernières paroles avaient été prononcées dans un souffle de désespoir. Reira attendit que vienne la réponse de Takumi. Elle voulait raccrocher pour ne pas entendre sa voix, le ton doux qui la rassurait et qu'elle affectionnait. Elle espérait ne pas l'avoir blessé, ne pas avoir été trop dur avec lui. Takumi était souvent considéré comme un pilier, mais quand était-il de lui ? Sur qui se reposait-il lorsqu'il n'était pas bien ? Elle se lamenta, pensant qu'elle avait été insensible à sa douleur à lui. Et lâcha un dernier : "Pardonne moi" avant de laisser tomber le téléphone et de se recroqueviller sur elle-même.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Disacordia ( PV Reira )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Disacordia ( PV Reira )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier codage || Reira
» Bonjour la Grosse ! [Reira]
» Aizawa Reira × My heart won't go on ~
» armani reira ♒ acide
» GOLD; Libre Graph'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: