NANA DREAM パスワードを入力してください
Bienvenu(e)!

Prêt pour un nouveau départ?

    Nana Osaki vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.



    Nana vit cachée tel un chat vagabond à Londres, évitant tout contact avec ceux qu'elle a connu par le passé. Cependant de nouvelles révélations sur la mort de Ren pourraient bien tout changer.

AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez répondre à notre MJ sur le RP Lone & Ardent et faites avancer l'intrigue ! L'étau se resserre de plus en plus autour de nos personnages ! Pourquoi tout ce remue ménage sur la mort de Ren après 6 ans ! Répondez et nous le sauront bientôt !

Partagez | 
 

 Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Mer 4 Aoû - 16:42

Neru était tranquillement installé chez lui, en train de regarder une émission à la TV: ça portait sur les genres musicaux en vogue et sur certains groupes qui tentent de percer dans le milieu, les difficultés que chaque groupe et chaque membre rencontre... Il était 15h, un samedi après-midi, pluvieux pour pas changer...
L'émission était vraiment intéressante, ça lui permettait de découvrir des choses, il prenait même quelques notes!

Il pensait à se préparer un thé et se faire une petit collation... Son téléphone n'avait pas sonné depuis 3 jours... Certainement que son entourage l'avait oublié, ou qu'ils étaient trop occupé pour pouvoir prendre des nouvelles. Il hésitait à sortir, mais pour faire quoi?... Il n'avait personne à voir, rien de particulier à acheter, et pas vraiment envie de flâner...
Son émission terminait bientôt, et il ne savait pas ce qu'il y avait au programme après. Peut être qu'il prendrait sa gratte pour tenter de jouer un peu, mais ça fait un bon moment qu'il ne s'était pas mis à fredonner un air afin de créer une nouvelle compo. Il fut une période où il composait et composait tout le temps... Mais les aléas de la vie avait fait qu'il pouvait jouer beaucoup moins qu'avant. Mais cette superbe émission à la télé le fit frissonner à certains moments, et il se disait qu'il devrait s'y remettre sérieusement!

*se lève et va chercher sa gratte*

Tout en laissant la télé allumée, il pris sa gratte, vérifia les accords et se mis à émettre des sons, sans aucun ordre, sans réfléchir, il avait envie que ça vienne comme ça... Il pris également une feuille de papier et écrivit quelques trucs par ci par là... petit à petit, il sentait une vague monter en lui, comme si ses doigts jouaient tout seuls!
C'était ça la magie de la musique, créer à partir de rien...


Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Mer 4 Aoû - 18:23

Même si Nana était devenue reconnue, elle n’était pas obligée de se promener avec un garde du corps collé à ses baskets dès qu’elle mettait le pied dehors. C’est donc lors d’un jour pluvieux qu’elle décida d’aller se promener. Elle avait son permis de conduire, alors c’est dans une modestevoiture, pour davantage de discrétion qu’elle se baladait dans les rues de Tokyo.
Sans vraiment avoir de destination prédéfinie, elle se dit que ce ne serait pas mal de visiter les environs. Car mine de rien, cela faisait assez longtemps qu’elle avait emménagé à Tokyo, mais la ville était tellement grande et son emploi du temps était devenu si serré qu’elle n’avait pas prit le temps de s’accorder une petite virée en voiture, juste comme ça. A moisir seule dans son appartement, Nana allait bientôt saturer, alors il fallait qu’elle sorte le plus possible.
Misato en bonne et fidèle fan qu’elle était l’appelait tous les jours et cela faisait plaisir à Nana, bien qu’elle aurait préféré que Hachi fasse de même. C’est comme Ren… Il lui manquait atrocement, et même si le temps passait, il n’y avait rien à faire, il ne voulait pas déserter de sa mémoire.
Nana roulait à 30 km heure pour visiter un quartier mignon de Tokyo. Elle entra dans l’arrondissement du Shibuya. Une masse de personne se dirigeait en sens inverse sur le trottoir.

D’où ils viennent comme ça ?

Nana décida de garer sa voiture, puis rabattit sa casquette pour être méconnaissable. Elle portait un tee-shirt noir à manches courtes déchiré, sur lequel on pouvait lire en lettre de couleur rouge sang « No Future » et où elle avait accroché quelques trombones ça et là. Elle avait mis ses Ray-ban, achetées quelques jours plus tôt et portait un jean fendu à la lame de rasoir. Comme c’était l’été elle portait aux pieds de simples tongues. A vrai dire, seule ses mains joliment vernies et sa bague Vivienne Westwood aurait pu la trahir. Sa voix aussi peut-être.
En tout cas, Nana n’avait pas l’intention de parler à qui que ce soit. Les mains dans les poches, elle se promena dans la rue d’où venait les personnes, puis vit une pancarte cartonnée, sur laquelle était maladroitement écrite: « <-- exposition de peinture par ici ! »

Nana tourna à l’angle de la rue et croisa d’autres personnes. La rue était longue apparemment. Elle commença à se demander si elle n’allait pas rebrousser chemin, lorsqu’elle entendit un son provenant d’une maison voisine.
C’était le son d’une guitare. Instinctivement, Nana tourna la tête en cherchant du regard une fenêtre ouverte… D’où proviendrait la musique. Une personne s’amusait à jouer des accords… Nana s’arrêta de marcher et se concentra. Vraiment doué… Ou douée…Qui était-ce ?

Nana fidèle à elle-même s’obstina à savoir d’où le son provenait. Elle aperçut alors une fenêtre entr’ouverte d’un étage d’appartement… Elle regarda de plus près et vit la tête d’un garçon avec une gratte, semblait-il.
Nana ne voulait pas l’interpeller, cela ne se faisait pas.

Nana prit alors son téléphone portable et innova.

« Allo ! Attends je t’entends pas ! PARLE PLUS FORT ? ALLOOOOOOOOO ! »

N’allait parlait fort volontairement, peut-être cela allait-il attirer l'attention du garçon, surtout qu’elle était tournée face à l’appartement. Il ne pouvait pas la louper. Elle se sentait absolument ridicule, mais elle voulait voir le visage de l’homme qui semblait jouer de la même manière que Ren.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Mer 4 Aoû - 19:06

Neru continuait de jouer, comme ça lui venait, sans y penser, il avait déjà pris pas mal de note et se sentait vibrer de jouer ainsi. Il était prêt, pensait-il à se refaire une compo, à s'y remettre, pour le plaisir, pour détendre... Lui qui n'avait que la
musique dans sa vie, et ce modeste appart... Alors oui, la musique, ces mélodies qui sans raison le transportait loin... loin de tout... Loin de la ville, dans un monde à lui... Il songeait...
Songeait comment la vie est si ... simple, non! Complexe, pas vraiment... Unique, c'est ça! Chaque vie est unique et chacun apporte sa note pour former une musique des plus étrange... Il venait de trouver
en plus un thème à sa mélopée... Alors qu'elle n'avait aucun sens...

Il continuait de rêvasser, pris dans un tourbillon incessant et ses mains jouaient d'elles même de plus en plus frénétiquement... Il commençait à changer de style, accélérer le rythme, son cœur battait à
l'unisson de la cadence, il allait arriver à l'apogée de son morceau, une étonnante ascension dans les aigus suivi d'une fulgurante descente, comme si sa musique parvenait jusque dans les entrailles des enfers que
peuplent ce monde...

Tout en jouant, il était pas vraiment concentré, alors il entendit sans mal une fille qui hurlait dans la rue... Qu'est ce qui lui prenait donc, à celle-là! Il se leva pour fermer la fenêtre et vit beaucoup de
personnes rassemblée, malgré la pluie qui ne cessait de tomber.

*Que se passe-t-il donc se dit-il*

Il essaya de voir où ils allaient, mais n'aperçut rien du tout. C'est alors qu'il réalisa qu'il n'entendait plus de hurlements... Et qu'il n'avait même pas chercher à savoir qui se permettait de faire ça!
Il regarda parmi les passants, mais il ne vis personne susceptible d'avoir agit ainsi... Dommage, ce devait sûrement être une de ces nana qui n'arrivait pas à entendre les lamentations de sa meilleure amie sur
sa dernière conquête!

*mais qu'est ce qu'il me prend de penser ça, ça m'intéresse pas en plus!*


Il se rassit, mais laissa tout de même la fenêtre ouverte, et se remis à jouer...
C'est comme s'il attendait ... un accompagnement...


Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Mer 4 Aoû - 22:20

Tiens !

Le garçon se leva, mais avait l’air contrarié. Il jeta furtivement des regards en direction des personnes provenant de l’exposition de peinture, mais ne l’avait même pas vu, alors qu’elle était dans la rue sous ses yeux. Peut-être qu’en voulant se camoufler, elle était carrément invisible…

Merde ! Ca n’a pas fonctionné…

En tout cas, elle, elle l’avait bien vu et s’était demandé en l’apercevant comment une belle plante pareille n’avait pas fait son apparition plus tôt dans sa vie. Il était très classe. Les cheveux à moitié décolorés et portant des piercings. Bingo c’était un punk ! Mais bon, elle n’avait toujours pas avancé dans sa tentative d’approche. Elle avait à peine eu le temps d’ouvrir la bouche qu’il avait disparu.
Le garçon s’était rassis et continuait de jouer tranquillement pour le plus grand plaisir de Nana, car cette fois, la fenêtre était un peu plus ouverte qu’avant.
Que faire…
Nana était à cours d’idée, alors elle décida de poursuivre son chemin, sauf qu’en marchant elle n’avait pas remballé son téléphone et celui-ci tomba dans un caniveau.

« BORDEL DE MEEEEEEEEEEEEEEEERDE!!!! »

Ce coup là, elle ne l’avait pas prévu ! La pluie s’était joyeusement mise à tomber, mais heureusement, Nana avec sa casquette qui empêcherait son maquillage de couler. Par contre ses vêtements payaient cher.
Elle s’agenouilla par terre, salissant ainsi son jean et introduit ses doigts fins entre les barres du caniveau.

Faut absolument que je le choppe !!!

Elle n’avait rien sur elle. Quelle gourde ! si elle avait su, elle aurait emmené son sac à main avec elle, mais là, rien. Elle prit ses lunettes de soleil et essaya de bouger l’appareil qui s’éloignait.
Avec dépit, elle cria à qui voulait l’entendre :

« Quelqu’un peut m’aider ?? S’il vous plait !!! »

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Mer 4 Aoû - 23:53

La journée filait, lentement, agréablement... Au bout de 2 heures de gratte, il se dit qu'il était temps d'arrêter un peu. Il alla se préparer une collation dans la cuisine. Il revint ensuite la déguster à l'endroit où il était plus tôt. Il repensa à cette fille hurlant dans la rue, il ne savait pas pourquoi ça lui trottait dans la tête. Peut être une idée pour une chanson? Qui sait! Tous les sujets sont bon à exploiter! Il vint reporter son attention à ce qu'il se passait dans la rue, sa tasse à la main... Aujourd'hui, Neru portait une chemise blanche rayée entr'ouverte, manches retroussées et un jean délavé, complètement HS, troué par le temps, son jean fétiche (avec lequel il ne pouvait décemment pas se montrer dans la rue). Les cheveux pas coiffé, il ne ressemblait pas à grand chose. On le confondrait aisément avec un sans abri s'il ne portait pas son pendentif fétiche!

Tout en regardant par la fenêtre, ses yeux furent attirés par la bouche d'égout... Non pas qu'il y eu un quelconque intérêt dans une bouche d'égout, cependant une demoiselle y était penchée, l'air désespérée. Elle semblait attendre un miracle... Il se recula et fit demi tour, tout en se dirigeant vers sa porte.
Il habitait au premier étage, il descendit donc l'escalier avant d'atterrir dans le hall de l'immeuble. Il ouvrit la porte, et se dirigea vers la bouche d'ég... la demoiselle! Tout en marchant, il songea :

*Et si c'était elle la fille hurlante? Il se sourit à lui même!*

Il arriva près d'elle, elle ne le remarqua pas, trop occupée à jurer et pester contre cette fameuse grille...

"Vous souhaitez de l'aide? Je sais aussi injurier les caniveaux!"

C'est alors qu'elle leva les yeux, un regard noir posé sur lui, puis ils eurent l'air étonné tous deux! Lui ne savait pas pour elle, mais le concernant, il fut subjugué par l'éclat de sa beauté, sa pâleur se mêlant au noir profond de ses cheveux, assombrit par son regard mécontent... Il lui sourit tout autant qu'il souriait intérieurement... Et il repensa à son interruption de l'après-midi...


Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 1:55

Nana était maintenant totalement trempée et il continuait de pleuvoir averse. Il y avait vraiment des jours où elle aurait mieux fait de ne pas se lever. Toujours est-il qu’elle était toujours là, pathétiquement en train de tenter de récupérer son téléphone, désormais gorgé d’eau, mais en vain. Il s’éloignait toujours plus.
Les vêtements lui collant la peau et le froid l’ayant gagné, c’est après un bon bout de temps qu’une personne daigna s’approcher d’elle peut-être pour lui venir en aide !
Mais non, c’était un abruti qui, sur le ton de la plaisanterie surement lui disait adorer insulter les caniveaux.
Sauf que Nana n’avait pas envie de rire, elle avait davantage envie d’exploser le béton et la gueule du type aussi. Mais en croisant son regard, son expression changea du tout au tout.
C’était le garçon qu’elle avait tenté d’appâter tout à l’heure !
Quelle conne ! Le garçon imita son expression et comme deux cons, ils se dévisagèrent quelques secondes.

Ouah…

Il était clairement canon ce mec... Et là, il était trop près pour Nana. Vraiment mignon et bourré de charme… La même insolence que Ren, cependant. Avec le même petit sourire narquois. Pourquoi lui avait-il caché qu’il avait un frère jumeau !
Nana tourne la tête en direction de l’objet de son attention depuis tout à l’heure pour cacher son trouble.

« Euh… J’ai fait tomber mon téléphone portable… Dans cette bouche d’égout, si vous pensez que vous pouvez m’aider… S’il vous plait ? »

Le visage caché par sa casquette, Nana ne savait où se foutre. En disant cela, le garçon devait désormais savoir que c’était elle qui gueulait dans la rue quelques temps auparavant ! Elle devait bien avoir l’air intelligent maintenant…

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 10:59

La jeune fille lui répondit :

« Euh… J’ai fait tomber mon téléphone portable… Dans
cette bouche d’égout, si vous pensez que vous pouvez m’aider… S’il vous plait ? »

Il était sous le charme de son ton suppliant et pourtant, l'instant d'avant, elle avait eu ce regard si froid et empli de colère! Il l'avait senti prête à bondir à l'assaut des paroles qu'il avait prononcé!

Mais là, il avait une jeune fille pommée, agenouillée en face de lui et il se demandait

* Sous les goutte de pluie qui l'ont complètement lessivée, n'y a t-il pas quelques larmes qui ruissellent...*

"Je vais vous aider, je peux regarder?"

La jeune fille se releva avec souplesse et s'écarta, les bras pendant le long de son corps, impuissante. Neru pris alors sa place et examina la situation.
Le téléphone était tombé plus bas qu'il ne pensait, il va falloir se dépêcher si elle veut au moins récupérer la puce.
Il s'agrippa à la grille et cambra ses muscles de toutes ses forces! Mais la grille résistait et avec la pluie battante, ça n'arrangeait pas les choses. Heureusement, il avait toujours son canif sur lui, il le sorti de la poche et entreprit de délimiter le contour de la grille pour pouvoir mieux la déloger de son emplacement. Une fois fait, il se remit en position pour arracher la grille, il cambra une nouvelle fois les muscles, mais encore plus que la première fois, il sentit le regard de la jeune fille sur lui... insistant...

*J'aimerai vraiment savoir ce qu'elle pense*

Il tira d'un coup sec et la grille s'envola avec le bout de ses bras! C'est alors que la jeune fille se jeta sur lui ... pour attraper de justesse son téléphone!!

Il l'observa, interloqué, elle avait un regard confus, mi-soulagée, mi-énervée!

Il se releva et fit constat de son état : la pluie avait complètement détrempée ses vêtements et sa chemise blanche n'était plus qu'un bout de tissu lavé, laissant apparaitre de façon évidente son torse et les muscles positionnés symétriquement sur celui-ci.
Il releva la tête sur la fille qui n'était pas en reste!
Elle allait remettre son téléphone dans la poche

*baka, pensa-t-il!*

"ça ne sert à rien de le remettre dans ta poche, il faut le sécher rapidement! Viens, j'habite à deux pas. Suis moi!"

Et il se retourna pour rentrer chez lui, sans savoir si elle le suivrait, ou s'enfuirait sous la pluie battante...



Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 13:28

Le garçon accepta de l’aider, alors elle se releva pour le laisser faire. S’il arrivait à retirer la grille ou quelque chose du genre, Nana allait devoir voir la réalité en face. Les mecs ont une force supérieure à celle des filles.
Bref, elle regarda attentivement la première tentative du jeune homme. Vu comme il s’y prenait, elle avait bien peur qu’il arrache la grille et par l’effort recule de quelques pas pour lui tomber dessus, alors elle se mit sur le côté. Il sortit un petit couteau pour essayer de décoincer quelque peu la grille… Original…
Il s’y remit de nouveau et Nana le regarda avec un peu plus de curiosité. Il avait le visage maintenant recouvert d’eau et l’effort qu’il produisait lui donnait l’allure d’un homme très viril. Tout à coup, la grille se décrocha tout comme elle décrocha de sa rêverie et se précipita sur le téléphone. Elle l’examina tout de suite et appuya sur les boutons.

Fais chier, putain…


Il était mort… Et cela n’allait pas s’arranger avec la pluie, alors elle commença à le mettre dans sa poche lorsque le garçon s’adressa à elle.

"ça ne sert à rien de le remettre dans ta poche, il faut le sécher rapidement! Viens, j'habite à deux pas. Suis moi!"

Et il s’enfuit en courant. Nana n’avait que quelques secondes pour réfléchir. C’était un inconnu ! Oui mais… Elle avait voulu attirer son attention et elle avait réussi, non ? En plus c’était une bête de beau gosse, elle avait froid et son portable était mort.
Elle le rejoignit en courant. Il ouvrit la porte d’entrée, puis tous deux se rendirent à son appartement.
Il referma la porte sur elle et Nana resta cloîtrée sur le paillasson d’entrée.

« C’est gentil de m’avoir aidée, je te remercie ! »

Mince elle l’avait tutoyé… Mais lui aussi l’avait fait un instant auparavant lui semblait-il.
Nana poussa un soupir en enlevant sa casquette gorgée d’eau et se passa une main dans les cheveux qui étaient malgré tout, aussi inondés que le chapeau. Elle regarda Neru qui était en face d’elle et le fixa. Son tee-shirt qui avait du être blanc auparavant était devenu transparent et Nana pouvait voir le galbe de ses muscles des bras et des abdos.
Nana se mit à piquer un fard… Elle n’avait pas caché qu’elle le mattait, alors qu’il lui parlait. Elle le regarda dans les yeux, mais son visage s’embrasa d’autant plus. Il était trop sexe… La honte… Elle était figée sur place. Le regardant de ses yeux de chat, ruisselante de partout, les cheveux ébouriffés et le visage rouge-tomate, elle devait donner une superbe impression au garçon…

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 15:22

Neru avait couru pour rentrer au plus vite et la fille l'avait suivi.

*Bien, ça m'aurait fait chier de la laisser partir comme ça! La pauvre*

Il la fit entrer dans l'immeuble et ils grimpèrent tous deux au premier étage. Il l'invita à pénétrer chez lui et referma la porte. Peut être un peu brusquement.

*Bon, maintenant, va falloir la remettre en état cette petite*


Il ne savait pas quoi lui dire et s'apprêtait à aller chercher des serviettes dans la salle de bain que la fille lui parla :


« C’est gentil de m’avoir aidée, je te remercie ! »

Neru lui répondit :

"Normal, t'avais l'air mal en point, c'est pas mon genre de faire comme si j'avais rien vu. Tant que je peux aider, ça coûte rien! A part une crève, au pire!"

Et il se mit à rire légèrement, d'un son mi-rauque, mi-amusé. La fille continuait à le fixer.

"Je reviens lui dit-il"

Et il s'éclipsa dans une pièce pour aller chercher des serviettes, l'idéal pour se sécher tout de même.
Il revint l'instant d'après avec une pile de serviette, et s'attendant à trouver la fille à l'endroit où il l'avait laissé, il fut étonné de voir qu'elle n'y était plus! Il s'interrogea et se retourna pour la trouver là, debout, en train de fixer sa gratte et ses quelques notes posées sur la table... Il sourit intérieurement, mais un peu vexé que quelqu'un puisse voir un de ses travaux inachevé, chose qui ne s'était jamais produite!

"Tiens, prends ça! Faut pas rester mouillée"

La, fille, surprise, se retourne pour attrapé au vol la serviette qu'il venait de lui lancer!

*elle est plutôt pas mal à regarder et sa coupe de cheveux, ça lui va bien, elle a un style qui me plait, classe, mais pas trop! Et même mouillée, ça donne encore plus de charme!*

Il entreprit de se sécher également et il commença par enlever sa chemise qui ne servait plus à rien! Il sécha son torse mis à nu, puis les cheveux! Il aperçu la fille en train de faire de même avec sa chevelure et il se rendit compte qu'il avait oublié!!

"Si tu veux, la salle de bain est par là" dit-il en désignant la porte derrière lui.
"Je peux te prêter des vêtements pour pas que tu restes trempée! "

Puis il retourna rapidement à son séchage... Et s'ébroua la tête afin de faire tomber les gouttes qui continuaient à perlé à la pointe de sa tignasse. Cependant, il sentait deux yeux de chats, grands ouverts posés sur lui...



Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 16:26

Le garçon à la chevelure bicolore s’éclipsa alors pour aller chercher des serviettes. Elle regarda en peu autour d’elle et vit le salon et un canapé sur lequel une guitare était posée.
Comme si elle était chez elle, elle s’y rendit pour voir l’objet de plus près. L’instrument était très stylé, ce n’était pas un produit bas de gamme.
le locataire réapparut dans la pièce et lui balança la serviette qu’elle attrapa à la volée.

"Merci"

Sans plus attendre, il retira son tee-shirt sans aucune pudeur. Il avait le teint mat et ses abdos en étaient que plus visibles.
Nana ne put s’empêcher de penser qu’il s’agissait très probablement d’un athlète. Ça c’était un mec, un vrai… Toujours les yeux sur lui, Nana se séchait timidement les cheveux. Elle était gênée d’utiliser les affaires du garçon. Elle avait terriblement froid, mais il était évidemment hors de question d’enlever ses vêtements en face de lui, il ne fallait pas exagérer. Déjà qu’elle trouvait qu’ils étaient très familiers pour un premier contact… le mec se rendit alors compte qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose tant qu’il était là, alors il lui proposa d'aller dans la salle de bain pour se changer.
Il lui proposa même des vêtements de rechange. La princesse aux yeux de chat s’imaginait déjà portant un polo à manches. Ren le faisait parfois quand elle avait froid, il lui partageait ses fringues dans lesquelles elle flottait mais se sentait si bien… Le jeune homme avait quand même pas mal de points communs avec l’ex guitariste de Trapnest.

Elle se rendit donc dans la salle de bain et retira son haut qui lui collait la peau, ainsi que son pantalon qui était devenu sale, puis se sécha. Il faisait chaud dans la pièce, Nana aurait bien été d’accord pour y prendre une douche, mais bon elle n’allait évidemment pas le faire.

Au bout d’un instant d’hésitation, elle retira aussi ses sous-vêtements pour pouvoir se sécher complètement et les jeta sur ses autres affaires, par terre.
Elle voulut fermer la porte à clef, mais se dit que si elle le faisait, le jeune homme allait se dire qu’elle avait peur de lui et elle ne voulait pas d’une nouvelle situation embarrassante… Surtout qu’il avait l’air très gentil et pas dangereux du tout…

Ca se fait pas de lui demander ses fringues...


Même si il lui avait proposé, elle n'osa pas. Le problème, c'est que là, elle ne portait qu’une serviette sur elle. Et il était hors de question de remettre ses affaires glacées juste pour demander un haut et un futal…

Le miroir attira son attention. Nana se regarda dans la glace… ça va, son maquillage n'avait pas coulé, mais pour la coiffure, elle allait devoir repasser. Elle se frotta les cheveux avec la serviette et posa celle-ci sur le lavabo pour essayer de donner une forme à sa tignasse à l’aide de ses mains, quand la porte s’ouvrit…

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 18:45

Neru releva la tête après s'être ébroué et il remarqua la fille aux yeux de chat entrer dans la salle de bain. Il songea qu'il ne lui avait même pas demandé son nom, et qu'il l'avait tutoyé, mais la situation se prêtait vraiment au déroulement qui en a découlé, s'il devait la revivre, il ne changerait rien!
Il fini de se sécher et profita de l'échappement de son invitée, *peut-on vraiment la définir ainsi?* pour remplacer ses vêtements par des secs! Puis il sélectionna une chemise noire illustrée d'une tête de mort blanche dans le dos et d'un symbole rock sur le devant, ensuite il chercha quoi lui prêter pour le bas... Mais il était à court d'idées... Pas un de ses jean, c'est certain, il regarda, il avait peut être des chaussettes noires hautes qui lui serviraient de bas... Après tout, il faisait dans l'improvisation! Depuis qu'il avait son logement, personne d'autre que lui n'était entré... Pas facile d'accueillir convenablement quelqu'un dans ces conditions! Il tenta avant de lui porter les vêtements de ranger un minimum pour qu'elle ait au moins de quoi se sentir à l'aise. Il n'avait pas pensé à quel point la situation pouvait être embarrassante pour une fille... Lui avait agit de façon si naturelle, sans rien calculer, comme toujours!
Il reposa ses altères dans un coin, bien calées pour pas qu'elles tombent, sa lecture rangée sur l'étagère et ses notes de musique assemblée pour pas en perdre une seule! Le reste était relativement convenable, se dit-il pour un appartement de célibataire!

*Yosh!* pensa-t-il!

Il se ramena vers la salle de bain et poussa légèrement la porte en toussotant!

* pas très classe, j'avoue*

Sans regarder, il tendit le bras et lui dit :
"Excuses-moi, je n'ai trouvé que ça comme vêtements. Désolé si ça convient pas! Et tu peux prendre une douche, fais à ta guise, y'a tout ce qu'il faut! Je vais nous préparer une collation, je pense que ça te fera du bien un thé chaud!
Et si tu veux que j'essaye de regarder à ton mobile, je peux peut être faire quelque chose, mais c'est toi qui voit!"

*après tout, c'est personnel, ça me regarde pas! *
Il attendit que la fille vienne chercher les fringues pendant qu'il tendait toujours le bras et tournait le dos à la porte...


Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 19:23

Nana eut tout à coup une montée d’adrénaline ! Merde elle aurait du fermer la porte !
Machinalement, elle rabattit la serviette sur elle. Mais seul un bras au bout duquel une main tenait une masse de vêtement apparaissait. A travers le miroir, Nana pouvait remarquer qu’il était dos à la porte. Elle sourit en prenant les affaires. Quel Gentleman!

« Je te remercie... »

Vraiment trop serviable pour être vrai, à vrai dire, puisqu’il lui suggéra un thé et de réparer et de jeter un œil sur son téléphone. Nana accepta avant de refermer la porte.
Elle jeta un œil curieux sur les affaires que venait de lui passer Neru : Une longue chemise noire… Enfin longue, pour elle qui était si petite avec une tête de mort derrière.

Trop stylée…

La chemise était très à son goût. Elle enfila son soutien-gorge humide et mit le tee-shirt par-dessus. Elle s’apprêtait à continuer de s’habiller, mais elle ne vit pas de pantalon… Remarque il avat du lâcher l’affaire, car il faisait une bonne tête et demie de plus qu’elle. Il y avait seulement une paire de chaussettes. Une paire de géants qu’elle s’amusa à mettre. Elle se regarda dans la glace et se mit à glousser. Ca changeait, il fallait le dire ! Elle regarda sur le lavabo, puis aperçu un gros peigne, elle le prit et se recoiffa et fit disparaitre les épis pour donner une surface totalement lisse. Elle prit une barrette de sa poche de jean et coinça une frange préalablement crée pour la rabattre vers l’arrière à l’aide du petit objet.
Elle décida donc de sortir, avec ses affaires sur les bras. Elle rejoignit Neru qui avait préparé le thé et se trouvait dans le salon. Elle s’installa cul nu sur le canapé (car elle n’avait pas de pantalon). Elle regarda le jeune homme et se souvint qu'ils ne s'étaient pas présentés.

« Au fait, je m’appelle Nana. Et toi ? »


Nana n’avait pas mesuré l’erreur qu’elle venait de commettre. Elle aurait mieux fait de choisir un pseudonyme, mais l’erreur était faite. Oh et puis après tout, ce prénom était assez courant, et elle n’était pas aussi maquillée que sur scène. Peut-être ne remarquerait-il pas qu’il était en compagnie d’une des stars de la chanson des plus en vogue en ce moment.
Pour changer de sujet, elle lui posa une autre question :

« C’est bien toi qui jouait de la gratte, tout à l’heure ? Tu te débrouilles vachement bien… »

Elle a accompagna le tout d’un sourire radieux.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 19:47

Une fois que la fille avait pris les vêtements, Neru récupéra sa main et retourna dans la cuisine pour préparer le thé. Il n'entendit rien venant de la salle de bain, elle devait surement être en train d'examiner les bouts de tissu qu'il lui avait tendu... Il était en train de songer...

*Devrais-je acheter des vêtements de filles de différentes tailles, si jamais une telle situation se reproduit? Je pense que ça ferait bizarre... Vraiment, mais à quoi je pense!!*

La théière se mit à siffler, et il sortit rapidement de ses pensées pour s'atteler à tout préparer! Il ramena un plateau sur la table du salon avec le thé, le service et quelques petits biscuits. Il ajouta également une drôle de pâte, peut appétissante, mais qui le fit sourire!

*peut être qu'elle a faim*

Tiens, elle lui a parlé! Il répondit :

" Enchanté, Nana-chan, moi c'est Neru. Désolé, j'aurais dû me présenter avant mais la situation m'a prise au dépourvu! Tu insultes souvent les objets que tu croises? *ok, j'ai un humour de merde!*
Oui, je jouais tout à l'heure, mais je ne pense pas qu'on entende bien de la rue. Merci pour le compliment en tout cas. Tu t'y connais en rock?"

Il entreprit de servir le thé tout en repensant au sourire qu'elle lui a décroché...

*elle dégage un certain charme, un je ne sais quoi qui l'a rend... sauvage, mais fragile!*

Neru se leva et chercha sur l'étagère une boite en bois...

"oh, au fait, tu veux que je regarde à ton téléphone?"

Et il ouvrit le coffret rempli d'outils plus étranges les uns que les autres... Mais qu'il connaissait par cœur!


Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 20:32

Il est con ou quoi ? Si je lui dit qu’il joue bien…. Il se rend peut être pas compte que le son de sa guitare est puissant.
Nana esquissa un sourire amusé. Elle aimait les personnes discrètes mais qui montraient leur talent à leur insu. Les gens dits modestes, tout son contraire…
Neru ! C’est donc comme cela qu’il s’appelait ? Elle aimait bien... D’ailleurs elle trouvait une similitude avec Ren…
!
Il fallait absolument qu’elle arrête de faire une fixette bon sang ! Neru et Ren, rien à voir! Mais si pourtant… Nana, le regard bloqué sur le thé, se mit à réfléchir à ces deux prénoms. Si on enlevait le "u" final de "Neru" et qu'on le lisait maintenant de droite à gauche, ça faisait… Haaan ! Ce serait Ren écrit à l’envers !
Tu parles d’une coïncidence, Nana prit son verre et porta le verre à sa bouche. Elle fit la grimace, car le thé n’était pas chaud, mais bouillant.

C'est quand même abuser...


Le prénommé Neru lui demanda alors si elle s'y connaissait en Rock.

« J’adore ! En fait Je suis plus du style punk rock ! Mes références c’est les Sex Pistols, bob Dylan et compagnie, la base ! »

Lorsqu’il s’agissait de parler de ses idoles, là, Nana n’avait pas la langue dans sa poche.

« Puis j’ai des amis musiciens qui kiffent ça à fond aussi ! Pour toi qui sont les grandes pointures du domaine ? Actuellement, dans les groupes qu’on entend à la radio… Y a des groupe que tu kiffes ?»

Après lui avoir répondu, Neru jeta un coup d’œil au téléphone posé sur la table.

"Oh, au fait, tu veux que je regarde à ton téléphone?"

« Ah ! Oui, merci… Mais…»

Elle regarda Neru examiner le téléphone.
« Je ne pense pas qu’on puisse faire quelque chose pour lui… Je suis dégoutée, c’était un cadeau… » (De Ren !)

La deuxième fois… Deux portables achetés par Ren, deux téléphones pulvérisés par la noyade. Décidément, il y avait trop de coïncidences et Nana trouvait que ça en devenait presque angoissant… Un coup du roi des démons ? Peut-être que ce téléphone noyé signifiait « Noie ton souvenir de Ren » ? Non ! Nana devenait trop parano…

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 21:14

« J’adore ! En fait Je suis plus du style punk rock !
Mes références c’est les Sex Pistols, bob Dylan et compagnie, la base ! »

* tiens donc!*

"Je vois que nous avons des goûts similaires, Nana-chan!
J'essaie de me varier du punk rock au visual kei en passant par le rock bien sûr. Plus sur les tendances de notre pays, j'aime chiner un peu partout ce qu'on peut trouver. Par contre, je ne suis pas vraiment "les groupes en vogue", je trouve que c'est beaucoup de marketing pour pas grand chose en musique. A moins de tomber sur une perle, je pense que les indépendants ont un petit plus qui change pas mal de choses!"

*Merde, j'ai peut être gaffé!*


"Désolée, je voulais pas casser le mythe d'une fan!"

Neru connaissait pas mal de monde dans ce domaine, au cours de sa vie, de sa carrière, il en avait rencontré des artistes, à l'atelier ou lors de déplacements! Parfois des liens forts se sont créés, mais il a toujours joué seul et n'envisage pas de changement. A part un gros coup de cœur, pourquoi changerait-il ça?
Cependant, son envie d'en découvrir plus le tenaille depuis quelques temps. Va-t-il partir en voyage, laisser le magasin pour un temps? Il était dans un tournant de sa vie, des décisions s'imposaient...

"Si tu connais du monde dans le milieu, tu connais des groupes locaux? De quelles régions? Tu es juste fan ou t'es investie dans ce domaine?"

Quand Neru lui a demandé pour le téléphone, elle lui a tendu. Avec ses outils, Neru commença à le démonter, vis par vis... Partie par partie. ça va, il est d'une ancienne génération, ce n'est pas un tactile, donc moins de risques pour lui. Il arriva au niveau du circuit imprimé...

"Miaou! rohron..."

"Ah, te voilà!
Shinkirō!"
Neru se leva et tendit la petite coupelle de pâtée étrange au neko qui avait pointé le bout de son museau à la fenêtre... Le chat arrondi son dos, attendit sa caresse avant de savourer avec grandes bouchées ce met succulent. Il avait des yeux perçants, vifs, mais affectueux. Neru se dit qu'il avait vu un regard similaire... peut être même que c'était accroupi devant une bouche d'égout... Et il se retourna pour observer, sans se cacher, Nana-chan, qui semblait patienter que son thé refroidisse un peu.

Neru se rassit, et réétudia le téléphone. L'air concentré, il s'en voulait de ne pas regarder son invitée, mais quand il entreprend un travail, plus rien ne doit le perturber... Cependant, son esprit était ailleurs... Mais pas trop loin...

"Je pense que je vais pouvoir sauver une bonne partie, il faudra peut être envisager de racheter une coque, le circuit n'a pas l'air touché et ta puce a été bien protégée. Par contre, la batterie est morte. Après, à toi de voir si tu y tiens, à ce téléphone, Nana-chan"

Il lui dit ça en la fixant droit dans les yeux, et il ne sut descellé l'expression que lui renvoya les yeux de chat en face de lui...



Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 21:50

Neru lui posa alors plusieurs questions pièges. Si elle connaissait des gens dans ce domaine ou si elle-même était investie. Elle avait peur d’en dire trop…

« Disons que j’adore chanter des morceaux comme ça… Mes amis et moi on compose nos propres… Sons… Je sais jouer un peu de guitare aussi ! »

Nana tenta de faire diversion, car elle sentait que comme elle était partie, elle allait finir par se griller toute seule. Dire qu’elle jouait de la guitare allait peut-être donner des idées à Neru, qui sait ?

« Sinon ouais y avait deux groupes récemment qui étaient en concurrence, y en a un qui s’appelle Trapnest et l’autre je sais plus… En tout cas, leur bassiste Ren Honjo (et elle insista bien sur le nom de son ex petit-ami) est parti de ce groupe pour rejoindre Trapnest… Ca te dit quelque chose ? Ah oui, c’est Blast ! »

En jouant la carte de l’indécision, Nana parviendrait peut être à écarter tout soupçon. Elle voulait vraiment savoir ce que pensait Neru de ces groupes-là et surtout de SON groupe, dans lequel elle faisait parti avant d’entamer une carrière solo.
Tout à coup quelque chose frôla sa jambe droite.

« Oh ! ^^ »

C’était un petit chat qui se promenait par là, pour réclamer sa pâtée !

« Il est trop mignon ! »

On aurait dit Nana sous sa véritable forme… Neru lui donna sa nourriture et la princesse aux yeux de chat regarda le matou d’un air attendri.
Une fois qu’il eut fini, il commença à repartir d’une marche nonchalante, non sans grâce de l’endroit d’où il venait. Nana, l'attrapa aussi délicatement qu’une mère prenant son petit par la peau du cou et mis le chat sur ses genoux. Elle lui fit des papouilles en jouant avec le museau de l’animal. Museau contre museau, ces deux là faisaient bien la paire.

C’est marrant, il aime les chats… C’est cool… ! Ça doit être quelqu'un de doux...


Nana le dévisagea...
Très absorbé dans sa réparation, Neru déclara que l’appareil allait pouvoir être sauvé, à condition d’y ajouter une batterie neuve… Il la regarda de ses yeux envoûtants à tomber par terre… Nana était prisonnière de son regard. Il était tellement pénétrant… Un véritable aimant...

Et dans sa vie, est-ce que ce serait lui, sa batterie neuve ?
Toujours sans ciller, elle lui répondit l’air absent, car absorbée :

« Oui, une batterie neuve, ça fera l’affaire… »

Elle était absolument sous le charme, il fallait se rendre à l’évidence.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 22:26

Nana-chan avait répondu à Neru concernant les groupes de musique, en fait, il en avait entendu parler, même sans s'intéresser aux majors, forcément, on les voit partout! Mais il n'a jamais prêté attention à leurs visages, jusque à quelques morceaux entendus, par-ci par-là...

"J'ai entendu parlé vaguement d'un battle de groupe pour la meilleure place, j'y ai pas vraiment prêté attention, seulement, j'ai entendu dire que les groupes étaient dissous, peut être que trop de médias leurs sont montés à la tête. Mais j'ai cru comprendre que l'un des groupes a perdu son guitariste et qu'il était aussi batteur, c'est toujours de perdre un frère de musique, alors je peux compatir pour ceux qui le connaissaient.
Sans faire attention, il y a une chanson qu'il m'est arrivé de fredonner quand je sors en ville, surtout quand elle passait sur les ondes, j'essaie de me rappeler le titre... Je crois qu'elle était de l'autre groupe, pas celui qui a perdu un membre, mais l'autre, Blast, tu m'as dit, Nana-chan?
Le titre... ah, oui! Anarchy in the UK, qui es en faite une reprise des Sex Pistols. Et une autre, Kuroi Namida.

Vois-tu, j'ai une façon de vivre la musique, qui je pense n'est pas comme la plupart des gens, et peut être mieux ressenti par les musiciens que par les fans, et cette vision change complètement les opinions que tu peux avoir sur tel ou tel groupe ou musique.
La musique, c'est vivant, et j'aime vivre avec elle! "


*ça y est, j'en ai trop dit, je l'ai saoulé! Vraiment, qu'est ce qui me prends! Moi qui n'aligne jamais plus de 10 mots!*


"Mais, t'es une vraie fan, pas vrai? Pas la groupie de base qui écoute une chanson et qui tombe raide dingue! Je te vois pas dans ce genre là!"

Neru tout en observant et analysant la situation du téléphone remarqua Shinkirô qui vint sur Nana et qui restait en plus!

"Dis donc, il t'aime bien ce neko! Je l'ai surnommé Shinkirô (mirage) il vient quand il a envie, et ensuite il repart. Alors, je garde toujours quelque chose à manger pour lui. D'ailleurs, il vient souvent quand je joue, mais il attend patiemment que j'ai terminé. C'est fascinant je trouve!"

Shinkirô s'amusait avec Nana, et Nana s'amusa avec Shinkirô!
Elle était sublime comme ça, dans cette tenue vraiment hors du commun *honte à moi!* et avec ce chaton, c'est vrai qu'ils avaient les mêmes yeux, un regard profond, on s'y noierait presque... Il suffisait d'un rien... et...

*le téléphone, occupes-toi du téléphone!*

Après examen complet, il avait moins subit que prévu, la batterie était naze, ça y'a pas à dire, mais le circuit ne demanderait qu'une soudure et la puce était intacte. Ensuite, une nouvelle coque, quoique avec un bon séchage, ça pourrait aller comme ça, si ce n'est pas une question d'esthétique.

Neru expliqua la situation à Nana pour le portable. Elle semblait soulagée.

*Ce n'est qu'un téléphone, mais peut être que son petit ami cherche à la joindre...*


Et Neru qui n'en avait pas ne pouvait pas lui proposer de joindre quelqu'un...
Il se demanda s'il ne l'avait pas trop retenue, quoique sa compagnie lui était fort agréable, mais peut être avait-elle des projets pour la soirée. Il s'interrogeait sur le fait de proposer de la raccompagner chez elle. La pluie avait presque cessée et sa moto irait plus vite que les transports.

"Tu veux que je commande à manger, Nana-chan?"
Les mots sortirent tous seuls... Mais ce n'était pas non plus, une mauvaise idée!!



Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Jeu 5 Aoû - 23:18

Nana était super contente. Ce génie avait réparé son téléphone ! Il devait s’y connaitre en mécanique, ce qui la poussa à s’interroger sur ce qu’il faisait dan la vie.
Avant qu’elle ait pu ouvrir la bouche, il lui proposa carrément de diner ensemble… Ca pour être entreprenant il l’était. Il était parfait même on pouvait dire, tant qu’on y était. Une telle attention était louche. Peut-être qu’elle lui plaisait après tout.
Nana réfléchit et regarda par la fenêtre. La pluie avait cessé. Oui mais il faisait gris et Nana appréciait la compagnie de Neru, puis elle allait rentrer pour quoi faire… Personne ne l’attendait à l’appartement… Ce n’est pas comme au temps ou Hachi et elles vivaient ensemble ou bien même quand elle avait aménagé chez Ren. Tout ce bon temps, c’était fini depuis belle lurette ! Il était temps pour elle de mettre sa vie à jour.
Ne voyant pas d’excuse pour partir, mais toutes les raisons de rester elle accepta.

« Je veux bien, mais je ne veux pas non plus abuser de ton hospitalité… »

Bêtises que tout cela ! En réalité, Nana adorait que l’on s’occupe d’elle. Mais bon… Il restait un inconnu qu’elle ne connaissait maintenant que depuis une heure. Ils n’avaient pas non plus élevé les cochons ensemble, alors un peu plus de retenue aurait dû être de mise… En tout cas, elle avait dit cela pour passer pour une fille polie, mais en réalité, cela l’arrangeait bien.

« C’est comme tu veux… Moi je n’ai rien de prévu ce soir, on ne m’attend pas… »

Elle ne voulait pas non plus passer pour une profiteuse... Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle avait envie d'en savoir plus sur le jeune homme.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Ven 6 Aoû - 0:27

Neru n'en revenait pas! Elle avait accepté! Ce n'était qu'un petit repas, ils allaient commander sur le pouce, et ensuite irait tranquillement chercher le repas en moto, mais elle avait accepté. C'est vrai qu'ils ne se connaissaient pas, mais tout de même...

" Merci d'avoir accepté, c'est pour me faire pardonné de t'avoir habillée de façon si peu conventionnelle, mais originale, je dois l'admettre!"

* L'hospitalité, ça mange pas de pain! Et de la compagnie, ça me change, et c'est agréablement surprenant!*

"Tu veux commander quoi et où? J'ai plusieurs choix possible à te proposer"

Et Neru lui montra les pubs collectionnées depuis quelques mois de ses fournisseurs alimentaires préférés!

"Ce que je te propose, c'est qu'on aille passer commande. Comme je n'ai pas de téléphone et que le tien est HS pour le moment, on part en moto, et ensuite je t'emmène faire un tour le temps que le repas soit prêt. J'en profiterais pour poster un colis, si ça ne te dérange pas. Sinon, tu peux rester ici le temps que je me déplace."

Neru appréhendait la réponse de Nana-chan, peut être qu'elle pensait qu'il en faisait trop, mais il devait manger, se déplacer pour aller chercher le repas, et poster sa lettre, donc autant le faire à deux, c'est tout de même plus intéressant!

Shinkirô s'en alla non sans avoir fait le tour des caresses... Il est reparti, comme il est venu. son regard pénétrant posé sur nous...

*J'aurais même pensé qu'il souriait... Mais un chat ne rit pas! Par contre, la demoiselle en face... J'aime les courbes de ses joues quand elle souris*


Neru songea, comme toujours... Ne connaissant pas son niveau en musique, mais se doutant qu'elle n'était pas une simple fan/chanteuse du dimanche, il se demandait si le fait d'écouter une de ses compos, ça lui ferait plaisir. Mais il n'osa pas le demander, alors il s'imaginait juste ce que ça pourrait donner une personne écoutant sa musique...
Tout en songeant, il s'était approché de la fenêtre et respirait l'air frais du dehors, ça donnait une température légèrement fraiche, mais douce car pas un souffle de vent ne venait troubler ce paisible moment...
Il ne pensait vraiment pas que discuter autant en charmante compagnie pouvait lui apporter sérénité. La plupart de ses conversations portaient sur son métier et il s'entretenait soit avec les clients, soit avec les fournisseurs. Les peu de moments en dehors du magasin et de son appart, c'était dans des bars, mais jamais plus d'une soirée. Il pensa qu'il avait encore tant à apprendre de la vie! Tant à découvrir de ce qui se passait, rien qu'à côté de chez soi!
Sa presque anti-sociabilité l'avait finalement fermé à tant de choses, qu'il pensait ne jamais pouvoir rattraper le temps perdu.

Rien que cette soirée, il avait agit spontanément, et peut être même choquée Nana-chan. N'avait-elle pas remarqué que son empressement était censé cacher sa maladresse? Que sa gentillesse prouvait un manque total de temps en société? Cependant, il réfléchit s'il l'avait insultée ou offensée par son attitude. Il espéra que non, mais elle n'avait pas l'air du genre à se confier, et lui non plus... De quoi pourraient-ils bien parler!

Neru se retourna et regarda Nana-chan pour finalement lui demander :

"Tu as fait ton choix? Ou peut-être as-tu changé d'avis, tu dois me trouver bien étrange et sans doute trop familier..."

*Je n'ai pas le choix, je vais devoir faire un effort pour ce soir, et sûrement parler de moi, un peu. Je ferais attention de ne pas trop en dire.*

Sur ces dernières paroles (et pensées), il attendit une réponse, tout en écoutant son rythme cardiaque augmenter!...


Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Ven 6 Aoû - 1:07

« C’est rien ! »

Répondit Nana en en riant lorsque Neru s’excusa de l’avoir si lamentablement habillée. C’est vrai que ce n’était pas l’idéal pour une fille, mais Nana aurait trouvé étrange qu’il se ballade avec des jupes dans son placard. Elle aurait pensé que c’était un tombeur. D’ailleurs il en était peut-être un ?
En tout cas il s’occupait très bien d’elle, un vrai toutou bien élevé. Il était bien serviable… Et puis il avait une moto ? Il fallait avouer : La classe…
Le garçon aux cheveux bicolore lui présenta différents endroits où ils pourraient dîner. Nana choisit une pizzeria. Ouais, elle avait envie de cela, ça faisait longtemps qu’elle n’en avait pas mangé. Il se trouvait à quelques kilomètres de l’endroit où ils se trouvaient à en juger par l’adresse écrite sur le prospectus.

"Tu as fait ton choix? Ou peut-être as-tu changé d'avis, tu dois me trouver bien étrange et sans doute trop familier..."

Nana sourit.C’est vrai qu’il était assez bavard. Mais au moins il y avait de la conversation… Et ce qu’il disait n’était pas tout à fait inintéressant. Elle avait cependant davantage envie de le réécouter jouer de la guitare, car c’était un peu le but premier quand elle avait eu l’idée de l’interpeller dans la rue. Tout ce qu’elle voulait c’est écouter sa musique d’un peu plus près. Mais elle lui demanderait peut-être après manger, histoire de rester plus longtemps. Nana savait bien que toute bonne chose avait une fin, mais elle aimait repousser l’échéance.

« On mange là, j’y suis jamais allée ? »

Nana montre l’endroit de son doigt vernis. Elle laissait en fait sous entendre qu’elle comptait manger à l’extérieur. Elle n’avait jamais mangé dans ce restaurant et la curiosité la tiraillait de découvrir cet endroit dont la déco était plus qu’attrayante.

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Ven 6 Aoû - 1:59

Neru sortit de ses songes et écouta la réponse enjouée de Nana :

« On mange là, j’y suis jamais allée ? » dit-elle en désignant le dépliant d'une pizzeria! Il sourit...

"parfait, très bon choix!"

Il n'avait jamais mangé sur place, mais leur pizza sont un régal!. Il entreprit de tourner en rond... Non, ce n'est pas ça qu'il devait faire!!

"Tu patientes un peu? Je dois avoir un second casque de moto quelque part..."

Il avait changé de casque il y a quelques semaines, son ancien était devenu trop... ancien! Il le retrouva sous une pile d'objet non rangés, dans un carton! Des souvenirs dont il ne savait quoi faire!
C'était en réalité sont carton bagage, celui qu'il trainait partout, mais qui restait éternellement un carton, son contenu changeait peu, il y avait toujours la photo de sa mère, la carte d'identité de son père, son ancienne carte d'identité, avant qu'il ne demande à changer son nom... Bien sur personne ne savait ça, à part... sa mère! La seule à qui il a demandé l'autorisation, avant de s'enfuir et ne plus jamais revenir en arrière. Il revoit encore ça scène... Il lui avait demandé un soir, avant qu'elle ne parte travailler. Elle avait compris qu'elle ne le reverrait pas, elle avait accepté en pleurant. Elle le chérissait tant ce fils. Puis il était parti, sur sa moto avec pour seul bagage, ce carton, presque vide... Mais ce carton, c'était toute sa vie...

"ça y est... j'ai trouvé" s'exprima t-il d'un air faussement désenjoué!

Ressasser les souvenirs, c'est jamais bon... Il n'a jamais regretté de partir, juste qu'il aurait aimé enterré son père plutôt que fuir...

Il tendit le casque à Nana et se mis en quête de sa veste, remplie d'écussons, entre ceux représentatifs du rock, quelques uns sur des marques de gratte et d'autres pour les modèle de moto, il ne restait plus grande place pour en rajouter un!
Son blouson de cuir enfilé, il chercha une écharpe accroché au niveau de l'entrée pour Nana, fallait pas qu'elle attrape froid. Il n'oublia pas non plus son colis, et se retourna pour voir si la demoiselle était prête... et il croisa... un regard...



Dernière édition par Neru Myuujikku le Lun 16 Aoû - 0:45, édité 2 fois (Raison : mot oublié)
Revenir en haut Aller en bas
Nana Osaki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1353
Age : 31
Localisation : Dans un restaurant londonnien
Points : 5965
Réputation : 116
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Métier: Chanteuse
Age: 26 ans
Orientation sexuelle: Hétéro

MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Ven 6 Aoû - 18:10

La classe... Nana allait partir en moto dans ce fameux restaurant. Elle n’était jamais montée sur un engin pareil malgré la grande classe que ce véhicule représentait pour elle. Pour elle une moto était aussi stylée, voire plus qu’une voiture. Elle se voyait déjà derrière lui, traçant avec le vent ! Nana était un peu excitée.
Neru revient avec un casque à motifs. Il était noir avec de sortes de décoration correspondant avec le temps. De la foudre couleur argent et or ornait la surface du casque. Super… On aurait dit un casque de collection. Il avait dû coûter cher.
Ses vêtements à présent secs, Nana décida de remettre son pantalon mais garda la chemise qu’elle aimait. En plus il portait l’odeur de son propriétaire. Elle aimait sentir l’homme, ça l’émoustillait… Elle était bien curieuse de savoir quel était son parfum.
Une fois habillés, ils sortirent de l’appartement et entrèrent dans le parking où était garé sa moto. Il monta le premier et enfila son casque à la façon « beau gosse » et empoigna fermement les poignées de son engin, le moteur en marche.
Nana, à son tour, se hissa derrière lui.

« Ok ! »

Une telle proximité, il fallait le dire l’intimidait quelque peu, mais elle préféra faire mine de rien. Elle l’agrippa fermement, lors du démarrage, car elle n’avait pas l’intention de tomber sur la route après un départ trop accéléré. Aimantée à lui, ils filèrent à travers la ville en direction du restaurant.
Nana jubilait, elle kiffait la moto… Surtout derrière un mec connu depuis si peu de temps mais qui assurait tant. Il avait joué les bonnes cartes pour la séduire jusqu’à maintenant, même si ce n’était pas du tout l’objectif du jeune homme.
Toujours est-il qu'elle le trouvait très Rock&Roll...

_________________
« Ce dont j’ai besoin par dessus tout, c’est être sur scène. Pour cet instant unique de totale plénitude, je saurais tout sacrifier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgnana.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   Ven 6 Aoû - 23:18

Neru patienta que Nana soit prête, puis ils descendirent jusqu'au garage où la moto attendait là, flamboyante qui ne demande qu'à sortir hors de ces murs!
Neru aimait son bolide, flambante neuve, dernier modèle en vogue sur le marché, une Yamaha MT-OS!

Spoiler:
 

Il avait choisi la version bi-place, un engin qui en jette! Ce n'était pas sa première bécane, l'ancienne a eu du vécu, alors avec sa situation, il s'est fait plaisir et a investi.
Neru doutait qu'un tel bolide soit au goût de Nana, assez voyant malgré la couleur noire, mais les pots étaient chromés... Cependant, sans penser au phénomène voyant, Neru savait que c'était son évasion, sa liberté!

Il mit son nouveau casque, noir mat. Il préférait tout de même son ancien, qui a bien vécu également! Vestige de sa vie, de nombreux souvenirs y sont incrustés!
Il enfourcha sa moto, tourna la clef et le moteur vrombit d'un coup! Il se tint debout et attendit que Nana prenne sa place. C'est la première fois qu'il emmenait quelqu'un... Et il se rendit compte qu'il n'y avait pas beaucoup d'espace! C'était assez intime comme situation, s'il avait su... Il ne voulait pas que Nana se fasse de fausses idées...

Nana lui signifia qu'elle était prête à démarrer par un:

« Ok ! »

Neru ne se fit pas prier 2 fois! Il l'averti :

"Accroches toi, ça va secouer un peu au début!"

Il préférait être prévenant, au risque de passer pour un charmeur, mais il ne plaisantait pas avec la sécurité, surtout en moto.
Il sentit l'étreinte de Nana se resserrer, c'est alors qu'il enclencha la vitesse et que l'engin bondit d'un coup hors du garage, en un quart de seconde, ils se retrouvèrent déjà loin, filant à vive allure à travers les rues faiblement éclairée de la ville...

Neru se sentit euphorique, quel bonheur de sentir autant de puissance sous ses jambes, de savoir que la liberté, c'était ça! Si peu et pourtant tellement indispensable! Il était si vivant, à cet instant précis et les bras de Nana fermement maintenu ne faisaient que renforcer ce sentiment de béatitude...

*décidément, elle est pleine de ressources cette fille... *
un sourire aux lèvres...




l
l
v
Suite ici: Une belle Rencontre Qui s'éternise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude, quand tu nous tiens... [Nana Osaki] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» "Bonheur quand tu nous tiens."
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANA DREAM パスワードを入力してください :: NANA Divers :: Sujets Archivés-
Sauter vers: